Publié

Avec "Son Empire", Claire Castillon décrit une femme qui s'effondre

L'écrivaine Claire Castillon invitée culture du 12:45 [RTS]
L'écrivaine Claire Castillon invitée culture du 12:45 / 12h45 / 7 min. / le 6 septembre 2021
Paru aux éditions Gallimard, "Son Empire" de Claire Castillon dresse le portrait inquiétant d'une femme sous l'emprise de son compagnon manipulateur et paranoïaque vu à travers les yeux de sa petite fille de sept ans. Un texte aussi dérangeant que bouleversant.

Claire Castillon a une obsession, l'écriture. Cela a commencé lorsqu’elle avait 12 ans, le jour de l'enterrement de son grand-père. Cette vocation se précise quand elle devient, du jour au lendemain, agoraphobe.

Elle a 25 ans quand sort son très remarqué premier roman, "Le Grenier", en 2000. Dans son deuxième ouvrage, "La reine Claude", elle raconte son histoire d'amour avec le journaliste Patrick Poivre d'Arvor, de vingt-huit ans son aîné. Une période qui a sans doute inspiré aussi son troisième roman, "Les messieurs".

Des sujets graves

Claire Castillon alterne roman jeunesse et roman pour adulte et parle de sujets grave, féminicide, corps vieillissant ou encore disparition. Après "Marche blanche" qui racontait la disparition d’une fillette de 4 ans, Claire Castillon revient avec un texte tendu sur la manipulation amoureuse raconté par une enfant, "Son Empire".

Une enfant qui voit sa maman disparaître chaque jour un peu plus. La petite observe, impuissante, la prise de pouvoir progressive d'un homme jaloux, menteur, obsessionnel, voleur et paranoïaque, sur l’esprit de sa mère subjuguée.

Femme sous influence

"Raconter la vie d'une femme sous emprise ne m'aurait pas intéressée", explique d'une voix douce Claire Castillon à la RTS. "Que ce soit un enfant qui la regarde, qui la voie et qui se dise 'on l'ébrèche, on va la casser, on lui fait mal, on la vide', cela me touchait et cela me permettait aussi de raconter la vie de la mère et de la fille ensemble et cet amour vrai. (....) Raconter ce regard à la fois tout-puissant puisqu'il voit tout et tout impuissant car il ne peut rien faire, c'est exactement ce que j'avais envie d'écrire."

Il en résulte un roman aussi dérangeant que bouleversant, mais qui fait aussi la part belle à l'amour entre une mère et sa fille. "Dans ce câlin éternel, il y a quelque chose qui se ressent énormément sur leur fusion face à l'adversité et l'absurdité."

Propos recueillis par Julie Evard

Adaptation web: mh

Claire Castillon, "Son Empire", éditions Gallimard.

Publié