Publié

Le rappeur Koba LaD déprogrammé du Caribana pour des propos homophobes

Le rappeur français Koba LaD, photographié en juin 2019 au festival Solidays à Paris. [Juliette Pavy/Hans Lucas - AFP]
Le rappeur Koba LaD déprogrammé du Caribana pour des propos homophobes / Le Journal horaire / 25 sec. / le 19 février 2020
Le Caribana a annoncé mercredi déprogrammer le rappeur français Koba LaD de sa 30e édition (17-21 juin) suite à des propos homophobes sur les réseaux sociaux. Le festival emboîte le pas à d'autres événements musicaux français et belges.

"Le Caribana est un festival qui aime tout le monde. Le respect et la tolérance occupent une place primordiale au sein de ses valeurs. L'homophobie n'est pas une opinion mais un crime", affirment mercredi les organisateurs dans un communiqué.

Le rappeur de 19 ans originaire d'Evry, l'une des figures montantes du rap français, a partagé dimanche sur Snapchat une capture d'écran d'un article sur le meurtre d'un adolescent, tué par son père parce qu'il était gay. La mention "bien joué" a été ajoutée en commentaire.

Koba LaD a ensuite tenté de se défendre dans deux vidéos sur ses réseaux sociaux. "Je ne suis pas homophobe, chacun pour soi, Dieu pour tous (...) je cautionne pas du tout le meurtre, ni l’enfant gay, rien à voir, hors sujet, c’est une incompréhension (...)".  Le jeune homme a précisé qu'il a publié cette capture d'écran alors qu'il était sous l'emprise de la drogue.

Le rappeur est également rayé de la line up du Main Square Festival à Arras, du Garorock à Marmande, du festival de Dour en Belgique et d'autres événements musicaux.

Interpellé par une pétition en ligne, le festival breton Art Rock a lui aussi suivi la démarche. Les organisateurs ont toutefois dénoncé "la transformation des réseaux sociaux en tribunaux populaires où la condamnation est immédiate et irrévocable".

ats/afp/ani

Publié