Modifié le 05 août 2019 à 09:05

La Petite Renarde Rusée de Janácek, à mi-chemin entre l’homme et la forêt

Leos Janacek - La Petite Renarde Rusée (Suite)
Leos Janacek - La Petite Renarde Rusée (Suite) Je Sais Pas Vous / 4 min. / le 29 juillet 2019
Lui présentant un roman illustré qui retrace la vie d'une petite renarde libre et impertinente, la gouvernante du compositeur Janácek, lui glisse: "Vous qui entendez si bien la nature, vous pourriez en faire un bel opéra, non?" Le maître ne répond rien. Mais l’idée n’est pas tombée dans la fine oreille d’un sourd...

Tout commence par quelques traits dessinés noir sur blanc. Une petite renarde vive et insolente. Partant des dessins d’une bande dessinée, le rédacteur en chef d’un journal tchèque souhaite faire un roman illustré. Il envoie le dossier sur le bureau d’un employé du nom de Rudolf Těsnohlídek, qui rechigne et se plaint. Il ne veut pas écrire ce machin-là.

Raté. Il cède. Succès! Příhody lišky Bystroušky, littéralement la renarde aux fines oreilles, se voit instantanément adoptée par les lecteurs. La gouvernante du compositeur tchèque Leoš Janácek, lui glisse: "Vous qui entendez si bien la nature, vous pourriez en faire un bel opéra, non?" Le maître ne répond rien. Mais l’idée n’est pas tombée dans la fine oreille d’un sourd.

Une renarde sauvage et libertine

C’est l’histoire d’une renarde craquante, capturée par un garde-forestier. Son caractère était sauvage. Le chien domestiqué du garde-forestier, qui tente de la modérer, n’y changera rien. Libertine, la renarde se met vite la femme du garde-forestier à dos.

Dans cette histoire unissant drame et comédie, petits et grands, les animaux représentent parfois mieux les humains que les humains eux-mêmes. La renarde, farouchement agitée par un désir de liberté incarnera d’ailleurs pour Janácek un certain idéal moderne féminin. Quand un chant dans la partition se soulève, on se demande: est-ce la nature qui chante? Ou notre voix en nous? La réponse est sûrement exactement à mi-chemin.

A mi-chemin entre romantisme, où un héros chante son sort, son destin individuel, et impressionnisme où les humains s’effacent pour laisser la nature chanter. Telle une sève sous-jacente, les battements nerveux de la vie sous-tendent toute la partition, portés par un orchestre vibrant.

Ce qui mènera certains chefs à extraire de la partition une suite symphonique pour la jouer en concert. Janácek, expert en folklore musical tchèque, écrit une partition juste en lisière de civilisation, à mi-chemin entre l’homme et la forêt.

RTS Culture

Publié le 03 août 2019 à 09:41 - Modifié le 05 août 2019 à 09:05