Modifié le 15 février 2020 à 01:07

Clara Luciani et Philippe Katerine sacrés aux Victoires de la musique

Clara Luciani lors des 35e Victoires de la musique, 14.02.2020.
Clara Luciani et Philippe Katerine sacrés aux Victoires de la musique Le Journal horaire / 11 sec. / le 14 février 2020
Clara Luciani a été sacrée "artiste féminine" lors des 35e Victoires de la musique, vendredi, avec son premier album au nom prédestiné "Sainte-Victoire". Chez les hommes, Philippe Katerine a été primé pour son album "Confessions".

C'est la belle histoire de la chanson française: loin du cliché du démarrage météorique, Clara Luciani a dû attendre près d'un an pour qu'explose sur les ondes "La grenade", son hit féministe sorti en avril 2018. "Je suis désemparée", a-t-elle commenté, très émue, au moment de recevoir sa distinction. La chanteuse belge Angèle concourait aussi dans cette catégorie.

L'album déjanté de Philippe Katerine

Du côté des timbres mâles, Philippe Katerine a remporté le titre d'"artiste masculin" sur la lancée de son album-péplum complètement fou, "Confessions". C'est une nouvelle consécration pour ce faux-naïf qui a été reconnu sur le tard.

"Il y a un mois, je me disais Philippe, t'es nul comme chanteur", a-t-il déclaré, toujours aussi décalé, au moment de recevoir son prix. Il était opposé pour cette récompense à Alain Souchon et Lomepal.

Alain Souchon a également été sacré, vendredi soir. Le chanteur a remporté le prix du meilleur album avec "Âmes fifties".

"Ça va ça vient" de Vitaa & Slimane, a raflé le titre de "chanson originale", décernée par un vote public. Vitaa a salué "la Victoire des gens".

Angèle n'est également pas repartie les mains vides. La chanteuse belge s'est vue décerner le prix du meilleur concert.

Dans une soirée où le rap a été un peu oublié dans les nommés, c'est PNL qui a gagné le prix du clip avec "Au DD", tourné en haut de la Tour Eiffel et qui avait eu un écho international.

Florent Pagny et l'indépendance des artistes

La cérémonie s'était ouverte par un discours improvisé de Florent Pagny, président d'honneur, sur l'indépendance des artistes, qui a sans doute donné quelques sueurs froides aux patrons de maisons de disques présents.

afp/oang

Publié le 14 février 2020 à 23:44 - Modifié le 15 février 2020 à 01:07