Publié

Le célèbre chef britannique Simon Rattle va quitter Londres

Simon Rattle à la tête du London Symphony Orchestra en 2017. [Tolga Akmen - AFP]
Le célèbre chef britannique Simon Rattle va quitter Londres / Le Journal horaire / 28 sec. / le 11 janvier 2021
Le Britannique Simon Rattle quittera la direction musicale de l'Orchestre symphonique de Londres pour prendre la tête de l'Orchestre symphonique de la radiodiffusion bavaroise (BRSO) à partir de la saison 2023/2024, a annoncé lundi la Radiodiffusion bavaroise.

Le plus célèbre des chefs d'orchestre britanniques a signé un contrat de cinq ans avec le BRSO, basé à Munich. Le musicien, âgé de 65 ans, succédera au Letton Mariss Jansons, qui était à la tête de l'ensemble bavarois depuis 2003 et est décédé fin 2019 à l'âge de 76 ans.

"C'est un honneur de succéder à Mariss Jansons, et je me réjouis de diriger ces merveilleux musiciens dans les années à venir", a déclaré Sir Simon Rattle dans le communiqué de la Radiodiffusion bavaroise.

"Avec sa passion, sa polyvalence artistique et son charisme engageant, il sera un successeur extrêmement digne de Mariss Janons", a affirmé de son côté le directeur de la Radiodiffusion bavaroise Ulrich Wilhelm.

Anobli par la reine

Le chef d'orchestre britannique s'était fait un nom à 25 ans lorsqu'il avait propulsé l'Orchestre symphonique de Birmingham à un niveau international. En 1995, alors âgé de 40 ans, il était anobli par la reine.

Entre 2002 et 2018, il a été le directeur musical du prestigieux Orchestre philharmonique de Berlin où il avait comme prédécesseurs les légendaires Claudio Abbado et Herbert von Karajan.

Depuis 2017, il est aux commandes du prestigieux Orchestre symphonique de Londres (LSO).

>> A voir et à écouter: Simon Rattle dirige le London Symphony Orchestra dans la "Danse infernale" tirée de "L'Oiseau de feu" de Stravinsky

Opposé au Brexit

Le chef d'orchestre, très attaché à l'Europe, figurait parmi les signataires d'une lettre anti-Brexit adressée en 2018 par des représentants de l'industrie de la musique à l'ex-Premier ministre Theresa May.

Dans une interview à l'AFP en 2020, il avait qualifié le divorce avec l'Union européenne de "terrible erreur" risquant de faire de son pays une "prison culturelle".

Simon Rattle avait aussi déploré les lenteurs du gouvernement britannique à construire une nouvelle salle philharmonique promise depuis longtemps. Si le projet avait bien été approuvé par les autorités, il n'a pas manqué de faire grincer des dents en raison de son coût (250 millions de livres sterling soit l'équivalent de 300 millions de francs suisses) et des interrogations quant à l'utilité d'une telle salle à Londres.

Marié à la mezzo-soprano tchèque Magdalena Kozena avec qui il a trois enfants, le chef d'orchestre, qui vit à Berlin, a pourtant précisé que les raisons de son départ étaient personnelles: "Cela me permettra de mieux gérer l'équilibre entre mon travail et ma vie privée en étant suffisamment proche de chez moi pour être présent pour mes enfants."

aq avec agences

Publié