Modifié

"Le dernier secret", la révélation de l'ultime romance de Mitterrand

L'invité de La Matinale (vidéo) - Solenn de Royer, autrice de "Le dernier secret " [RTS]
L'invitée de La Matinale (vidéo) - Solenn de Royer, auteur de "Le dernier secret " / L'invité-e de La Matinale / 15 min. / le 20 octobre 2021
Dans son livre qui vient de paraître, la journaliste politique Solenn de Royer raconte l'histoire d'amour entre une jeune femme surnommée Claire et François Mitterrand. Une relation cachée qui aura duré huit ans, jusqu'à la mort de l'ancien président français.

On croyait avoir tout écrit sur lui. Mais un pan méconnu de la vie de l'iconique François Mitterrand est dévoilé dans "Le dernier secret", paru chez Grasset. Son autrice, la journaliste politique et grand reporter Solenn de Royer, raconte avec pudeur la toute dernière histoire d'amour de l'ancien président de la République, épris pendant huit ans et jusqu'à sa mort d'une jeune femme de cinquante ans sa cadette. Elle a souhaité rester anonyme pour protéger sa famille.

"J'ai été dépositaire de ce secret pendant sept ans, avant d'en faire un livre", explique Solenn de Royer à la RTS. La journaliste politique était accréditée à l'Elysée, avec le regret de ne jamais avoir rencontré Mitterrand, "le dernier grand monarque, un personnage romanesque" qui l'intéressait beaucoup. Il y a une dizaine d'années, l'autrice fait la connaissance de Claire dans le cadre de son travail de journaliste. Elles sympathisent, se voient à plusieurs reprises, parlent de Mitterrand. Jusqu'au jour où Claire lui raconte son secret.

Au début, leur relation est une passion politique. Quand ils se rencontrent, Claire a 18 ans. Au fil du temps, une connivence se crée, et leur relation amoureuse débute quatre ans plus tard. Solenn de Royer raconte: "Mitterrand ne l’a pas cherché, mais il s’est fait bousculer par cette histoire. Il a pour elle une grande patience, une grande attention, une grande tendresse. Il lui dit 'tu es comme un oiseau sorti du nid et j’ai envie de t’aider à prendre ton envol'. Il est pour elle un père, un éducateur, il a été son pygmalion, la faisant lire beaucoup, lui donnant des cours d’histoire."

La différence d’âge était telle – 50 ans – que ça les protégeait. Personne ne pouvait imaginer qu'il s'agissait de deux amants.

Solenn de Royer, autrice de "Le dernier secret"

Qui était au courant de cette romance? Une poignée de personnes. "Claire en avait parlé à ses amis et amies les plus proches. Certains gardes du corps et conseillers le savaient, mais il y avait beaucoup d’opacité dans ce palais de l’Elysée." Sans doute que ce secret n'aurait pas pu être gardé bien longtemps aujourd'hui. "C’est un livre sur une autre époque, une époque sans réseaux sociaux, sans téléphones portables. Une époque où un président pouvait aller au restaurant avec une jeune femme sans être démasqué."

Le refus d'un livre scandaleux

"Le dernier secret" est un récit, un témoignage, avec une écriture sensible, empreinte de pudeur. Une volonté pour Solenn de Royer de raconter sans juger. "J’ai refusé le sensationnalisme. Claire m’a montré ses carnets de notes. Elle indiquait l’heure, la date, le lieu où elle le voyait à l’Elysée, et des fragments de dialogues. J'ai voulu décortiquer les ressorts de cette histoire. Parler de la maladie, de la mort, de l'amour, de l'audace de la jeunesse. Dire comment ce vieux prince, au soir de sa vie, avait pu trouver du réconfort auprès de cette jeune femme. Et comment cela a pu rester une grande passion pour Claire."

Aujourd’hui, celle qui est surnommée Claire a 55 ans, elle est mariée, mère de deux enfants et travaille au Ministère français des Affaires étrangères. "La mort de Mitterrand [en 1996] l’a plongée dans un grand désarroi. Elle a eu du mal à passer à autre chose. Mais elle me dit qu’elle est en paix aujourd’hui. De m’avoir confié son histoire l’a aidée à réconcilier ses deux vies."

Propos recueillis par Frédéric Mamaïs

Adaptation web: Pauline Rappaz

Publié Modifié

Autre histoire d'amour à huis clos, autre livre

En 2016, les éditions Gallimard ont publié "Lettres à Anne", une correspondance intime de François Mitterrand à Anne Pingeot, envoyée pendant plus de trente ans. La première lettre qu'il lui adresse le 19 octobre 1962 sera suivie de 1217 autres qui se déploieront jusqu'en 1995, à la veille de sa mort.

En 1994, le grand public avait appris l'existence de la famille cachée de François Mitterrand. Sa maîtresse, l'historienne de l'art Anne Pingeot, et leur fille Mazarine, née en 1974 et aujourd'hui écrivaine.