Modifié le 04 octobre 2019 à 14:13

Puértolas immerge son nouveau polar dans la France rurale des années 1960

L'écrivain français Romain Puértolas.
Sortie du dernier roman de Romain Puértolas Vertigo / 16 sec. / le 03 octobre 2019
Avec "La police des fleurs, des arbres et des forêts", l'écrivain français Romain Puértolas donne dans le polar champêtre et bon enfant, avec une enquête sur un meurtre dans la France rurale des années 1960.

Le dynamique officier de police imaginé par l'auteur du roman "Les nouvelles aventures du fakir au pays d'Ikea" aura-t-il autant de succès que le héros hindou (plus d'un demi-million d'exemplaires vendus)? Puértolas met en scène un flic désarmant de sincérité et de vaillance dans une enquête malicieuse au charme suranné.

Coupable tout désigné

On apprend le meurtre odieux commis sur le jeune habitant d'une commune rurale durant la canicule de 1961: la victime, découpée en morceaux, a été retrouvée dans huit cabas placés dans une cuve de la nouvelle fabrique locale de confitures! L'officier de police dépêché au village de P. par la procureure de la République de M. doit composer avec la discrétion des villageois horrifiés par ce crime.

Aidé du garde-champêtre qui représente cette "police des fleurs, des arbres et des forêts", le citadin suit d'abord la piste de l'évidence jusqu'aux deux tiers du livre, puis s'achemine vers un retournement de situation insolite à l'avant-dernière page. Puértolas, qui fut policier avant de devenir l'heureux auteur que l'on sait, nous avait prévenus au début du livre: "Quelque chose qu'on essaie de vous dire depuis le début (...) et que vous ne comprenez qu'à la fin."

Remerciements à Marc Voltenauer

Ce retournement final, Puértolas en a discuté avec Marc Voltenauer présenté par un ami commun, tous deux remerciés à la fin du livre. L'auteur vaudois se défend d'avoir "soufflé quoi que ce soit" à son camarade français, de même qu'il ne dit pas lequel de ses romans aurait pu inspirer Puértolas, de crainte de "mettre le lecteur sur la voie". Comme Puértolas en 2017 ("Un détective très très très spécial"), Voltenauer publiera bientôt un polar jeunesse: écrit à quatre mains, ce roman inaugurera les "Frissons suisses" chez Auzou en novembre.

De là à dire que Gryon et le village de P. où se situe le polar de Puértolas se ressemblent, il y a un pas à ne pas franchir.

Désuétude assumée

Avec ce roman feel good épistolaire – le téléphone du village où mène l'enquête étant en panne, l'officier de police est forcé d'informer la procureure par lettre (les P & T fonctionnent bien en 1961) - , Puértolas recrée un monde où les gens ne fermaient pas leur porte à clé, confiaient sans crainte leurs bobos à leurs supérieurs et achetaient des somnifères à la coopérative du coin. Les références littéraires de son héros (Perrault, Conan Doyle, Agatha Christie) ajoutent à cet aimable récit la touche désuète qui en fait un roman à mettre entre toutes les mains.

Geneviève Bridel/ld

Romain Puértolas, "La police des fleurs, des arbres et des forêts" (Albin Michel).

Publié le 04 octobre 2019 à 14:08 - Modifié le 04 octobre 2019 à 14:13