Publié

Nathalie Zberro, l’éditrice engagée qui a révélé Natasha Trethewey aux francophones

Nathalie Zberro. [Olivier Dion]
Entretien avec Nathalie Zberro, directrice adjointe des éditions de l'Olivier / QWERTZ / 35 min. / le 12 octobre 2021
Les Éditions de L’Olivier publient cet automne "Memorial Drive" de Natasha Trethewey, son premier livre à paraître en français. Dans ce texte autobiographique, l’écrivaine et poétesse américaine parle de la mort de sa mère, assassinée par son ex-mari dans les années 1980.

L'écrivaine et poétesse Natasha Trethewey. [Nancy Crampton]L'écrivaine et poétesse Natasha Trethewey. [Nancy Crampton]"Memorial Drive" est un texte écrit dans la douleur, qui a eu un énorme retentissement aux États-Unis. Signé de la poétesse Natasha Trethewey, lauréate de nombreux prix outre-Atlantique mais jusqu’à ce jour non traduite en français, il raconte une histoire à la fois banale et horrible: un féminicide. Dans les années 1980, la mère de l’autrice, Gwendolyn, a été assassinée par son ex-mari.

 

Bouleversant et pudique, le texte de Trethewey retrace la vie d’une femme qui s’est battue pour être libre, analyse les conséquences de ce meurtre sur le parcours de l’écrivaine elle-même, et aborde toutes sortes de thématiques qui ne concernent pas uniquement les États-Unis: le racisme, puisque la mère de l’autrice était afro-américaine, la violence conjugale et son acceptation tacite par la société.

J’ai un goût pour les textes autobiographiques, en particulier quand le matériau autobiographique est transformé pour devenir vraiment une matière littéraire et c’est ça que j’ai trouvé assez formidable dans ce livre, ça parle de racisme aux Etats-Unis, de féminicides, de beaucoup de thématiques qu’on pourrait dire de société, mais à travers une mise en scène véritablement romanesque.

Nathalie Zberro 

Une passion pour la littérature américaine

Nathalie Zberro est l’éditrice en France de Natasha Trethewey. Directrice générale adjointe des éditions de L’Olivier depuis janvier 2020, c’est une grande spécialiste de la littérature anglo-saxonne, dont elle s’est déjà occupée pour cette maison de 2004 à 2013, avant de faire un tour du côté des éditions Rivages où elle dirigeait le domaine étranger, et de revenir travailler auprès d’Olivier Cohen.

Elle raconte volontiers sa passion pour la littérature américaine d’aujourd’hui, bien plus diverse qu’on ne l’imagine souvent. A ce titre, Nathalie Zberro explique à quel point le texte de Trethewey lui paraît exceptionnel. "J’ai adoré que dans le livre il y ait une forme de militantisme implicite. La littérature peut être un combat politique sans l’affirmer. En disant 'voilà mon histoire, voilà la manière dont je la raconte'. Et ça, c’est déjà prendre position politiquement."      

Quand je me mets finalement à écrire la partie de notre histoire que j’avais le plus besoin d’éviter, quand je me force enfin à lire les preuves, toutes les preuves – transcriptions, témoignages, rapports officiels et d’autopsie, déclaration de l’adjoint au procureur, signes de l'indifférence de la police -, je m’effondre en poussant une lamentation comme si je venais d'apprendre la mort de ma mère.

Natasha Trethewey, "Memorial Drive"

Un destin brisé par la violence

Natasha Trethewey nous plonge dans l’histoire récente de l’Amérique, raconte une vie de femme commencée dans l’espoir de changements, et brutalement fauchée dans la violence. Gwendolyn a épousé le père de Natasha très jeune, tous deux sortaient à peine de l’université. Elle était noire et lui blanc, à une époque où les mariages interraciaux étaient encore interdits dans le sud des États-Unis, où ils vivaient.

Natasha était encore enfant lors de leur divorce. C’est ensuite que Gwendolyn a rencontré Joël, un vétéran du Vietnam, qui a exercé son emprise sur elle. Trethewey démontre les mécanismes de la violence au sein du couple, mais aussi les difficultés rencontrées par sa mère pour être protégée efficacement par la police contre cet homme violent. Et conclut amèrement: "Ils auraient pu la sauver."

Sylvie Tanette/mh

Natasha Trethewey, "Memorial Drive". Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Céline Leroy, éditions de L’Olivier.

Vous aimez lire? Abonnez-vous à QWERTZ et recevez chaque vendredi cette newsletter consacrée à l'actualité du livre préparée par RTS Culture.

Publié