Modifié jeudi à 13:44

Pour sa 10e édition, le festival genevois Antigel s'offre Kraftwerk

Le groupe album Kraftwerk, pionnier de la musique électronique.
Le groupe album Kraftwerk, pionnier de la musique électronique. [DR - Antigel Festival 2020]
Le Festival Antigel célèbre ses dix ans à Genève du 24 janvier au 15 février 2020 entre danse, performances et musiques. En têtes d'affiche musicales, il s'offre notamment l'électronique mythique de Kraftwerk pour un concert en 3D dans l'amortisseur de bruits de l'aéroport.

Après les prémices de la célébration de ses dix ans en juillet dernier avec The Good, The Bad & The Queen, le Festival Antigel s'offre une autre formation d'envergure en guise d'épilogue festif. Le 19 mai 2020, trois mois après la fin de son édition anniversaire, les mythiques allemands de Kraftwerk donneront un concert en 3D dans un endroit des plus insolites, la marque de fabrique de la manifestation, soit l'amortisseur de bruits de l'aéroport de Genève.

Avant cela, du 24 janvier au 15 février 2020, Antigel va dérouler ses fastes artistiques sur 24 communes genevoises. Côté musiques entre autres, le frappadingue Philippe Katerine explosera les codes de la chanson tandis que Nino De Elche pulvérisera ceux du flamenco. La rencontre entre l'emblématique batteur afrobeat Tony Allen et le précurseur de la techno Jeff Mills promet aussi des étincelles. Parmi les autres artistes captivants figurent l'Américaine Angel Olson et ses compatriotes Devandra Banhart et David Eugene Edwards (ex-16 Horsepower). Tandis que Explosions in the Sky et Ride, deux formations rock qui ont marqué les années 1990, se relaieront à l'Alhambra.

Grands écarts

Côté danse et performances sont attendues notamment les prestations de l'inclassable Jonathan Capdevielle, qui avait déjà marqué la première édition d'Antigel, qui revisite le "Sans famille" d'Hector Malot. Ou la ballet hypnotique et fantomatique de la Cie La Bazooka dans "Pillowgraphies" et les danses urbaines époustouflantes des Brésiliens Bruno Beltrao. 

Quant aux sept "Made in Antigel", créations en forme de marque de fabrique du festival mêlant les disciplines artistiques dans des lieux peu conventionnels, ils feront cette année le grand écart notamment entre les étages du centre commercial Balexert pour "Zombie Attack" et les coulisses du Grand Théâtre de Genève à l'enseigne de "Extravaganza", le Signal de Bernex et la plage des Eaux-Vives.

olhor

Publié le 03 décembre 2019 à 20:53 - Modifié jeudi à 13:44