Modifié le 31 mars 2017

Les six livres en lice pour le Prix du public 2017

Livres en lice pour le Prix du Public 2017.
Livres en lice pour le Prix du Public 2017. [DR]
Après lecture de plus de 60 livres et au terme de 5 séances et de longues délibérations, sous la direction de Patrick Ferla, les cinq jurés ont choisi de retenir à l’unanimité six ouvrages.

Hiver à Sokcho
Elisa Shua Dusapin

 

Elisa Shua Dusapin - Hiver à Sokcho
Elisa Shua Dusapin - Hiver à Sokcho [DR]

 

 

À Sokcho, petite ville portuaire proche de la Corée du Nord, une jeune Franco-coréenne qui n’est jamais allée en Europe rencontre un auteur de bande dessinée venu chercher l’inspiration depuis sa Normandie natale. 

C’est l’hiver, le froid ralentit tout, les poissons peuvent être venimeux, les corps douloureux, les malentendus suspendus, et l’encre coule sur le papier, implacable : un lien fragile se noue entre ces deux êtres aux cultures si différentes.

>> Du 20 au 25 mars, le 12h30 (La 1ère) revient sur les six ouvrages en lice. Écouter la présentation de "Hiver à Sokcho" :

L'écrivaine Elisa Shua Dusapin.
Le 12h30 - Publié le 20 mars 2017

 

 

Le Dernier Voyage de Soutine
Ralph Dutli

Ralph Dutli - Le dernier voyage de Soutine
Ralph Dutli - Le dernier voyage de Soutine [Le Bruit du Temps]

Caché dans le corbillard qui le conduit de Chinon à Paris pour y tenter l'opération qui seule peut le sauver de l'ulcère à l'estomac dont il souffre depuis des années, le peintre Chaïm Soutine, durant les 24 heures que va durer le trajet, se remémore, en un flux d'images parfois délirantes provoquées par la morphine, toute son existence.

A demi fictif, à demi historique, le roman relate ainsi les divers épisodes de la vie de Soutine, depuis qu'il a choisi d'enfreindre l'interdit qui frappait les images dans le shtetl de son enfance: le rêve de devenir un grand peintre, poursuivi de Vilnius à Paris, alors capitale mondiale de l'art ; les années de bohème à Montparnasse et l'amitié improbable avec Modigliani ; le succès soudain, avec la rencontre du Dr Barnes, son mécène américain. 
 

>> Du 20 au 25 mars, le 12h30 (La 1ère) revient sur les six ouvrages en lice. Écouter la présentation de "Le Dernier Voyage de Soutine" :

L'écrivain suisse Ralph Dutli.
Le 12h30 - Publié le 21 mars 2017

 

Vivre près des tilleuls
L'AJAR

L'AJAR - Vivre près des Tilleuls
L'AJAR - Vivre près des Tilleuls [Flammarion]


Vincent König est le dépositaire des archives de l’écrivaine suisse Esther Montandon. En ouvrant par hasard une chemise classée "factures", il découvre des dizaines de pages noircies, qui composent un récit intime.

Esther a donc tenu un "journal de deuil", dans lequel elle a pour la première fois évoqué la mort de sa fille Louise et l’aberrante "vie d’après". Les souvenirs comme les différents visages de la douleur s’y trouvent déclinés avec une incroyable justesse. Ces carnets seront publiés sous le titre Vivre près des tilleuls.
 

>> Du 20 au 25 mars, le 12h30 (La 1ère) revient sur les six ouvrages en lice. Écouter la présentation de "Vivre près des tilleuls":

AJAR - Collectif littéraire.
Le 12h30 - Publié le 22 mars 2017

 

Je suis mort un soir d’été
Silvia Härri

Silvia Härri - Je suis mort un soir d'été
Silvia Härri - Je suis mort un soir d'été [Bernard Campiche]

 

Pietro Cerretani n’est pas celui que l’on croit, ce brave type qui mène une existence paisible, cet architecte à qui tout semble réussir. Le mensonge sur lequel il a édifié son confort se fissure lorsqu’il est contraint de revenir à Florence pour veiller une soeur en fin de vie.

Le retour dans sa ville d’origine signe les prémices d’une confrontation d’une singulière violence avec un passé qu’il s’est efforcé d’enterrer, où rôdent la maladie, la gangrène des liens familiaux et la folie. Écartelé entre les injonctions du présent et les rafales du souvenir, Pietro Cerretani va devoir choisir entre silence et parole, imposture et vérité.


>> Du 20 au 25 mars, le 12h30 (La 1ère) revient sur les six ouvrages en lice. Écouter la présentation de "Je suis mort un soir d'été":

Silvia Härri.
Le 12h30 - Publié le 24 mars 2017

 

L’homme qui voulut acheter une ville
Jean-François Haas

 

Jean-François Haas - L'homme qui voulut acheter une ville
Jean-François Haas - L'homme qui voulut acheter une ville [Seuil]

 

Pendant quelques heures, alors qu'ils sont rassemblés pour l'enterrement de" notre ami" (ainsi est-il seulement désigné), le passé commun de tout un groupe d'amis resurgit dans l'esprit et la conversation de chacun. Tous espèrent que viendra Gabriella, une Sicilienne qu'ils ont connue dans leur enfance et qui fut le grand amour malheureux de" notre ami".

Pendant ces heures, on se remémore les jeux autour d'un ruisseau et l'arrivée de la petite communauté d'immigrants italiens parmi lesquels Gabriella, tout d'abord clandestine, puis plus ou moins intégrée. Le climat n'était alors guère favorable aux étrangers en Suisse et le sera de moins en moins.


>> Du 20 au 25 mars, le 12h30 (La 1ère) revient sur les six ouvrages en lice. Écouter la présentation de "L'homme qui voulut acheter une ville:

Jean-François Haas, professeur et écrivain. Auteur de trois romans publiés aux Editions du Seuil.
Le 12h30 - Publié le 23 mars 2017

 

Autopsie d’un père
Pascale Kramer

Pascale Kramer - L'Autopsie d'un père
Pascale Kramer - L'Autopsie d'un père [Flammarion]
 

Ania, qui n’a guère vu son père Gabriel ces dernières années, apprend par sa nouvelle femme qu’il vient de se suicider. Cette mort volontaire semble faire suite au scandale qui a éclaboussé ce journaliste et intellectuel de gauche quand il a publiquement pris la défense de deux jeunes "Français" qui ont massacré un Comorien sans-papiers.

Comment les haines ont-elles pu en arriver là? Dans le village où il doit être enterré, l’ambiance est délétère, chacun prenant parti pour ou contre Gabriel. Que s’est-il passé pour que ce père en vienne à rétrécir ses vues au point de tremper dans une affaire aussi sordide et de devenir un paria?


>> Du 20 au 25 mars, le 12h30 (La 1ère) revient sur les six ouvrages en lice. Écouter la présentation de "Autopsie d'un père":

Pascale Kramer.
Le 12h30 - Publié le 25 mars 2017

 

Vingt-cinq auditrices et auditeurs de la RTS désigneront, le 1er avril prochain, le (la) lauréat(e) du Prix.

RTS Culture

Publié le 20 mars 2017 - Modifié le 31 mars 2017

A propos du Prix du Public RTS

Créé au milieu des années 1980, le Prix du public de la RTS (anciennement Prix des Auditeurs de la RSR) est remis chaque année au Salon international du livre et de la presse de Genève, comme ce fut le cas le samedi 2 mai 2015 sur le stand de la RTS.

Le prix récompense un/e auteur(e) suisse ou un/e auteur(e) étranger vivant en Suisse. Seuls les romans et les nouvelles sont retenus. Les ouvrages traduits en langue française sont les bienvenus.

Par contre, sont exclus de la sélection les ouvrages publiés à compte d’auteur et ceux émanant de collaborateurs(trices) de la SSR. Quant aux auteurs ayant déjà remporté le Prix du public de la RTS, ils ne peuvent y prétendre une nouvelle fois.

Le Prix est présidé depuis 2003 par Patrick Ferla.