Modifié

Un prix pour l'auteur Nétonon Noël Ndjékéry et les éditions veveysannes Hélice Hélas

L'auteur Nétonon Noël Ndjékéry. [Editions Helis Helas.]
ACTU CULTURELLE / Vertigo / 3 min. / le 30 novembre 2022
Pour sa 7e édition, le jury du prix Hors Concours a distingué l'écrivain tchadien vivant en Suisse Nétonon Noël Ndjékéry pour son roman "Il n'y a pas d'arc-en-ciel au paradis" paru aux éditions veveysannes Hélice Hélas.

"Il n'y a pas d'arc-en-ciel au paradis" de Nétonon Noël Ndjékéry a reçu lundi le prix Hors Concours 2022.  Un prix français qui récompense chaque année un roman de fiction de l’édition indépendante sélectionné par 400 lecteurs et lectrices de tous horizons. Une manière de se rappeler que derrière les géants de l’édition française se cachent des petites maisons parfois découvreuses de pépites. Et cette année, la petite maison d'édition primée se trouve être Hélice Hélas implantée à Vevey.

"C'est un moment émouvant et surtout un magnifique prix qui vient lancer notre dixième année de publications de livres", ont commenté les éditions Hélice Hélas sur leur page Facebook. "C'est une reconnaissance importante pour notre travail, pour nos choix éditoriaux, et surtout une récompense pour l'engagement de toutes les personnes qui travaillent avec nous pour qu'un livre trouve son public."

Un roman sur l'esclavagisme

Dans ce roman historique porté par une langue de griot, l’auteur tchadien, qui vit en Suisse depuis quarante ans, raconte la traite négrière. Des caravanes en partance pour la péninsule Arabique, en passant par la colonisation française, l’enrôlement des tirailleurs africains jusqu’à l’essor du mouvement djihadiste Boko Haram, Nétonon Noël Ndjékéry explore 200 ans d’histoire de la privation de liberté et de l’exploitation humaine dans la région de l’actuel Tchad.

En parallèle, à travers le récit de la fuite du jeune esclave Tomasta et de ses compagnons de route, l’auteur élabore une utopie subtile.

>> A lire: Nétonon Noël Ndjékéry, entre atrocités et lumineuse candeur

Interviewé par la RTS en mars 2022 lors de la sortie de ce livre, Nétonon Noël Ndjékéry racontait que quand il était petit, on disait aux enfants qui allaient jouer dans la brousse de faire attention aux fauves, aux serpents et aux esclavagistes. Qu’il a rencontré lui-même des fuyards, qui avaient échappé à des caravanes et des trafics d’humains.

Et que parmi ses camarades de jeunesse, il en est qui portaient encore une scarification rituelle dite "le sceau de Rabah" du nom d’un sultan négrier du 19e siècle: dans les régions où il sévissait, on a continué après sa mort à graver sa marque sur la joue des enfants pour conjurer un retour, une réincarnation de ce personnage effrayant.

Le prix Hors Concours a été remis à Nétonon Noël Ndjékéry à la Maison de la Poésie à Paris en présence de 200 acteurs et actrices du livre. La mention spéciale du public à quant à elle récompensé Guillaume Aubin pour son ouvrage "L'arbre de la colère" (La Contre Allée).

aq

Publié Modifié