Modifié le 14 décembre 2018 à 11:49

L'histoire des chansons de Noël enfin retracée dans un étonnant ouvrage

Elvis - "Santa Claus is back in town".
Pony Music: Jingle Bells, l'histoire improbables des chansons de Noël 1/10 Pony Express / 10 min. / le 10 décembre 2018
Dans "Jingle Bells, l'improbable histoire des chansons de Noël", Steven Jezo-Vannier plonge dans les origines d'une tradition protéiforme devenue un marché lucratif. Il s'attarde aussi sur une centaine de titres de ce registre décrié ou adulé.

"Chaussez vos raquettes pour un parcours en cent chansons, plein de surprises à gros rubans rouges", annonce Steven Jezo-Vannier en préambule de son récent et instructif ouvrage "Jingle Bells, l'improbable histoire des chansons de Noël". Le sujet, déjà insolite et unique, jugé passionnant ou rédhibitoire, a désormais son histoire.

Le livre s'attache à percer avec une bonne dose d'humour les secrets inavoués de ce lucratif marché qu'est la ritournelle de fin d'année, à travers une galerie de cent artistes, entre standards indémodables et titres obscurs. Avec quelques ingrédients "magiques" et un peu de marketing, ces chansons ont en tout cas conquis la planète et les records de vente, et même sauvé la carrière de Mariah Carey, relève l'auteur français, spécialiste de la contre-culture et de l'univers rock.

Comme la bûche et le sapin, les chansons de Noël reviennent chaque année avec les mêmes refrains, pétris de bons sentiments. [...] Leur répertoire abrite le pire et le plus kitsch de ce qui se fait en musique. [...] Mais que les fans se rassurent, les Christmas Carols ne sont pas tous aussi saints qu'ils le prétendent.

Steven Jezo-Vannier dans "Jingle Bells, l'incroyable histoire des chansons de Noël"

Mais derrière la face kitsch de ces chants pérennes qui ont le mérite de ne pas trop se prendre au sérieux se trouve aussi le meilleur et le plus inattendu: ainsi de l'album "A Christmas Gift For You" de Phil Spector ou du "R2-D2 We Wish You A Merry Christmas" où "Bon Jovi souhaite un joyeux Noël au droïde de Star Wars". Qui pensait encore entendre les Sex Pistols ou Run DMC invoquer l'esprit de Noël?, interroge le livre qui évoque aussi bien les crooners habitués du genre que les artistes de renom qui se sont pliés à cet exercice traditionnel: d'Elvis Presley à Lady Gaga via Jimi Hendrix, les Beatles, Pink Floyd, Arcade Fire ou Snoop Dog. Sans parler des anti-chansons de Noël de Miles Davis ("Blue Xmas") ou "Don't Believe in Christmas" des Sonics et de certains titres contestataires qui ont même subi les foudres de la censure.

Ce qui fait dire à Steven Jezo-Vannier que "la musique de Noël ne ressemble à aucune autre, ni dans ses caractéristiques ni dans l'usage que le public en fait". Sans qu'il affirme pour autant qu'il s'agit vraiment d'un genre musical à part entière puisque le concept est flou et que tous les styles ne répondent pas aux mêmes critères.

Le répertoire jouit d’une richesse et d’une diversité uniques. Il renferme des centaines de morceaux, de quoi dresser un tableau bien plus vaste que ce livre [...]. Dans le nombre, il existe une quantité insensée de reprises, de compilations et de 45-tours. Par nature, la musique de Noël est consommable, pour ne pas dire jetable. Les maisons de disques, qui n’ignorent aucun marché, ont conscience qu’elle s’apprécie annuellement.

Steven Jezo-Vannier dans "Jingle Bells, l'incroyable histoire des chansons de Noël"

Ce singulier univers musical transcende ainsi tous les styles musicaux. Un syncrétisme que reflète parfaitement la chanson aussi incontournable que symbolique qu'est "Jingle Bells" ("Vive le vent" pour sa traduction française), créée en 1857. Elle a été interprétée par le chanteur country Willie Nelson aussi bien que par Afrika Bambaataa, le père fondateur du hip-hop, Duke Ellington, les Beatles, Luciano Pavarotti, Al Green, Gwen Stefani, Frank Sinatra et Etta James.

>> A écouter: interview de Steven Jezo-Vannier dans "Pony Express" (2/10)

James Brown - Funky Christmas.
RTS
Pony Express - Publié le 11 décembre 2018

De ses origines religieuses remontant à la tradition biblique à la tradition de la reprise dont la culture américaine est particulièrement empreinte, de la spécificité française à la tonalité plus grave liée au courant de la chanson réaliste de l'entre-deux-guerres aux nombreuses déclinaisons dans le folklore européen, la chanson de Noël a conquis la planète de façon protéiforme au fil des siècles.

Après avoir exploré les racines historiques et les déclinaisons du genre, "Jingle Bells" s'attarde enfin sur une centaine de titres. Et passe en revue les classiques: "White Christmas" chanté par Bing Crosby" et "The Christmas Song" façon Nat King Cole, les scansions rap de Run-DMC dans "Christmas in Hollis", le sucré fondant de "Last Christmas" par Wham!, les plus rock "Merry Christmas (I Don't Want to Fight Tonight" des Ramones et "Petit Papa Noël" de Trust ou "La fille du Père Noël" de Jacques Dutronc.

Olivier Horner

"Jingle Belles: l'improbable histoire des chansons de Noël", Steven Jezo-Vannier, éditions Le Mot et le Reste.

Publié le 14 décembre 2018 à 11:21 - Modifié le 14 décembre 2018 à 11:49