Modifié le 22 octobre 2019 à 10:14

L'architecte Jean Nouvel porte plainte contre la Philharmonie de Paris

L'architecte Jean Nouvel.
Jean Nouvel porte plainte contre la Philharmonie Le Journal horaire / 28 sec. / le 21 octobre 2019
Sommé de payer 170 millions d'euros pour les surcoûts survenus lors du chantier de la prestigieuse salle de concert, Jean Nouvel porte plainte contre la Philharmonie de Paris, l'accusant de lui réclamer des sommes "indues".

Cinq ans après l'inauguration de la salle, rien ne va plus entre l'architecte star, père du Quai Branly et du Louvre Abou Dhabi, et l'établissement public Philharmonie de Paris. Au coeur du bras de fer: le dérapage financier survenu lors de la construction du bâtiment, dont le coût est passé de 173 millions d'euros au lancement du projet en 2006 à 386 millions d'euros lors de son inauguration en 2015.

Pour les Ateliers Jean Nouvel, ce dépassement s'explique par la gestion défaillante de la Philharmonie elle-même. Pour cette dernière, il est imputable à l'architecte, accusé d'avoir fortement sous-évalué les coûts et d'avoir effectué des "modifications permanentes".

La Philharmonie de Paris, une salle de concert dessinée par l'architecte Jean Nouvel.
La Philharmonie de Paris, une salle de concert dessinée par l'architecte Jean Nouvel. [Kenzo Tribouillard - AFP]

Un arrêt de mort pour le cabinet d'architecte ?

En avril 2017, l'établissement public chargé de gérer la salle avait adressé une facture de 170,6 millions d'euros à l'architecte. Cette demande, confirmée par "titre exécutoire" en septembre 2017, comprend 110 millions d'euros de pénalités de retard.

"La somme demandée (...) est près de dix fois supérieure aux honoraires des Ateliers Jean Nouvel, elle équivaut à un arrêt de mort" du cabinet de l'architecte, ont estimé ses avocats, Me William Bourdon et Vincent Brengarth.

En parallèle de la bataille qui se poursuit depuis deux ans devant la justice administrative, les deux avocats ont décidé de contre-attaquer au pénal, en déposant une plainte le 14 octobre auprès du parquet national financier (PNF). Lundi soir, la Philharmonie a dénoncé des "accusations dépourvues de tout fondement".

Bras de fer médiatique et judiciaire

Jean Nouvel et la Philharmonie sont engagés dans un bras de fer médiatique et judiciaire depuis l'inauguration de la salle de concert le 14 janvier 2015, à laquelle l'architecte avait refusé de participer.

Estimant son projet "dénaturé", Jean Nouvel a assigné la Philharmonie début 2015 pour l'obliger à des "travaux modificatifs". Le tribunal l'a cependant débouté, faute de fournir assez d'éléments sur l'absence de conformité avec le projet originel.

afp/aq

Publié le 22 octobre 2019 à 10:13 - Modifié le 22 octobre 2019 à 10:14