Modifié mardi à 14:45

Le saxophoniste Manu Dibango est mort à 86 ans des suites du Covid-19

Manu Dibango durant un concert à Abidjan en 2018.
Le saxophoniste Manu Dibango est mort à 86 ans des suites du Covid-19 Le 12h30 / 2 min. / mardi à 12:38
Le saxophoniste camerounais Manu Dibango est mort à 86 ans des suites du Covid-19, a annoncé sa famille mardi. Le chanteur et musicien de jazz était hospitalisé en région parisienne après avoir été contaminé par le virus.

"Chers parents, chers amis, chers fans, une voix s’élève au lointain… C'est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre Papy Groove, survenue le 24 mars 2020 à l'âge de 86 ans, des suites du Covid-19", a annoncé la famille du saxophoniste dans un communiqué.

L'auteur d'un des plus grands tubes planétaires de la musique world, "Soul Makossa" (1972), est la première célébrité mondiale à décéder des suites d'une contamination au coronavirus.

"Les obsèques auront lieu dans la stricte intimité familiale, et un hommage lui sera rendu ultérieurement dès que possible", précise la famille.

>> A voir, une archive de l'émission "Sortie libre" le 30 janvier 1995:

Manu Dibango
Sortie libre - Publié mercredi à 00:00
 

L'étonnant destin de "Soul Makossa"

"Soul Makossa", le morceau qui l'a fait naître, a connu un étonnant destin. Ce n'était au départ que la face B d'un 45 tours dont le titre phare était un hymne pour l'équipe de foot du Cameroun à l'occasion de la Coupe d'Afrique des Nations.

Repéré par des DJs new-yorkais, le titre a connu mille vies. Manu Dibango avait même accusé Michael Jackson de plagiat sur un morceau de l'album "Thriller". Il intente le premier d'une longue série de procès pour plagiat, qui se solde par un arrangement financier. Mais la victoire est ailleurs: le musicien est devenu une référence mondiale de la world music, repris plus récemment par Beyoncé ou Rihanna.

>> Enregistrement de Manu Dibango au Festival Nuits du Sud en 2012:

boi avec afp

Manu Dibango à redécouvrir ce soir dans "Paradiso" sur la Première dès 19h, avec musique, archives, interview et dialogues. Et sur Couleur 3, dimanche, émission spéciale "Pili Pili" de 11h à midi.

Publié mardi à 08:44 - Modifié mardi à 14:45

Les réactions