Modifié le 23 juin 2016 à 23:23

Catherine Poulain vogue vers le succès avec son livre "Le Grand marin"

Catherine Poulain
Catherine Poulain: "Le Grand marin" Entre les lignes / 55 min. / le 21 juin 2016
Succès de librairie, reconnaissance unanime de la critique et coups de chapeau des jurys littéraires, "Le Grand marin" a été salué par de nombreuses distinctions dont le prestigieux Prix Nicolas Bouvier au Festival Etonnants-Voyageurs de Saint-Malo. Intriguée par la personnalité de Catherine Poulain, Sylvie Tanette est allée à sa rencontre.

Très vite, le nom de Catherine Poulain s'est imposé chez les lecteurs, son livre est passé de main en main au point qu'il a fallu le réimprimer à plusieurs reprises.

C'est ce qu'on appelle volontiers un phénomène de librairie. Un premier roman qui paraît en début d'année, entouré de plus de 500 nouveaux titres inscrits dans la rentrée littéraire d'hiver. Ce livre aurait pu passer inaperçu, mais la critique littéraire, le bouche-à-oreille et la rumeur propagée par les réseaux sociaux ont très vite assuré la réputation d'un ouvrage qui ne ressemblait à rien de connu.

De la pêche à la plume

Ce succès a contribué à mettre en avant une femme de 55 ans qui, dès son plus jeune âge, a quitté les Alpes-de-Haute-Provence où elle a grandi, afin de découvrir de nouveaux horizons. Pendant une dizaine d'années, Catherine Poulain a enchaîné les boulots nécessitant de l'endurance. Parmi eux, la pêche sur les chalutiers qui sillonnent les côtes de l'Alaska.

C'est cette expérience de vie, cette quête de soi que Catherine Poulain évoque sur le mode de la fiction dans son premier livre: "Le Grand marin".

Jean-Marie Felix/ld

Publié le 23 juin 2016 à 23:20 - Modifié le 23 juin 2016 à 23:23

Le Grand marin

Ce roman nous emmène en Alaska, sur les traces de Lili, une jeune fille de tout juste vingt ans. Lili a quitté la petite ville de province française où elle a grandi pour partir découvrir le vaste monde. Elle arrive à Kodiak, petit port de pêche au bout du monde, en Alaska, où elle se fait embaucher pour aller pêcher la morue, le flétan ou le crabe.