Modifié

Devendra Banhart, prodige néo-folk devenu quasi tropicaliste

Le chanteur américain Devendra Banhart. [LDD - Antigel 2020]
Le chanteur américain Devendra Banhart. [LDD - Antigel 2020]
Le songwriter américain Devendra Banhart est en concert ce vendredi soir à Genève, à guichets fermés, dans le cadre du festival Antigel. Il vient y présenter son récent dixième album, "Ma", ode à la maternité. Portrait d'un artiste doué qui est aussi peintre et poète.

Derrière ses airs de messie néo-folk ou de gourou psychédélique à la barbe fournie, c'est selon, Devendra Banhart est un artiste attachant. Texan d'origine et Vénézuélien de coeur, il y a vécu une dizaine d'années, l'Américain prodigue sa fibre sensible et tendre depuis vingt ans et dix albums déjà. Son dernier disque, "Ma", constitue une ode folk et tropicàlia polyglotte à la maternité d'une douceur stupéfiante.

Il y chante en espagnol, anglais, portugais et japonais les relations entre parents et enfants, quand bien même Banhart n'est pas encore père de famille, ainsi que le pouvoir nourricier de la musique et ses maternantes qualités. D'autant mieux que le chanteur et musicien a justement été encouragé à ses débuts par la mère discrète et précieuse de toute la génération néo-folk, l'Anglaise Vashti Bunyan au côté de laquelle il finira par jouer, contribuant à son tour à sa résurrection discographique en 2005.

>> A voir, le clip vidéo de "Taking a Page":

Soleil et rythmes tropicaux

La voix ensorceleuse de Vashti Bunyan figure d'ailleurs sur l'épilogue de "Ma", au coeur fondant de "Will I See You Tonight?". Ailleurs, Devendra Banhart a gorgé ses chansons graciles de soleil et de rythmes tropicaux chaleureux, entre un hommage déguisé à Chico Buarque et Caetano Veloso. Une atmosphère cosy pleine d'arabesques mélodiques loin du psychédélisme boisé et des incantations mystiques très seventies des deux premiers albums qui l'ont révélé en même temps que Vetiver (son ami de longue date qui jouait d'ailleurs jeudi à Antigel), CocoRosie ou Joanna Newsom.

Ancien étudiant du San Francisco Art Institute, à l'époque où il enregistrait encore ses chansons sur les répondeurs de ses amis, de peur qu'elles lui échappent, Devendra Banhart s'épanouit désormais aussi en peignant et jouant les poètes. Son premier recueil de poésie et un livre contenant ses dessins à l'encre sont parus récemment. A 38 ans, Devendra Banhart se montre aussi prolifique que prodigieux, tous genres confondus.

Olivier Horner

>> A consulter aussi, notre dossier consacré au 10e Festival Antigel: 

La 10e édition du Festival Antigel

Devendra Banhart en concert à l'Alhambra, Genève, Festival Antigel, ve 7 février à 20h30. Complet.

Publié Modifié