Modifié le 19 mai 2019 à 21:01

Les Pays-Bas remportent l'Eurovision, médaille en chocolat pour la Suisse

Concours de l'Eurovision: le Bernois Luca Hänni a fait le show et termine 4e.
Concours de l'Eurovision: le Bernois Luca Hänni a fait le show et termine 4e. 19h30 / 1 min. / le 19 mai 2019
Le Néerlandais Duncan Laurence a remporté samedi soir à Tel Aviv la 64e édition du concours de l'Eurovision de la chanson. Il succède à la chanteuse israélienne Netta Barzilai, qui s'était imposée en 2018.

S'accompagnant au piano, Duncan Laurence, favori des parieurs, s'est imposé avec une ballade inspirée de la disparition d'un être cher. C'est la première victoire des Pays-Bas depuis 44 ans. Au total, 26 concurrents étaient en lice dans cette grande finale.

L'Eurovision 2020 sera donc organisé à Amsterdam.

>> Réécouter la chanson de Duncan Laurence interprétée lors de la finale de l'Eurovision:

L'Italien Mahmood a pris la deuxième place avec sa chanson "Soldi", devant le Russe Sergeï Lazarev, qui a interprété "Scream".

La Suisse au pied du podium

Le Bernois Luca Hänni finit au pied du podium, à neuf voix seulement de son rival russe.

Dans une prestation enflammée, le musicien de 24 ans a interprété "She Got Me", une chanson pop intégrant des sons orientaux. Il l'a écrite en collaboration avec une équipe de compositeurs nationaux et internationaux. Il était le premier Helvète à se qualifier pour la finale depuis le Tessinois Sebalter, en 2014.

Vainqueur de la version allemande d'"A la recherche de la nouvelle star" en 2012, Luca Hänni a connu le succès ces dernières années en Suisse alémanique.

>> Revoir la prestation de Luca Hänni:

La question palestinienne s'invite au spectacle

Au moment de l'annonce des résultats, les membres du groupe islandais Hatari, connu pour son opposition déclarée à l'occupation israélienne des Territoires palestiniens, ont déployé des banderoles aux couleurs palestiniennes, suscitant des sifflets dans le public.

Un geste qui a aussi très vite fait polémique sur les réseaux sociaux. Certains internautes critiquant un geste politique interdit par les règles du concours et les autres reconnaissant un certain courage dans cet acte.

Dans l'immédiat, les organisateurs de la compétition n'ont pas réagi, mais il n'est pas impossible d'imaginer que l'Islande sera sanctionnée.

ats/ther

Publié le 19 mai 2019 à 01:12 - Modifié le 19 mai 2019 à 21:01