Publié

Le tragique destin de Patrick Dewaere retracé dans une bande dessinée

La couverture de la BD "Patrick Dewaere - A part ça la vie est belle". [éditions Glénat]
Les invités: Laurent-Frédéric Bollée et Maran Hrachyan, Patrick Dewaere en bande dessinée / Vertigo / 25 min. / le 14 janvier 2021
Acteur culte du cinéma français qui s'est suicidé à l'âge de 35 ans, Patrick Dewaere fait l'objet d'une bande dessinée de Laurent-Frédéric Bollée et Maran Hrachyan qui retrace toutes les facettes de sa personnalité d'écorché vif.

Un après-midi d'été de l’année 1982, chez lui face à un miroir, Patrick Dewaere se saisit de son fusil 22 Long Rifle, l’enfonce dans sa bouche et tire. Il n'avait que 35 ans. Mais il avait déjà joué alors dans 37 films et 27 pièces de théâtre, le hissant parmi les acteurs cultes du cinéma français des années 1970 pour ses rôles notamment dans "Les valseuses" (1974) au côté de Gérard Depardieu, "Adieu poulet" (1975), "Coup de tête" ou "Série noire" (1979).

C'est sur ce geste radical que débute la bande dessinée que Laurent-Frédéric Bollée et Maran Hrachyan lui ont consacrée, "Patrick Dewaere - A part ça la vie est belle", où drame et poésie se côtoient naturellement dans la destinée de cet enfant de la balle.

Justesse d'interprétation

Incarnation de l’artiste écorché vif, dévoré par une existence intense et instable, Patrick Dewaere né Patrick Bourdeaux a vécu une enfance complexe et douloureuse avant une ascension fulgurante. Le théâtre et le cinéma louent la justesse d'interprétation caractérisée par un naturel, une exactitude et une vérité dans les expressions, dans les gestes et dans les attitudes proches de l'Actors Studio chez celui qui a fait ses début dans la fameuse troupe parisienne du Café de la Gare cofondée avec Coluche ou Miou-Miou.

Une planche de la bande dessinée "Patrick Dewaere - A part ça la vie est belle ", de  Laurent-Frédéric Bollée et Maran Hrachyan. [Editions Glénat - DR]Une planche de la bande dessinée "Patrick Dewaere - A part ça la vie est belle ", de Laurent-Frédéric Bollée et Maran Hrachyan. [Editions Glénat - DR]

Le roman graphique retrace ainsi son immense talent, ses rencontres, ses amours et ses tourments à travers un "voyage" parfois à la limite du fantastique, hanté par la fureur et la mélancolie. Le dessin très réaliste saisit toute la fragilité et la grande mélancolie de "cet homme qui joue comme si il vivait vraiment. Sous ses airs un peu rebelle, c'est un grand sensible", estime ainsi lʹArménienne Maran Hrachyan qui réalise à 27 ans son premier album, avec le challenge ardu de représenter des personnes qu'elle n'a pas connues.

Frustrations et souffrances

Le journaliste et scénariste français Laurent-Frédéric Bollée, déjà auteur de cinquante albums, s'autorise aussi quelques rêveries et digressions au coeur du parcours biographique de Dewaere qui s'y manifeste en voix off. On saisit notamment sa frustration de chanteur contrarié et toute sa souffrance de comédien, notamment en raison du manque de reconnaissance de ses pairs, lui qui été nominé à six reprises aux César comme meilleur acteur mais n'a jamais obtenu de distinction. Autant de contrariétés qui ont peut-être pesé au moment d'appuyer sur la détente, le 16 juillet 1982.

Interview: Anne-Laure Gannac

Adaptation web: Olivier Horner

"Patrick Dewaere - A part ça la vie est belle ", de LF Bollée et Maran Hrachyan, éditions Glénat.

Publié