Modifié

Les biographies dessinées rencontrent un franc succès

Dans les 5'000 bandes dessinées publiées chaque année, on trouve de plus en plus de biographies. [RTS]
Dans les 5'000 bandes dessinées publiées chaque année, on trouve de plus en plus de biographies. / 19h30 / 2 min. / le 3 janvier 2022
Devenu un genre en soi dans l’univers des bandes dessinées, les biographies rencontrent un fort succès dans les librairies romandes. Retour sur un phénomène.

Quel point commun peut-on trouver entre Janis Joplin, Coluche, Joséphine Baker ou Einstein? Hormis leur célébrité, ces personnages ont tous été récemment l’objet d’une bande dessinée sous forme de biographie, retraçant leur illustre parcours.

Le genre connaît un succès retentissant, et les biographies occupent depuis quelques années une belle place dans les rayons des librairies. "Entre 4000 et 5000 nouveautés sont éditées chaque année dans le monde francophone de la bande dessinée. Les biographies représentent à peu près 10% du marché", détaille Roland Margueron, libraire chez Papier Gras à Genève.

Le trait féministe

Son best-seller? La biographie dessinée "Anaïs Nin, sur la mer des mensonges", réalisée par l'autrice romande Léonie Bischoff. L'ouvrage retrace le parcours de cette écrivaine américaine, pionnière de la littérature érotique et figure de l'émancipation féminine.

Une planche de la BD "Anaïs Nin, sur la mer des mensonges", édition Casterman, 2020 [Casterman]Une planche de la BD "Anaïs Nin, sur la mer des mensonges", édition Casterman, 2020 [Casterman]

Écoulée à plus de 100'000 exemplaires, la bande dessinée a reçu en 2021 le prix du public au festival d'Angoulême.

>> Lire aussi : "Mortelle Adèle", le carton d'une chipie féministe

De Virgnia Woolf à Benoîte Groult, les biographies de figures féministes séduisent. En témoigne le succès des deux tomes de "Culottées", illustrés par la bédéiste française Pénélope Bagieu, et traduit en plusieurs langues.

Constitué de quinze courtes biographies, chaque ouvrage narre l’histoire de femmes ayant bravé les normes sociales relevant du patriarcat.

Vulgarisation

Féministe ou non la biographie dessinée exploite tous les goûts et croque la vie de nombreux destins. Figures historiques, artistes ou encore politiciens… Les ouvrages s’adressent aussi bien aux lecteurs de BD occasionnels qu’aux aficionados du genre.

"Les bandes dessinées biographiques deviennent un registre en soi. Les gens aiment bien lire quelque chose avec un fond de réalité, narrant une part de vérité. C’est aussi accessible et très bien documenté. On s’instruit tout en gardant le côté ludique… On joint l’utile à l’agréable en quelque sorte", ajoute Roland Margueron.

Autre point qui plaît aux lecteurs: la capacité de la bande dessinée à démocratiser le savoir et l'histoire.

Pour Danielle Chaperon, professeure de littérature et spécialiste de la bande dessinée, les biographies sont un éloge à l’individualisme, un récit d’émancipation magnifié par la capacité qu'a la BD à vulgariser.

"On réanime depuis une vingtaine d’années ce pan de la BD pour la mettre au service de la vulgarisation de tous les savoirs. Je pense qu'il n’y a pas un seul savoir qui échappe actuellement au genre", conclut-elle.

Sujet TV: Gilles de Diesbach

Adaptation web: Sarah Jelassi

Publié Modifié