Modifié le 20 mars 2020 à 14:21

Le dernier roman de Dicker est aussi en état de situation extraordinaire

Joël Dicker
Joël Dicker [Laurent Bleuze - RTS]
Alors qu’elle était annoncée à grand renfort de promotion, la parution du dernier ouvrage du Genevois Joël Dicker, "L’Enigme de la chambre 622", a été repoussée sine die. Témoignage de Yasmina Giaquinto, libraire à Martigny.

"Mardi 17 mars, je devais recevoir une centaine d’exemplaires de "L’Enigme de la chambre 622" avec le matériel promotionnel. Mais tout a été bloqué au dernier moment par le diffuseur Diffulivre". C’est ainsi que Yasmina Giaquinto, fondatrice de la librairie du Baobab à Martigny, résume la situation avec résignation. Avec soulagement aussi, car elle ne se retrouvera pas avec des cartons entiers de livres qu’elle ne pourra pas écouler. Dans sa librairie fermée de l’avenue de la Gare à Martigny, elle témoigne entre deux passages de la police veillant à l’application stricte des directives fédérales.

Le Baobab est l’une des rares librairies valaisannes qui avait prévu de recevoir Joël Dicker pour une séance de dédicaces. Yasmina Giaquinto ne s’en cache pas, une telle venue est l’occasion de réaliser de belles ventes et de faire connaître loin à la ronde son établissement. Plusieurs clientes sont d’ailleurs passées à la veille du lancement dans l’espoir de réserver un exemplaire. Elles ont été déçues.

En attendant une date de mise en vente encore inconnue, la libraire martigneraine imagine volontiers que "L’Enigme de la chambre 622" deviendra le livre de l’été. A ce moment-là, sur la plage ou ailleurs, les amateurs de Dicker retrouveront tous les ingrédients qui font le succès de ses livres depuis "La vérité sur l’Affaire Harry Quebert": une intrigue bien charpentée, riche en rebondissements, et un sens inné du suspens.

>> A voir: la sortie reportée du nouveau Dicker le prive d'un créneau favorable:

La sortie reportée du nouveau Dicker le prive d'un créneau favorable
Culture - Publié le 20 mars 2020

Report des sorties prévues en avril

Confinée dans sa boutique, Yasmina Giaquinto a prévu de gérer les affaires courantes pendant quelques jours, en espérant obtenir des informations liées à la diffusion des livres qui constituent son stock. Car si les diffuseurs cessent leur activité, elle ne recevra plus de nouveautés et ne pourra plus satisfaire ses clients. Une question d’autant plus inquiétante que plusieurs maisons d’édition françaises (Gallimard, Mercure de France et Albin Michel en tête) ont annoncé le report des sorties prévues en avril à des jours plus favorables.

Mais, dans cette période troublée, la libraire entrevoit une parade. Son site de vente en ligne fonctionne bien et elle se propose de livrer elle-même les ouvrages disponibles en stock pour autant que cela se fasse dans un périmètre raisonnable autour de Martigny. Afin de faire connaître au loin l’existence de cette solution de recours, Yasmina Giaquinto a communiqué sur les réseaux sociaux et a ainsi généré un nombre inédit de vues. Cela se confirme de jour en jour, les adeptes des réseaux sont très inventifs quand il s’agit de contourner les écueils.

>> Le post Facebook de la librairie du Baobab pour proposer la livraison:

Une dynamique de solidarité

Même si quelques clients importants comme la Médiathèque Valais lui restent fidèles, la librairie du Baobab risque de connaître de gros problèmes de trésorerie dans les semaines à venir. Selon Yasmina Giaquinto, il reste de quoi payer deux mois de salaire à ses quatre employés. Cela, car elle n’a pas encore honoré les dernières factures de ses diffuseurs. En prévision de jours encore plus difficiles, il a fallu remplir les documents destinés à la Caisse cantonale de chômage afin de réduire les horaires de travail. Heureusement, une dynamique de solidarité est en train de se mettre en place par les acteurs de la chaîne du livre.

Comme ce fut le cas pour les attentats du 11 septembre 2001 et ceux de 2015 qui ont secoué Paris, il est fort probable que cette situation extraordinaire apparaisse dans de nombreux romans à venir. Et pourquoi pas le prochain Joël Dicker…

Jean-Marie Félix/mh

Vous aimez lire? Abonnez-vous à QWERTZ et recevez chaque vendredi cette newsletter consacrée à l’actualité du livre préparée par RTS Culture.

Publié le 17 mars 2020 à 20:15 - Modifié le 20 mars 2020 à 14:21