Publié

Avec son nouvel album "S16", Woodkid enlève sa carapace

Portrait de Woodkid. [DR]
Séquence 1 / Vertigo / 45 min. / le 20 octobre 2020
Le chanteur et producteur français sort son nouvel album intitulé "S16". Après le succès fulgurant de son premier enregistrement en 2013, Woodkid se met à nu dans des compositions amples et comme contaminées par des sonorités industrielles.

Yoann Lemoine, alias Woodkid, compte parmi les rares artistes français oeuvrant dans les musiques actuelles à avoir conquis un large public international. A l'image de Daft Punk, Air ou plus récemment le duo Yelle, le Lyonnais d'origine a réussi à conquérir le monde en imposant un style tant visuel que musical. A la fois emphatiques et romantiques, ses musiques nourries tant par l'univers classique que par le rock synthétique et industriel ont séduit un large public dès ses premières productions sorties en 2012.

L'homme était alors déjà célébré dans le business musical pour ses vidéos à l'esthétique très léchée, réalisées pour des artistes aussi divers que Katy Perry, Lana del Rey ou Moby. Mais Woodkid était encore un homme de l'ombre avant que ses cavalcades musicales grandiloquentes emportent tout sur leur passage.

L'homme a changé, sa musique aussi

En 2013, son premier album "The Golden Age" retranscrit en une heure de musique tous les rêves et les frustrations de 30 ans d'existence. Album conquérant à l'esthétique guerrière, il célèbre la force et la puissance créatrice. Woodkid s'impose alors comme une personnalité majeure de la musique pop, de par son succès commercial et l'impact de ses réalisations dans l'esthétique de l'époque.

Sept ans plus tard, l'homme a changé, sa musique aussi. Entre temps, Woodkid a collaboré avec de nombreux artistes, de la rappeuse Mikki Blanco au groupe Son Lux. Il a composé pour le styliste Nicolas Guesquières, mais aussi pour le réalisateur Jonas Cuaron. Il a lancé plusieurs projets cinématographiques avant de se remettre à la composition d'un nouvel album dans la douleur, avec la collaboration de différents musiciens dont le producteur électronique Tepr.

>> A voir, un des nouveaux titre de Woodkid, "Goliath":

Un nouvel album comme un défi vocal

Le nouvel album en question s'inscrit dans une même veine ample et orchestrée. On y retrouve cette passion pour les grandes orgues, pour les mises en son pharaoniques. Mais l'atmosphère a changé. Au triomphalisme de son premier album, répondent des sentiments plus contrastés. Œuvre noire nourrie par une profonde crise, cette nouvelle production joue sur l'ambiguïté, le malaise, la mise à nu. Musicalement, elle manifeste un changement subtil.

Les cuivres guerriers ont ainsi été remplacés par des violons languissants, les atmosphères varient au gré des humeurs chagrines du chanteur. "J’avais envie de me calmer un petit peu, d’aller un peu moins vite", précise Woodkid à la RTS. Sur certains titres comme "Horizons Into Battlegrounds", Woodkid chante seul, s'accompagnant au piano. Un défi vocal pour l'artiste qui a beaucoup travaillé sur sa voix, cherchant à varier les effets et les émotions.

Le visuel de l'album "S16" de Woodkid. [DR]Le visuel de l'album "S16" de Woodkid. [DR]

"Je voulais que cet album soit un peu intoxiqué"

"S16" est un album malade, contaminé constamment par des sonorités comme virales. Woodkid a beaucoup travaillé sur la production, sur les fréquences, multipliant les couches sonores et insufflant des bruits et des cassures électroniques dans ses compositions. "Je voulais que cet album soit un peu intoxiqué, qu’il soit comme un commentaire du monde", admet l'artiste.

Impure et profondément humaine, cette œuvre se veut aussi un miroir de notre époque. Woodkid y met en scène le combat entre l'individu et la société vorace, entre l'homme et la machine titanesque. Le terme "S16" correspond à l'élément chimique et au numéro atomique du soufre. Il est source de vie mais peut être destructeur.

C'est cette ambivalence du monde que cet album explore dans une suite de morceaux hypnotiques et magistralement produits.

Michel Masserey/ld

Le seul concert suisse de Woodkid prévu cette année à Zurich le 21 novembre a été déplacé au 20 octobre 2021. A noter que Woodkid participera au GIFF, le Geneva International Film Festival: une soirée spéciale en sa présence lui est consacrée le 12 novembre.

Publié