Modifié le 10 octobre 2017

"J'ai pensé au suicide", confie le paysan et écrivain Jean-Pierre Rochat

L'invité culturel: Jean-Pierre Rochat est un paysan, éleveur et écrivain jurassien
L'invité culturel: Jean-Pierre Rochat est un paysan, éleveur et écrivain jurassien 12h45 / 8 min. / le 05 octobre 2017
Dans son dernier roman "Petite brume", le paysan et écrivain du Jura bernois Jean-Pierre Rochat évoque la question du suicide paysan. Une problématique qui le touche de près, comme il le confie à la RTS.

"Quand on a commencé (l'exploitation), on était heureux. Et plus le temps passe, plus ça devient difficile pour les petits paysans", a souligné Jean-Pierre Rochat jeudi dans le 12h45. "Je me suis posé la question" du suicide "parce qu'on est face à tellement de problèmes qu'on a de la peine à maîtriser", explique l'écrivain.

L'écriture comme raison de vivre

Son dernier roman, "Petite brume", raconte la dernière journée d'un agriculteur dans sa ferme et la vente aux enchères de toute sa vie: ses affaires, sa maison et ses bêtes.

"Ce roman, c'est mon testament paysan puisque je vais bientôt arrêter" l'exploitation, indique encore Jean-Pierre Rochat. "Moi j'ai de la chance car ma fille va la reprendre. Mais c'est plutôt rare". Et ce qui l'a sauvé du suicide? "L'écriture", répond sans hésiter l'agriculteur, "pouvoir m'exprimer".

Près de 1000 exploitations agricoles ont fermé l'an passé en Suisse, une tendance observée depuis plusieurs années. Et rien que dans le canton de Vaud, huit paysans se sont suicidés en 2016, deux fois plus qu'une année auparavant.

cer

Publié le 05 octobre 2017 - Modifié le 10 octobre 2017