Modifié le 12 février 2019 à 08:50

John J Presley, le blues dans la peau rock

Le chanteur et musicien John J Presley.
Le chanteur et musicien John J Presley. [Nica Records - Antigel]
Le chanteur et musicien anglais est à découvrir mardi soir au festival Antigel, à Genève. Son rock, qui plonge aux racines du blues pour mieux l'électrifier et le saboter, est d'une puissance redoutable.

Il y a quelque chose de Nick Cave dans sa voix caverneuse, sa manière d'enténébrer le blues-rock avec l'élégance d'un croque-mort. Malgré son patronyme des plus rock'n'roll, John J Presley appartient plutôt à une famille de chanteurs et musiciens allant de Tom Waits aux Black Keys en passant par PJ Harvey ou Blood Red Shoes, dont il vient d'assurer la première partie en tournée. Soit une généalogie qui prend le blues comme source d'un rock au échos électriques bruts et cradingues.

Cet Anglais distingué, costard sombre et cheveux longs, use de sa guitare comme d'un coup de canon. Capable de lui insuffler tantôt un groove irrésistible ou une noirceur statufiante.

Dans la halle de tri de la fondation Partage à Carouge mardi soir, c'est aussi une humanité empreinte de blues-rock que ce natif de Birmingham viendra partager. Même si son récent premier album qui rassemble une collection de 4 EP's, "As The Night Draws In", dessine plutôt la carte de son vague à l'âme: "Cet album est un recueil de travaux des dix dernières années. Je voulais y montrer tous les aspects de ma musique (...) C’est un reflet de frustrations et d’anxiétés, mais aussi une lueur de lumière", détaille John J Presley.

Cette profondeur inédite, il l'atteint d'emblée avec un morceau comme "True Love Waits", dont le frère d'âme américain Tom devrait apprécier la stupéfiante puissance.

Olivier Horner

John J Presley en concert au festival Antigel, Carouge (GE), le 12 février à 21h.

Publié le 12 février 2019 à 08:46 - Modifié le 12 février 2019 à 08:50