Publié le 06 septembre 2019 à 11:53

Syncope et mélodie, la formule gagnante de Cella

Cella.
Musique: Syncope et mélodie, la formule gagnante de Cella Vertigo / 9 min. / le 05 septembre 2019
Lukas Schnider est un des jeunes talents de la scène électronique suisse. Ce Zurichois de 22 ans a sorti plusieurs productions sous le nom de Cella. Il se produit ce soir, vendredi 6 septembre, au Bad Bonn, à Guin.

Lukas Schnider est signé sur un label indépendant, Quartz Record. La major suisse Universal croit beaucoup en son talent et finance en partie et distribue les productions de ce geek passionné de jeux vidéo et de BMX.

A 16 ans, Lukas Schnider commence à composer et met sur la plateforme en ligne Soundcloud ses premiers morceaux. Deux ans plus tard, il sort son premier EP, puis un deuxième et un troisième en 2019, intitulé "Opportunity Cost".

Une jeune talent qui a la cote

Le son de Cella rappelle celui de producteurs londoniens phares. Une formule imparable qu'il est un des rares à explorer en Suisse. Comme eux, ils utilisent des rythmes syncopés qu'il associe à des voix plutôt soul. Des voix de chanteuses basées en Suisse. "C'est important pour moi d'être dans le studio avec la personne, de prendre du temps avec elle. Le résultat est meilleur quand tu travailles physiquement dans le même espace avec l'artiste", explique-t-il.

Cella s'est produit récemment au Zürich Openair devant des milliers de personnes et il est courtisé par de nombreux artistes qui lui demandent des remix de leurs morceaux. Le producteur a la cote et elle ne fait que grimper.

>> A voir, le clip de "Imperfection" de Cella:

Entre dubstep, électro et soul

Si plus jeune, Lukas Schnider a étudié le violon, son inspiration, l'artiste la puise plutôt dans son ordinateur. Influencé par le drum & bass qu'écoutait son frère, le Zürichois s'est très vite passionné pour la musique électronique.

Evoluant dans un univers sonore très anglais, il cite volontiers des producteurs comme Burial et Bonobo comme sources d'inspiration. "C'est la liberté de création qui caractérise ce genre. Il n'y a pas de règles fixes comme dans d'autres styles où les chansons doivent respecter certains codes", explique l'artiste.

Tu peux composer quelque chose de punk, d'underground, mais tu peux aussi aller vers la pop. La palette est très large.

Lukas Schnider, producteur et compositeur

Passionné par la composition, Lukas Schnider aime le travail en studio. Cella ne se produit quasiment pas dans les clubs, il ne se voit pas comme un DJ et ne souhaite pas proposer au public des morceaux qu'il n'aurait pas composés. Il préfère l'ambiance des salles de concert. "Le fait de ne jouer que ma musique fait que je ne peux pas m'adapter au public, comme pourrait le faire un DJ lorsqu'il sent l'ambiance changer. Je n'ai que mes morceaux qui plaisent, ou qui ne plaisent pas".

Propos recueillis par Michel Masserey

Adaptation web: ld

Publié le 06 septembre 2019 à 11:53