Modifié le 02 mai 2017 à 16:19

L'auteur Mathieu Sapin a suivi Gérard Depardieu pendant 5 ans pour une BD

Le dessinateur Mathieu Sapin.
Mathieu Sapin publie "Gérard, 5 années dans les pattes de Depardieu" L'invité du 12h30 / 7 min. / le 28 avril 2017
Lʹauteur de BD Mathieu Sapin, de passage à Genève dans le cadre du Salon du livre et de la presse, revient sur "Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu", qui retrace 5 ans de la vie mouvementée de l'acteur.

Le mois dernier, Mathieu Sapin publiait "Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu" chez Dargaud. L'auteur de BD avait suivi en 2012 François Hollande pendant sa campagne présidentielle avant de se glisser dans les coulisses de l’Elysée. Il en est sorti deux bandes dessinées documentaires, "Campagne présidentielle" et "Le château: une année dans les coulisses de L'Elysée".

Depardieu, un spectacle vivant...

Parallèlement, il avait commencé à suivre Gérard Depardieu. Il raconte ses aventures dans un album de 160 pages. Au micro du 12h30, il explique qu'il est ressorti indemne mais fatigué de ces cinq années.

Gérard Depardieu, c'est une espèce de spectacle vivant qui se réinvente en permanence et qui fait absolument tout ce qui lui passe par la tête et ça peut aller très loin.

Mathieu Sapin, auteur de bandes dessinées documentaires

D'habitude, Mathieu Sapin se met en retrait lorsqu'il suit quelqu'un. Avec Gérard Depardieu, il n'a pas pu car l'acteur, qui a un sens du relationnel très développé, "ne laisse pas les gens tranquilles". Conséquence, la BD brosse non pas uniquement le portrait de Depardieu, mais le portrait du duo formé par l'acteur et Mathieu Sapin lui-même.

... difficile à rendre vraisemblable

"Tout ce que je décris est arrivé. Je n'invente rien", confie Mathieu Sapin, qui s'est retrouvé dans un sauna dans une datcha en Russie à se faire fouetter avec une branche de sapin. L'auteur explique par ailleurs que ce qui est difficile avec quelqu'un comme Depardieu, c'est qu'il est tellement extrême, tellement hors normes, tellement atypique qu'il devient difficile de le rendre vraisemblable.

Comme Gérard Depardieu a tendance à en rajouter, Mathieu Sapin a cherché à montrer la personne derrière le personnage, un personnage éclatant, habitué à être montré, à être observé, à être vu. Il a pu constater que l'acteur a des failles énormes et que le poids de la célébrité peut être très dur à vivre. L'homme déteste son image, il n'aime pas se voir en photo ou au cinéma. Mais en dessin, la vision subjectivisée de Mathieu Sapin lui a permis de se considérer plus facilement.

kv/hof

Publié le 28 avril 2017 à 15:27 - Modifié le 02 mai 2017 à 16:19