Publié le 04 mars 2020 à 14:54

La montagne enchantée du cyclonaute Claude Marthaler

Claude Marthaler.
Claude Marthaler. [Alexandre Lachavanne - RTS]
Dans son dixième récit de voyage, "Voyages sellestes. Les montagnes du monde à deux roues", le Genevois enchaîne à deux roues les pics et les cols des Pamirs, du Tibet oriental et des Rocheuses, traversés entre 2015 et 2018.

Après plus de trente ans passés à sillonner le monde à vélo, Claude Marthaler a conservé intacte son inclination pour la déclivité. Dans "Voyages sellestes" (Glénat, collection Hommes et montagnes), il célèbre le "cyclisme des hautes terres".

Des contraintes librement choisies

Ce n'est pas pour battre un record d'endurance que Claude Marthaler pédale à 5'000 mètres d'altitude, mais pour la "révélation" que procure l'effort dans un air raréfié. Cette humilité du bipède encordé - ou "ensorcelé" comme dit l'auteur - face à l'immensité du paysage montagneux, ce retour sur soi-même que font les voyageurs sans horaire, c'est son carburant, tout comme les rencontres multipliées au fil des quelque 260'000 kilomètres parcourus.

Partout accueilli par les plus démunis, en Afghanistan comme dans le Montana, le cycliste genevois ne craint que deux choses: les bureaucrates et les moustiques!

La "disneylandisation de la nature"

Pour autant, Claude Marthaler ne mâche pas ses mots quant à la cupidité des puissants et leur mépris de la terre. Les méfaits sociaux et environnementaux commis par un pouvoir expansionniste qui transforme le Tibet en une colonie chinoise et un parc d'attractions pour touristes le choquent: "Après avoir élevé sans complexe l'argent au rang de divinité, le communisme qui dans ses canons a banni toute religion, s'arroge à présent le dernier refuge des Tibétains." Pédalant le long de la Great Divide, il déplore que "presque toutes les pistes ont été construites pour l'exploitation minière ou forestière".

>> A écouter, un entretien avec Claude Marthaler:

Claude Marthaler.
Abril Calina - DR
QWERTZ - Publié le 02 mars 2020
 

La puissance du hasard

Être accueilli sans l'avoir cherché par un passionné de vélos, tomber à Jackson Hole (Wyoming) sur l'ami avec qui il a traversé la Patagonie, ou émerger du ruisseau où il fait ses ablutions pour découvrir deux oursons attirés par l'odeur des provisions: les surprises du voyage n'étonnent plus Claude Marthaler. "Si tout se passe comme prévu, rien ne se passe comme prévu".

Le cyclonaute genevois croit au hasard et aux signes, il sait d'expérience que "en dehors des zones de guerre, la planète révèle un monde peuplé d'humains foncièrement positifs". Sans jamais donner dans l'angélisme, il tient à partager et transmettre les "vertus fondamentales de santé, de modération et d'émancipation que propose une simple bicyclette".

Geneviève Bridel/ld

"Voyages sellestes. Les montagnes du monde à deux roues", Claude Marthaler, Editions Glénat.

Vous aimez lire? Abonnez-vous à QWERTZ et recevez chaque vendredi cette newsletter consacrée à l’actualité du livre préparée par RTS Culture.

Publié le 04 mars 2020 à 14:54