Modifié le 20 avril 2017

Onze jeunes dessinateurs réunis pour créer une bande dessinée

La relève de la BD suisse en résidence dans le Jura.
InterCités – Des dessinateurs jamais édités créent ensemble une bande-dessinée InterCités / 9 min. / le 19 avril 2017
Ils sont bédéistes. Ils n’ont jamais été édités. Ils participent à une semaine inédite dans le cadre de Delémont'BD: réaliser ensemble une BD sur le thème du monstre.

Dans une ferme isolée à quelques kilomètres de Delémont, onze talents doivent produire collectivement d’ici à dimanche entre trois et cinq planches, en compagnie de l’illustratrice st-galloise Lika Nüssli et du Genevois Tom Tirabosco. Ce concept tout à fait original est mis sur pied pour la troisième édition du festival Delémont’BD qui se tiendra du 9 au 11 juin 2017.

L’édition n’est pas une chose facile

L’expérience de cette bande dessinée collective vise à mettre en avant de jeunes talents. "Nous souhaitions aller plus loin qu’un simple concours comme cela se fait dans d’autres festivals, explique Philippe Duvanel, directeur artistique du festival Delémont’BD. Cette action est donc une chance pour jeunes talents non édités de se faire connaître car l’édition n’est pas une chose si facile."

De la diversité avant tout

Sur 25 postulants, onze dessinateurs et dessinatrices ont été retenus. "Les critères de sélection prenaient en compte à la fois le genre et la provenance linguistique, précise Philippe Duvanel. Nous avons également mesuré la qualité de leur travail et leur capacité narrative dans l’écriture de la BD."

La Suisse, terreau fertile pour la bande dessinée

La bande dessinée, ce sont des heures et des heures de travail et beaucoup de solitude. "En Suisse, il y a un énorme potentiel, une énorme envie malgré les difficultés reconnues pour percer dans ce domaine, note Philippe Duvanel. Ceux qui sont là sont les plus motivés."

La BD, un art mineur?

La bande dessinée est un média qui ne cesse de se diversifier et de s’émanciper avec de nouveaux formats, tels que le documentaire ou la bd journalistique. "Ce média souffre encore d’une étiquette d’art de divertissement, déplore Philippe Duvanel. Mais quand on regarde la BD Persepolis ou Pilules Bleues du Genevois Frederik Peeters, on se rend compte qu’on est dans des livres essentiels à la formation de l’enfant et de l’adolescent."

Gaël Klein/jr

 

Plus d’infos sur www.cfp-arts.ch

Publié le 19 avril 2017 - Modifié le 20 avril 2017

La BD sera enseignée à Genève

Une école supérieure (ES) de bande dessinée et d’illustration ouvrira ses portes à Genève dès la rentrée scolaire 2017.
Les futurs élèves décrocheront un titre de "designer diplômé-e ES en communication visuelle" au terme de deux ans d’études. Cette formation unique en Suisse composée d’une partie théorique et d’une autre pratique comprend de la bande dessinée, mais aussi de l’illustration, du dessin de presse, du reportage dessiné, de la narration, du scénario et de l’animation.
Le cursus sera composé d’ateliers et de mandats à réaliser pour des professionnels. Il a été développé par le CFP Arts en collaboration avec l’Association professionnelle suisse des auteurs de bande dessinée que préside Tom Tirabosco. La Haute Ecole d’art et de design (HEAD) est aussi partenaire.