Banner montreux 2019 mpm.

Retour critique sur quelques concerts

Publié le 13 juillet 2019 à 12:35 - Modifié à 15:45

Un Montreux Jazz Festival "béni des dieux" et marqué par le concert d'Elton John

> Du 28 juin au 13 juillet, le Montreux Jazz Festival accueillait Elton John, Quincy Jones, Janet Jackson, Tom Jones, Sting, Joan Baez mais aussi Lauryn Hill, Rag'n'Bone Man, Bon Iver ou Thom York de Radiohead.

> Le Montreux Jazz Festival (MJF) se termine sur une belle fréquentation grâce à une météo "bénie des dieux". Une édition faite de 47 soirées et 250 prestations gratuites qui restera marquée par le concert d’Elton John au stade de la Saussaz.

  • Une édition "bénie des dieux"

    Le directeur du festival tire un "super" bilan

    Le Montreux Jazz Festival (MJF) se termine samedi soir sur une belle fréquentation grâce à une météo "bénie des dieux". Une édition faite de 47 soirées et 250 prestations gratuites qui restera marquée par le concert d’Elton John au stade de la Saussaz.

    A la veille de la clôture du Montreux Jazz Festival Mathieu Jaton a tiré un "super" bilan de cette "année 100% Montreux qui m'a beaucoup touché". Samedi soir, le festival prendra fin avec une soirée d'artistes réunis autour de Quincy Jones.

    >> Le bilan du festival dans le 12h45

    Vivianne Gabriel: "Bilan positif pour le Montreux Jazz festival avec une fréquentation de près de 250'000 personnes"
    12h45 - Publié le 13 juillet 2019

    >> Ecouter l'entretien avec Mathieu Jaton dans Forum

    Mathieu Jaton, directeur du Montreux Jazz Festival.
    Pierre Albouy - Reuters
    Forum - Publié le 12 juillet 2019

    >> Lire aussi: Un Montreux Jazz Festival "béni des dieux" et marqué par le concert d'Elton John

  • Mac DeMarco

    Le concert d'un doux dingue du rock assagi et assoupi

    Le chanteur canadien, éternel adolescent du rock indépendant, s'est produit mardi soir au Montreux Jazz Lab. Sa sage prestation baignée dans un halo permanent de nonchalance a fait regretter son grain de folie passé.

    >> A lire: Mac DeMarco, un doux dingue du rock assagi et assoupi

    Il a la coolitude chevillée au corps. Short noir, t-shirt blanc et casquette, Mac DeMarco a des allures d'éternel adolescent du rock indépendant. Mardi soir au Montreux Jazz Lab, le chanteur et multi-instrumentiste canadien a aussi fait preuve d'une sagesse presque inhabituelle.

    Le chanteur et musicien Mac DeMarco au Montreux Jazz Festival, le 9 juillet 2019.
    Le chanteur et musicien Mac DeMarco au Montreux Jazz Festival, le 9 juillet 2019. [Marc Ducrest - 2019 - FFJM]

    Abonné autrefois aux performances déglinguées et incohérentes, où il finissait parfois nu derrière une batterie ou en caleçon comme à Montreux voilà trois ans, il s'est cette fois tenu à carreau. Non toutefois sans humour et autodérision, forces de ce doux dingo de 29 ans.

  • Chemical Brothers

    Spectaculaire retour survolté

    The Chemical Brothers, tandem electro anglais composé de Tom Rowlands et Ed Simons, a pris d'assaut lundi soir l'auditorium Stravinski du Montreux Jazz Festival. Un concert explosif et technologique orchestré par deux artificiers historiques.

    >> A lire: Le spectaculaire retour survolté des Chemical Brothers à Montreux

    Une explosion de beats et d'images de corps robotiques. Quand The Chemical Brothers investit l'auditorium Stravinski de Montreux lundi soir sur "Go", extrait phare de leur précédent album "Born in the Echoes", la salle se métamorphose sur le champ en dancefloor.

    The Chemical Brothers au Montreux Jazz Festival, le 8 juillet 2019.
    The Chemical Brothers au Montreux Jazz Festival, le 8 juillet 2019. [Emilien Itim - 2019-FFJM]

    Et "Free Yourself" d'enfoncer le clou à une allure folle sur des rythmes ravageurs avec son refrain en forme de slogan, "Free yourself, free me, dance". L'emblématique tandem électronique formé en 1992 à Manchester est donc bel et bien de retour en forme pour sa troisième venue sur la Riviera vaudoise.

  • Le phénomène Mahmood

    Evénement insolite au Montreux Jazz Festival qui accueille une des révélations du dernier concours Eurovision de la chanson. LʹItalien Mahmood, sacré 2e de ce concours, se produit au Montreux Jazz Lab.

    >> A écouter: l'interview de Mahmood dans Vertigo

    Le chanteur italien Mahmood.
    Attilio Cusani - DR
    Vertigo - Publié le 05 juillet 2019

    Au concours Eurovision de la chanson à Tel-Aviv en mai dernier, Mahmood a fait sensation avec sa pop aux accents hip-hop arabisants. La production très actuelle de son morceau "Soldi" a conquis un large public, peu habitué à un habillage sonore aussi percutant.

    >> A lire aussi: Révélation de l'Eurovision, le phénomène Mahmood est à Montreux

    Alessandro Mahmoud, alias Mahmood, a remporté la 69e édition du Festival de San Remo.
    Alessandro Mahmoud, alias Mahmood, a remporté la 69e édition du Festival de San Remo. [Alessandro Tocco - NurPhoto/Keystone]

    2019 pourrait bien être l’année de Mahmood. En février, cette même chanson a permis à ce Milanais d’origine égyptienne, né Alessandro Mahmoud en 1992, de devenir le lauréat du Festival de San Remo, le principal rendez-vous de la chanson en Italie.

    >> A écouter:

    C'est arrivé loin de chez vous - Matteo Salvini contre Mahmood
    C’est arrivé loin de chez vous - Publié le 13 février 2019

  • Bon Iver

    Folk du troisième type

    Le chanteur américain Bon Iver se produisait dimanche soir à Montreux en tête d'affiche. Il conjugue désormais sa folk au futur en injectant de l'électronique et des dissonances dans ses complaintes mélancoliques.

    >> A lire: Bon Iver, folk du troisième type au Montreux Jazz Festival

    Casque sur les oreilles, guitare en bandoulière et voix de tête plaintive, Justin Vernon fait front. Dimanche soir à l'auditorium Stravinski, la scène ressemble à un capharnaüm futuriste organisé, des spots disséminés partout, deux batteries surélevées et deux autres zones dévolues aux guitares, basses et saxophones devant un grand écran qui diffuse des visuels cryptiques ou colorations abstraites.

    Le chanteur Bon Iver, ici le 6 juin 2019 à Aarhus au Danemark. L'Américain a refusé les  photographies de son concert au Montreux Jazz Festival.
    Le chanteur Bon Iver, ici le 6 juin 2019 à Aarhus au Danemark. L'Américain a refusé les photographies de son concert au Montreux Jazz Festival. [Helle Arensbak / Ritzau Scanpix / Ritzau Scanpix - AFP]

    Bienvenue dans le monde aussi tourmenté qu'enchanté de Bon Iver, petit prince américain d'une folk du troisième type qui se conjugue désormais volontiers au futur, injectant de l'électronique ou des beats tribaux dans ses complaintes éperdues.

  • Elton John

    Ses adieux à la pop

    Samedi soir, le Montreux Jazz Festival a accueilli la tournée d'adieux du chanteur britannique Elton John au stade de la Saussaz. Sous une chaleur de plomb, "Rocketman" a passé en revue durant deux heures et demie une carrière riche en mélodies pop.

    >> A lire: Elton John au stade de ses adieux à la pop sous la chaleur de Montreux

    C’est un petit bonhomme. Qui s’avance dans son costume noir avec longue queue de pie, plein de paillettes, ses mythiques lunettes rectangulaires serties de diamants. Il est 20 heures à Montreux et Elton John, 72 ans, fait ses adieux. Un samedi soir dans un stade, celui de la Saussaz que le festival a reconfiguré pour les besoins de la star britannique, devant près de 15'000 personnes accablées par la canicule.

    >> A voir: le reportage du 12h45

    Elton John a fait le show au Montreux Jazz Festival.
    12h45 - Publié le 30 juin 2019

    Son concert a attiré 15'000 festivaliers.

    >> A voir: les images du 19h30

    Montreux Jazz, le concert d'Elton John a attiré 15'000 festivaliers, hier soir.
    19h30 - Publié le 30 juin 2019

  • Cat Power

    Au fil de ses fragilités

    La chanteuse américaine Cat Power s'est produite mardi soir sur la scène du Montreux Jazz Lab, six ans après une première venue remarquée. Pour un concert qui a réactivé ses fragilités et fêlures, mais tout en douceur cette fois.

    La chanteuse Cat Power sur la scène du Montreux Jazz Lab, le 2 juillet 2019.
    La chanteuse Cat Power sur la scène du Montreux Jazz Lab, le 2 juillet 2019. [Anne-Laure Lechat - 2019 FFJM]

    Elle quitte la scène de Montreux par un adieu. Une feuille blanche dans la main, Cat Power murmure "I'm missing you", des sanglots dans la voix.

    >> A lire: Au Montreux Jazz Festival, Cat Power vagabonde au fil de ses fragilités

    La chanteuse américaine semble s'adresser à Philippe "Zdar", défunt fondateur du duo électronique Cassius et surtout producteur qui a sauvé de l'enlisement son album "Sun" voilà six ans, qu'elle a enterré à Paris le matin même de son concert sur la Riviera vaudoise.

    Un ultime moment de sensibilité suspendue qui ne dépareille pas avec le reste d'une prestation où la chanteuse américaine a dévoilé à nouveau ses fragilités et fêlures, mais tout en douceur apaisée cette fois contrairement à l'âpreté passée.

  • Joan Baez

    De touchants adieux à la scène

    La chanteuse américaine Joan Baez a fait ses adieux à Montreux et à la scène mercredi soir. A 78 ans, l'éternelle madone insoumise de la folk a perpétué ses nobles idéaux en revisitant le patrimoine musical dans un concert touchant mais redondant.

    >> A lire: A Montreux, Joan Baez adresse de touchants adieux à la scène

    Joan Baez à Montreux Jazz Festival en 2019.
    Joan Baez à Montreux Jazz Festival en 2019. [JEAN-CHRISTOPHE BOTT - Keystone]

    "Au revoir mes amis...". Ainsi Joan Baez prend-elle sobrement congé de son public tout acquis mercredi soir au Montreux Jazz Festival. Dans son "Fare Thee Well Tour" qu'elle a débuté l'an dernier dans le sillage d'un album de reprises, "Whistle Down the Wind", la chanteuse américaine adresse humblement et comblée, souriante plutôt qu'attristée, ses adieux à une scène qu'elle a foulée plus de cinquante ans durant.

    >> A voir:le reportage du 12h45

    La chanteuse Joan Baez a fait ses adieux au Montreux Jazz Festival
    12h45 - Publié le 04 juillet 2019

  • Thom Yorke

    L'electro hallucinée et dansante de Thom Yorke

    L'Anglais Thom Yorke s'est produit jeudi soir au Montreux Jazz Festival. Le chanteur en vacances de Radiohead y a, en partie, présenté "Anima", un nouvel album electro qu'il a rehaussé de visuels colorés dans un concert énergisant.

    >> A lire: L'electro hallucinée et dansante de Thom Yorke stupéfie le Montreux Jazz

    C'est une pile électrique. En front de scène de l'auditorium Stravinski de Montreux, Thom Yorke ondule et sautille en chantant sur un fond d'électronique qui pourrait sortir tout droit des dancefloors berlinois.

    Le chanteur anglais en vacances de Radiohead, qui a collaboré avec les princes allemands des distorsions Modeselektor, annonce d'emblée la couleur musicale d'une soirée où s'immisceront tout de même sa guitare électrique et son clavier.

    >> A lire aussi, la critique de son nouvel album, "Anima": Les étranges rêves animés du chanteur Thom Yorke

    Thom Yorke, du groupe britannique Radiohead, lors de l'Openair de Saint-Gall, en 2016.
    Thom Yorke, du groupe britannique Radiohead, lors de l'Openair de Saint-Gall, en 2016. [Gian Ehrenzeller - Keystone]