Modifié

Michel Butor, l'écrivain et auteur de "La Modification", est décédé

L’écrivain Michel Butor est décédé [RTS]
L’écrivain Michel Butor est décédé / 12h45 / 2 min. / le 25 août 2016
L'écrivain français Michel Butor est décédé mercredi à l'âge de 89 ans. Ancien enseignant à l'Université de Genève jusqu'en 1991, le romancier, considéré comme l'un des pères du Nouveau Roman avait marqué la littérature française avec son roman "La Modification".

Figure du Nouveau Roman, le romancier Michel Butor est mort à l'âge de 89 ans mercredi à l'hôpital de Contamine-sur-Arve, en Haute-Savoie. Sa famille l'a annoncé au quotidien Le Monde. Poète, essayiste, écrivain-voyageur, Michel Butor laisse derrière lui une oeuvre foisonnante.

>> Lire aussi notre long format: Hommage à Michel Butor

Enseignant à Genève

Le Français avait commencé une carrière comme professeur de littérature aux Etats-Unis avant de la poursuivre en France, à Nice, puis à l'Université de Genève jusqu'à sa retraite en 1991. Une statue à son effigie se trouve d'ailleurs au rond-point de Plainpalais.

"La Modification"

Michel Butor était connu pour ses expérimentations avec l'écriture. Son roman "La Modification", pour lequel il avait obtenu le prix Renaudot en 1957, a marqué l'histoire de la littérature française. Révolutionnaire à l'époque car la narration se fait à la deuxième personne du pluriel, ce récit est devenu un classique.

Son dernier entretien accordé à la RTS

Suite à l'annonce de son décès, l'émission "Entre les lignes" sur Espace 2 a rediffusé le dernier entretien que l'écrivain leur avait accordé le 4 avril 2016. Dans cette interview, qui se passe dans l'univers habité de sa bibliothèque, marquée par la présence des artistes, Michel Butor invite les auditeurs à relire Victor Hugo dans une anthologie bien personnelle.

L'écrivain Michel Butor, le 29 octobre 2015. [Michel Lunardelli - AFP]Michel Lunardelli - AFP
Michel Butor: "Hugo" / Entre les lignes / 55 min. / le 25 août 2016

sbad/aq

Publié Modifié

Récompensé pour l'ensemble de son oeuvre en 2013

Ses livres, essais, poésies, étaient inclassables. A l'occasion d'une exposition qui lui était consacrée à la Bibliothèque nationale de France (BnF) en 2006, il déclarait: "écrire c'est détruire les barrières". En 2013, il avait été récompensé par le grand prix de littérature de l'Académie française.