Modifié

Pascale Kramer raconte les ravages de l’alcoolisme dans "Une famille"

Pascale Kramer. [David Ignaszewski-Koboy - editions.flammarion.com]
Pascale Kramer: "Une Famille" / Versus / 35 min. / le 21 mars 2018
A travers le portrait d'une famille comme les autres, Pascale Kramer s'immisce dans le quotidien de l'alcoolisme et ses conséquences sur ses proches. "Une famille" raconte les fragilités de Romain, frère et fils aîné.

De roman en roman, Pascale Kramer explore l’intimité des êtres et restitue avec finesse les vibrations intérieures, les doutes et les non-dits. "Une famille" confirme le talent de cette auteure qui aborde à chaque fois des thèmes et des mondes nouveaux, mais qui a su créer un univers et une œuvre saluée en 2017 par le Grand Prix suisse de littérature.

Dans la tête des personnages

Autour de la chute et des rechutes de Romain, frère aîné adorable et autodestructeur, Pascale Kramer donne la parole à tour de rôle et en cinq chapitres aux frère, sœurs et parents qui ruminent les sentiments qui les animent ou les empêchent.

De leurs voix surgit Romain que nous n’entendrons pas et qui n’a d’existence qu’à travers le regard que chacun porte sur lui. La description est donc contrastée et Pascale Kramer avoue que, pour une fois et pour être certaine de s’y retrouver, il lui a fallu prendre des notes lors de la construction des personnages et faire un tableau avec les âges, les caractéristiques et les points de vue, à la manière d’une scripte sur le plateau d’un film.

Nombreux thèmes sensibles

Quant aux thèmes qui traversent le livre, ils sont nombreux, la retraite, le vieillissement, la situation des SDF, le Sida, témoins du regard toujours curieux et aimant que Pascale Kramer porte sur ceux qui l’entourent.

En regardant Marie chipoter dans son yaourt avec les doigts, la tête couchée sur son bras replié, Olivier se demanda comment on se représentait ces choses à trois ans

Couverture du livre "une famille" de Pascale Kramer.
"Une famille", Pacale Kramer (Editions Flammarion)

"Une famille" se déroule dans une ville précise, Bordeaux, et tout se passe ou presque au sein d’un immeuble cossu. Olivier et Danielle y possèdent un appartement, mais aussi un studio et une chambre de bonne mis à la disposition des enfants. La famille est française, bourgeoise, catholique et très traditionnelle.

Un malheur pour un bonheur

Une famille comme une autre ? Sans doute, car elles ont toutes leurs fêlures et leurs dysfonctionnements. Et c’est précisément ce que souhaitait faire l’auteure: inscrire l’alcoolisme et la déchéance de Romain au sein d’une famille "normale", montrer que cela peut arriver partout et chez n’importe qui et que les effets de la maladie sont dévastateurs.

Si la disparition de Romain est le point de départ de l’écriture, la bascule familiale est renforcée par un autre événement, joyeux, mais néanmoins perturbateur: la naissance de Jeanne, deuxième fille de la sœur aînée. Il y a toujours des enfants dans les romans de Pascale Kramer et "Une famille" n’y échappe pas qui voit grandir, non sans souffrance, la troisième génération.

Anik Schuin/jd

"Une famille", Pacale Kramer (Editions Flammarion)

Publié Modifié