Publié le 20 mars 2020 à 16:38

Chanteurs et musiciens proposent des concerts sur les réseaux sociaux

Des alternatives virtuelles permettent de se délecter de culture sans sortir de chez soi.
Des alternatives virtuelles permettent de se délecter de culture sans sortir de chez soi. 19h30 / 1 min. / le 19 mars 2020
Les artistes ne se laissent pas abattre par la fermeture des salles de concert, des théâtres, des musées ou des librairies en raison de l'épidémie de coronavirus. Désormais, la culture vient aux gens via les réseaux sociaux par le biais de concerts virtuels notamment.

Confinement oblige, les concerts de tous les artistes sont annulés jusqu'à nouvel avis. Dans ce climat ultra déprimant, une lueur pourtant apparaît grâce aux artistes qui viennent se produire désormais dans notre salon.

>> A lire aussi: Visiter virtuellement le Colisée, le MoMa ou le Louvre de chez soi

Le chanteur français Jean-Louis Aubert a notamment lancé les festivités dimanche dernier en proposant un concert d'une heure et demie sur Facebook. Depuis, c'est une déferlante.

Opération #CultureChezNous en France

Du chanteur de Coldplay Chris Martin à Neil Young en passant par M en compagnie de son ami Pierre Richard, Lou Doillon, Keren Ann, Benjamin Biolay ou Christine and the Queen, nombreux sont les artistes de tous horizons à multiplier les initiatives pour continuer à partager un lien avec leur public de façon épisodique ou quotidienne. Des DJ's réputés comme le Français Laurent Garnier proposent également plusieurs heures de musique.

En France, le ministère de la Culture a par ailleurs lancé mercredi l'initiative #CultureChezNous pour répertorier "toutes les initiatives permettant de faire venir la culture à domicile pendant le confinement lié au coronavirus".

Des initiatives en Suisse

En Suisse aussi, les initiatives individuelles se multiplient. Ainsi de la violoncelliste Sara Oswald qui propose quant à elle des mini-concerts personnalisés via Skype. En un jour, la Lausannoise a déjà reçu une trentaine de demandes pour ces rendez-vous musicaux virtuels.

L'émission culturelle hebdomadaire de la RTS, La Puce à l'oreille, a par ailleurs lancé un appel aux artistes pour qu'ils fassent parvenir leurs vidéos sous confinement. Deux séquences ont déjà été diffusées jeudi soir, les autres sont attendues par mail à cette adresse: lapucealoreille@pointprod.ch.

>> A voir, l'émission spéciale participative avec des artistes de "La Puce à l'oreille":

Émission spéciale participative
La puce à l'oreille - Publié le 19 mars 2020

 

 

Sujet TV: Julie Evard, Gilles De Diesbach, Marilyne Zeller         

Adaptation web: olhor

Publié le 20 mars 2020 à 16:38

Des artistes chantent pour contenir le coronavirus

Jusqu'à peu, les titres d'artistes méconnus inspirés par le coronavirus inondaient les plateformes, mais désormais les voix réputées appellent sur les réseaux sociaux à respecter le confinement, de Michael Stipe, ex-REM, à Bono, en passant par Coeur de Pirate.

Certains titres écrits il y a plus de 30 ans ont un écho contemporain. "It's the end of the world as we know it" ("C'est la fin du monde tel que nous le connaissons", 1987) de REM refait ainsi surface dans les playlists. Et c'est ce refrain qu'entonne l'ex-leader du groupe, Michael Stipe, dans une vidéo faite maison, a cappella, lunettes de vue et barbe de deux semaines.

Autre star planétaire, Bono, chanteur de U2, s'est filmé devant sa baie vitrée au piano, interprétant un inédit "Let your love be known" dédié notamment "aux médecins et infirmières".

La Québécoise Coeur de Pirate publie sur Twitter une petite vidéo vue plus de 300.000 fois dans laquelle elle s'accompagne au clavier et chantonne les consignes en temps de Covid-19 à destination de son jeune public. "On ne niaise pas (on ne rigole pas, ndlr), french (embrasse, ndlr) pas ton voisin/Protège les autres parce que l'été s'en vient".