Publié le 08 avril 2020 à 11:19

The Young Gods, une longue route en pente douce

The Young Gods en 1987.
"The Young Gods. Longue route 1985-2020" L'écho des pavanes / 14 min. / le 07 avril 2020
Dans une première biographie minutieuse, "The Young Gods: Longue route 1985-2020", le journaliste Olivier Horner raconte le parcours remarquable du trio romand, pionnier du rock industriel qui fête ses 35 ans cette année.

Zone industrielle de Vernier, fin des années 80. Franz Treichler a les oreilles qui bourdonnent. Est-ce l'écho du chahut des foules qui l'ont acclamé hier dans les open-air du monde entier? Ou le geignement cyclique de la polisseuse avec laquelle il lustre les carrosseries des bureaucrates genevois?

L'image, esquissée dans "The Young Gods: Longue route 1985-2020" dit tout de cette incongruité: être une rock-star en Suisse, canari braillard dans la mine atone, contraint aux petits emplois pour vivoter quand le monde entier vous porte aux nues. Cette incongruité, Franz Treichler l'a été, l'est encore, en toute décontraction.

The Young Gods en 2006 (Franz Treichler, Al Comet, Bernard Trontin (batterie), Vincent Haenni. De gauche à droite).
The Young Gods en 2006 (Franz Treichler, Al Comet, Bernard Trontin (batterie), Vincent Haenni. De gauche à droite). [Jean Marmeisse - DR]

Une première biographie

Au fil d'un récit essentiellement chronologique, Olivier Horner retrace l'aventure unique et précieuse des Young Gods. Trio magique de la scène suisse, modèle de longévité féconde, le groupe fondé à Genève en 1985 trouve ici son premier biographe, attentif aux détails et à la description minutieuse de chacune de ses apparitions.

Critique musical, collaborateur du Temps et de RTS Culture, l'auteur a été le témoin régulier de la vie du groupe, avant de cheminer avec le trio lors de sa renaissance récente. Disque après disque, Olivier Horner décrit l'évolution spectaculaire des Young Gods, analysant en détail l'imaginaire créatif et le contexte musical dans lequel éclosent les plus grands classiques du groupe, d'"Envoyé"à "Skinflowers".

>> A voir, le clip "Skinflowers" des Young Gods:

 

Force de l'âge

La route est longue mais la pente est douce. A l'heure où le groupe s'apprête à reprendre le chemin des USA pour une tournée d'été indien, le répertoire planant de son récent "Data Mirage Tangram" (2019) jouit d'une aura paradoxale: dans les grands raouts des musiques saturées où ils ont leurs entrées, les Young Gods font aujourd'hui office de tranquillisant. Une béatitude sonore à la poésie plus ample, force de l'âge à fleur de peau.

>> A voir, une interview des Young Gods dans le 12h45:

Le groupe de rock électronique Young Gods présente son album Data Mirage Tangram
12h45 - Publié le 18 février 2019
 

Nicolas Julliard/ld

Olivier Horner, "The Young Gods: Longue route - 1985-2020", éditions Slatkine.

Vous aimez lire? Abonnez-vous à QWERTZ et recevez chaque vendredi cette newsletter consacrée à l'actualité du livre préparée par RTS Culture.

Publié le 08 avril 2020 à 11:19