Publié

L'électro-pop cosmique et rêveuse du musicien romand Buvette

Le dessinateur algérien Nime lauréat du prix du courage artistique [Charles Negre - Sony Music]
La pop cosmique de Buvette / Vertigo / 9 min. / le 30 janvier 2020
Cédric Streuli, alias Buvette, compte parmi les compositeurs de musique électronique les plus passionnants du moment. Ce Suisse établi à Paris sort son quatrième album, intitulé "4EVER" et se produira samedi sur la scène du Romandie, à Lausanne.

"4EVER". Un titre comme une épitaphe, une façon pour le musicien de faire le point sur plus de dix ans de création en solo, après une courte carrière de batteur au sein du groupe The Mondrians.

Sur son nouvel album, Buvette évoque son quotidien de musicien nomade, son rapport contrasté avec la technologie. Il propose aussi un véritable voyage psychédélique, mêlant influences seventies, rythmiques breakbeat et dérives electronica. Le compositeur chante aussi de plus en plus, un exercice qu’il a appris à maîtriser au fil des albums.

>> A voir, le clip de "True Stories"

"Ma volonté est d'essayer de représenter en musiques des paysages très tranchants ou plus arrondis ou plus harmonieux. C'est un peu le best of des émotions que j'ai ressenties ces dix dernières années", explique à la RTS l'artiste originaire de Leysin qui ne ferme aucune porte aux styles musicaux.

"4EVER" se nourrit ainsi de nombreuses influences et privilégie désormais davantage le chant entre les nappes atmosphériques et psychédéliques aussi enivrantes et oniriques. Au fil des douze plages, l'ex-batteur des Mondrians joue habilement sur les textures analogiques et les sens, activant autant de brises chaudes que de mélodies éthérées entre quelques embardées plus soniques. Faisant assurément de "4EVER" l'un des disques les plus rêveurs de Buvette.

Michel Masserey et Olivier Horner

Buvette en concert au Romandie, Lausanne, sa 1er février à 21h.

Publié