Publié

Céline Dion, "une idole fragile" révélée dans une biographie

Céline Dion, avril 2020. [Getty Images for Global Citizen - AFP]
Enquête au long cours sur Céline Dion, "une idole fragile" / Médialogues / 22 min. / le 17 janvier 2023
Laurence Pieau et Hervé Tropéa cosignent "Céline Dion, la vraie histoire". Une biographie sortie peu avant lʹannonce en décembre dernier de lʹannulation de pratiquement tous les concerts européens de la chanteuse québécoise prévus cette année.

Elle dit qu'elle est un "livre ouvert" et que ses fans savent tout de sa vie. Ce n'est pas complètement vrai. De Céline Dion, star hors norme aux 240 millions de disques vendus, on ignore encore bien des choses: sa détermination à avoir une carrière à la Michael Jackson, bien avant que sa route ne croise celle de René Angélil; ses ruses pour le faire succomber; la manière dont elle a réagi aux accusations de viol contre lui; la façon dont elle pousse toujours plus loin son corps et sa voix, au risque de s'abîmer; son immense solitude.

Imperméable aux moqueries - elle y voit un hommage - et aux caricatures, elle est très intelligente, incroyablement cash, drôle et attachante. Ni prude ni soumise, Céline Dion sait aussi être tranchante. Elle n'a vacillé que lorsqu'elle a perdu les deux piliers de sa vie: son mari en 2016 et sa mère Thérèse en 2020. Depuis, le monde entier s'inquiète pour la santé mentale et physique de celle qui vit entourée de médecins depuis des années.

Soucis de voix dès 1989

C'est ce qu'indiquent, entre autres, Laurence Pieau et Hervé Tropéa dans leur biographie consacrée à la chanteuse québécoise qui a représenté et fait gagner la Suisse à l'Eurovision en 1988, "Céline Dion, la vraie histoire" publié en fin d'année dernière. Sous-titré "Les secrets d'une idole fragile", le livre revient sur les soucis de santé qui l'accompagnent depuis longtemps et l'ont contrainte à renoncer à une grande partie de sa tournée internationale et européenne cette année.

>> A lire aussi: Céline Dion annule son concert au Paléo Festival pour raisons de santé

"Céline Dion a toujours été fragile, car elle a toujours poussé son corps et sa santé (...) Ses soucis de voix ont commencé en 1989 à Toronto où elle a la voix qui a commencé à la lâcher sur scène. Elle va se rendre compte, alors qu'elle a 21 ans, qu'elle n'a jamais travaillé sa voix et que ça se travaille. Pendant cinq ans, elle va alors s'astreindre à des exercices, à un traitement. Ces exercices, elle va ensuite les faire toute sa vie. Céline Dion est quelqu'un qui va jusqu'au bout de tout. Et l'âge avançant, cela va devenir de plus en plus compliqué pour elle", explique à la RTS Laurence Pieau.

>> A voir: le clip de la chanson "Encore un soir"

Pour l'écriture de leur ouvrage, Laurence Pieau et Hervé Tropéa sont partis de là où tout a commencé, à Charlemagne au Québec, où Céline Dion, encouragée par ses quatorze frères et soeurs, se lance dans la chanson. Puis se voit offrir à l'âge de 12 ans par sa mère son premier titre, "Ce n'était qu'un rêve", puis publie un premier album intitulé "La voix du bon Dieu". Le livre part ensuite sur ses traces jusqu'à Las Vegas, où René Angélil jouait au poker l'argent que Céline Dion gagnait sur scène et où la chanteuse va finir par vivre recluse dans ce décor de carton-pâte.

Propos recueillis par Antoine Droux

Adaptation web: olhor

Laurence Pieau et Hervé Tropéa, "Céline Dion, la vraie histoire", Robert Laffont.

Publié