Publié

Estelle Marchi: "Je dis tout à travers mon personnage de Oh Mu"

Interview avec Oh Mu [RTS]
Interview avec Oh Mu / Shout Out / 5 min. / le 11 juin 2019
Nouvelle icône de la musique électro pop, la chanteuse et illustratrice valaisanne Oh Mu, de son vrai nom Estelle Marchi, explique pourquoi elle s'est inventée un personnage. Autodidacte, elle raconte ses combats intérieurs.

Artiste pluridisciplinaire, Oh Mu, 25 ans, est musicienne, auteure et productrice de ses chansons mais aussi dessinatrice free-lance. Pour cette Italo-Suissesse, les frontières de genre sont absurdes. Elles ne sont qu'un héritage du siècle précédent, dont les nouvelles générations se sont déjà libérées. Elle, par exemple, ne se sent ni féminine, ni masculine, mais bien plus que ça!  Son âme est libre, et elle le chante dans "Le Feu", le titre qui l'a révélée.

Mais c'est son single "C'est la vie" qui lui vaut une reconnaissance émue. L'artiste a eu droit en 2018 à un article dans le Nouvel Obs et dans Les Inrockuptibles qui la propulsent sur la scène musicale. On voit en elle une nouvelle icône de l'électro-pop, et une belle figure de "Garçon Sirène", comme elle le chante.

>> A écouter, "Le feu", de Oh Mu:

De son vrai nom Estelle Marchi, elle a pris le pseudo de Oh Mu en hommage aux créatures qui peuplent l'univers de "Nausicaä" (1984), le film du dessinateur et réalisateur Hayao Miyazaki, féministe revendiqué et amoureux de la nature. Ce pseudonyme, et le personnage qui va avec - une pacifiste capable de colère - lui permet s'exprimer sans fard.

J'ai trop envie de foutre la merde mais on ne le dirait pas quand on me voit. Oh Mu, elle, dit tout, elle est intrépide. Elle n'est pas Estelle Marchi. J'apprend de plus en plus de mon personnage.

Oh Mu, illustratrice, compositrice et chanteuse.

Avant la musique, il y a eu l'illustration. Diagnostiquée autiste Asperger, Oh Mu quitte son Valais natal, où elle se sent mal à l'aise, pour suivre l'école de BD à Bruxelles. Elle publie sur Internet ses dessins, au crayon ou au feutre. Ce milieu créatif l'affranchit en partie de sa timidité et de ses peurs. En même temps, elle compose seule, hors milieu, ses premières chansons. Repérée sur Internet, elle co-produit désormais ses albums avec le studio Soyuz.

Au micro de la RTS, Oh Mu explique que si elle n'avait pas à lutter pour quelque chose, elle ne ferait pas d'art.

Dans mes dessins et dans ma musique, il y a beaucoup de souffrance, de colère et de frustration. Cela peut être considéré comme des émotions négatives mais si je les laissais à l'intérieur de moi, ce serait un vrai chaos. Sur le papier, je leur trouve un sens.

Oh Mu, auteure, compositrice, interprète et dessinatrice.

Même si elle vit désormais à Paris, dans une chambre de bonne avec David Bowie période Ziggy en poster, Oh Mu revient au paysage de son enfance avec deux chansons. Dans "Sage", elle exprime tous ses agacements, ses mécontentements, ses revendications, tout ce que le monde lui refuse ou lui interdit, avec en introduction un beau jodel tandis qu'elle réconcilie ses sons électro avec les décors helvétiques dans "Les Montagnes".

>> A écouter, "Les Montagnes" par Oh Mu:

Marie-Claude Martin

Publié