Publié le 18 décembre 2019 à 16:38

"Livre comme l'air", un roman participatif qui s'écrit sur internet

Image de présentation du projet "Ceci ets votre histoire".
Entretien avec Cédric Tonoli, auteur de "Livre comme l'air" RTSculture / 12 min. / le 15 décembre 2019
Le journaliste genevois Cédric Tonoli a entrepris l’écriture d’une fiction romanesque sur support numérique avec la complicité de ses lecteurs. Un projet littéraire évolutif dans l’air du temps.

Depuis fin novembre, Cédric Tonoli propose sur le site votre-histoire.ch un roman en devenir. A la fin de chaque chapitre, il soumet à ses lecteurs plusieurs pistes qui détermineront la suite du récit. La proposition récoltant le plus de suffrages est retenue pour entamer le chapitre suivant. Ainsi d’une semaine à l’autre, le roman s’écrit au gré de la volonté populaire.

"On a inventé la démocratie participative, alors pourquoi n’inventerait-on pas la littérature participative?", s’exclame avec un sourire en coin Cédric Tonoli. C’est vrai, ce projet comporte une dimension démocratique. Mais on peut aussi y voir une lointaine influence des milieux économiques, convaincus qu’il faut sonder le cœur des consommateurs afin de soumettre à ceux-ci un produit au plus près de leurs attentes.

Canaliser un trop-plein d'idées

Cela dit, l’auteur ne retire aucun bénéfice de son initiative littéraire, si ce n’est du plaisir et de l’enthousiasme. Il se réjouit de constater que ceux qui le suivent se comptent déjà par centaines et commencent à former une petite communauté virtuelle.

Cédric Tonoli.

Mon écriture a tendance à partir dans tous les sens. Je me suis dit qu’en m’imposant cette contrainte, en demandant l’aide des internautes, cela m’aiderait à avancer de manière plus fluide.

Cédric Tonoli, auteur de "Livre comme l’air"

Ce projet d’écriture rappelle le principe fondateur des écrivains réunis au sein de l’Ouvroir de littérature potentielle (OuLiPo) dès les années 1960: la contrainte stimule l’imaginaire. Contrairement aux Oulipiens, Cédric Tonoli ne considère pas la contrainte comme un antidote au vertige de la page blanche, mais plutôt comme une façon de canaliser son trop-plein d’idées.

Joseph est un écrivaillon, un petit scribouillard sans carrure. Il complète son manque d’envergure littéraire par des piges de journalistes, en tant que localier. Dans la caste très fermée des journalistes, il se trouve tout en bas de l’échelle.

Extrait de "Livre comme l’air"

Exploiter les possibilités offertes par internet

Pour l’instant, quatre chapitres de "Livre comme l’air" ont été mis en ligne. Le protagoniste du récit se nomme Joseph Poisson. Comme Cédric Tonoli, le personnage a 48 ans, est journaliste et écrivain. Mais contrairement à son créateur, il est un pigiste minable et un écrivain raté.

Joseph Poisson sortira-t-il de sa procrastination maladive le jour où s’écrase au pied de la table de bistrot qu’il occupe un homme (ou une femme) défenestré.e? Aux internautes d’en décider…

"Livre comme l’air" est donc un projet numérique capable d’exploiter les multiples possibilités de la toile et des réseaux sociaux. Cependant, Cédric Tonoli n’exclut pas de réunir un jour ses lecteurs autour d’un café littéraire. Pour évoquer en leur présence le destin de Joseph Poisson. Car il en va de la littérature comme de la démocratie: rien ne vaut le contact direct et le partage des idées autour d’un verre.

Jean-Marie Félix/aq

Le site "votre-histoire.ch" sur lequel on retrouve le roman "Livre comme l'air".

Vous aimez lire? Abonnez-vous à QWERTZ et recevez chaque vendredi cette nouvelle newsletter consacrée à l’actualité du livre préparée par RTS Culture.

Publié le 18 décembre 2019 à 16:38