Modifié

Concerts inédits, opéras en streaming, les musiciens classiques se mobilisent

Le violoniste Renaud Capuçon et l'Orchestre de Chambre de Lausanne, lors d'un concert sans public en raison du coronavirus, le 5 mars 2020 à Lausanne. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Le violoniste Renaud Capuçon et l'Orchestre de Chambre de Lausanne, lors d'un concert sans public en raison du coronavirus, le 5 mars 2020 à Lausanne. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Partout dans le monde, de nombreuses salles de concert ou maisons d'opéras se rabattent sur l'option numérique ou télévisée pour garder le contact avec le public. Les artistes quant à eux font preuve d'imagination pour ne pas sombrer dans le silence. Tour d'horizon.

L'épidémie de coronavirus a eu raison des nombreux concerts de musique classique en Suisse romande. Parmi eux, deux concerts de l'Orchestre de chambre de Lausanne (OCL) et de l'Orchestre de la Suisse Romande (OSR) qui ont toutefois été donnés à huis clos et filmés par la RTS. Les mélomanes absents ont ainsi pu apprécier de chez eux les deux performances musicales.

>> A voir, Renaud Capuçon dirige l'OCL dans des pages de Mozart, Beethoven et Schubert:

 

>> A lire et à écouter: Un concert à huis clos de l'OSR avec des oeuvres de Strauss à découvrir

Aujourd'hui, les mesures se sont durcies et les orchestres ne sont même plus en mesure de se réunir. Alors, partout dans le monde, de nombreuses salles de concert ou maisons d'opéras se rabattent sur l'option numérique ou télévisée pour garder le contact avec le public: streaming en direct, diffusion d'anciens concerts ou productions d'opéra sur les applications et les plateformes, mais aussi des initiatives individuelles d'artistes qui se retrouvent au chômage technique du jour au lendemain.

Ainsi le pianiste germano-russe Igor Levit donne depuis quelques jours en direct vidéo sur Twitter un récital de chez lui, à la grande joie de ses près de 60'000 followers.

Et depuis son salon, la mezzo-soprano américaine Joyce DiDonato a chanté dimanche avec le ténor polonais Piotr Beczala des extraits de l'opéra "Werther" de Massenet, en direct sur Instagram et Facebook, profitant de l'occasion pour appeler à des dons pour les théâtres et les orchestres.

Opéra sur le web

Afin de rester en lien actif avec son public, le Grand Théâtre de Genève travaille des scénarios pour des activités digitales et de streaming. Une communication spécifique sera prochainement adressée à ce sujet, indique l'institution sur son site internet.

Lundi, le Metropolitan Opera de New York, l'une des maisons d'opéra les plus prestigieuses au monde, a offert de rediffuser des extraits de ses productions gratuitement sur son site. "Nous souhaiterions offrir une consolation lyrique à tous les amateurs d'opéra en ces moments extraordinairement difficiles", a affirmé son directeur général Peter Gelb dans un message.

L'Opéra de Vienne et de Munich font de même, et l'Opéra de Stockholm est allé jusqu'à diffuser en direct vidéo "La Walkyrie" de Wagner pendant cinq heures (avec entractes).

C'est le Philharmonique de Berlin, le plus prestigieux orchestre au monde, qui avait ouvert le bal en donnant libre accès pour un mois à son "Digital Concert Hall", généralement payant.

"Si tu ne viens pas à la musique, la musique viendra à toi", lance comme slogan la Philharmonie de Paris qui rappelle qu'en guise de "kit de survie musical", tous ses anciens concerts sont disponibles sur son application "PhilharmonieLive", sans compter des playlists et une visite virtuelle de son Musée de la musique sur son site.

L'Opéra de Paris, qui connaît une véritable saison noire après une grève historique et coûteuse à laquelle s'ajoute la récente fermeture, a indiqué à l'AFP qu'il mettra en place une programmation d'opéra et de ballet en streaming gratuit sur son site. Dès mardi sera diffusée la nouvelle production de l'opéra, "Manon".

mh avec afp

Publié Modifié

Heureusement, il nous reste la musique

Heureusement, il nous reste la musique, c'est le hashtgag du DJ Laurent Garnier qui a mis en ligne gratuitement un mix de 7 h de techno. Un concert enregistré en novembre dernier à Tokyo et qui donne envie de monter le son. Alors que sa tournée de concerts a dû être interrompue, le chanteur français Jean Louis Aubert a donné ce dimanche depuis chez lui un concert inédit en Facebook Live. 12'000 personnes l'ont suivi.

Le songwriter américain Neil Young a quant à lui annoncé sur son site internet qu'il offrirait des sessions live en streaming vidéo tournées directement depuis chez lui par sa femme, au coin du feu.

A Zurich, le club Moods propose près de 500 concerts en streaming sur son site et s'est proposé d'offrir ses infrastructures gratuitement à tous musiciens qui voudrait enregistrer dans sa salle ou y donner un concert en live streaming.