Grand Format

Astérix célèbre ses 60 ans avec un 38e album

Introduction

Né le 29 octobre 1959 de l'imagination féconde du scénariste René Goscinny et du dessinateur Albert Uderzo, le plus célèbre des Gaulois célèbre ses 60 ans, par Toutatix! Avec la sortie pour l'occasion d'un 38e album, "La fille de Vercingétorix", Astérix connaît une popularité jamais égalée.

Chapitre 01

Les origines

Un village d'irréductibles, des moustachus adeptes de potions magiques, des Romains pas très solides, des sangliers à la broche, un barde muselé, des pirates coulés et des aventures épiques à travers le monde: depuis 60 ans, Astérix, Obélix et compagnie font rire petits et grands. Un 38e album, "La fille de Vercingétorix", ravit les fans pour cet anniversaire.

>> A écouter: Sortie d'un 38e album pour Astérix

Astérix: "La fille de Vercingétorix".
Editions Albert-René
Le Journal horaire - Publié le 21 octobre 2019

Cette bande dessinée rencontre un succès inégalé depuis six décennies, avec 380 millions d'exemplaires vendus dans le monde, ce qui en fait la fierté de la BD française dans un microcosme souvent monopolisé par les auteurs belges. Et même si les deux auteurs emblématiques, le scénariste René Goscinny et le dessinateur Albert Uderzo, ont passé la main depuis de nombreuses années, les sympathiques Gaulois n'ont pas perdu en popularité.

Astérix est né à l'automne 1959 durant un joyeux après-midi dans l'appartement d'Uderzo à Bobigny. En seulement un quart d'heure, par Toutatis. Les deux compères cherchaient une histoire typiquement française et originale à adapter en BD. Et ils sont tombés sur leurs ancêtres gaulois, qui avaient jusque-là étonnamment été délaissés.

Goscinny et Uderzo, crayonnés ici par le second, aimaient à dire que c'était un vieux druide qui leur avait conté l'histoire d'Astérix. Goscinny et Uderzo, crayonnés ici par le second, aimaient à dire que c'était un vieux druide qui leur avait conté l'histoire d'Astérix. [Editions Albert-René] Goscinny aimait expliquer qu'ils ont eu la chance de tomber sur une histoire et des personnages qui ont su plaire au bon moment: "Nous avons eu une idée très simple, si simple que plus personne n'y avait pensé. Nous nous sommes retrouvés dans la position d'Américains qui auraient redécouvert le far-west. Et nous avons redécouvert notre far-west à nous."

La thématique gauloise avait été uniquement traitée très sérieusement et le duo de bédéistes a eu la bonne idée de l'aborder avec humour. Goscinny confiait d'ailleurs qu'il n'était capable d'aborder que des sujets humoristiques.

Goscinny voulait un héros petit. J'ai un peu râlé, puis j'ai accepté. Mais pour l'embêter, j'ai aussi fait un gros et Obélix est né

Albert Uderzo

En quelques heures, les deux auteurs ont créé le village gaulois entouré de palissades et ses deux héros, dont l'opposition athlétique émane d'une douce divergence entre Uderzo et Goscinny. Pour crayonner le Gaulois, le premier imaginait une réplique de Vercingétorix, grand et fort, mais le second l'a convaincu qu'un petit gaillard aux antipodes du héros habituel à l'époque était préférable. Astérix était né. Mais un peu par boutade, Uderzo a aussi dessiné un gros personnage, Obélix, qui s'est vite imposé comme le compagnon du premier.

Pour fêter ce 60e anniversaire, Astérix a envahi les stations de métro parisiennes. Pour fêter ce 60e anniversaire, Astérix a envahi les stations de métro parisiennes. [François Guillot - afp]

Uderzo et Goscinny ont ensuite bu de la potion magique pour travailler rapidement afin que les premières aventures de leurs héros soient prêtes pour le lancement du magazine de BD Pilote. Le premier épisode paraît ainsi le 29 octobre 1959, contribuant largement au succès du magazine, qui s'est écoulé à 300'000 exemplaires. Le premier album, "Astérix le Gaulois", est lui sorti en librairie en 1961.

Ironie de l'histoire, les héros gaulois sont nés une année exactement après d'autres figures indémodables de la bande dessinée, les Schtroumpfs.

>> Voir aussi notre grand format consacré aux 60 ans des Schtroumpfs: 60 ans et pas une schtroumpf

Chapitre 02

Goscinny et Uderzo

Astérix est avant tout la patte d'un duo magique: René Goscinny au scénario et Albert Uderzo au dessin. Les deux hommes ont commencé à collaborer au début des années 1950 avec une première série humoristique consacrée au jeune indien Oumpah-Pah. Suivent des séries tombées dans l'oubli comme Jehan Pistolet ou Luc Junior avant que l'aventure Astérix ne débute.

Goscinny et Uderzo ont su créer et alimenter une tendre complicité et une admiration mutuelle qui s'est ressentie dans leurs oeuvres. Ils étaient constamment ensemble lors des séances de dédicaces et sur les plateaux TV. Les deux auteurs ont aussi et surtout en commun un humour parfois potache et souvent subtil. Ils se sont aussi beaucoup inspirés de l'actualité pour leurs histoires, ne manquant pas de critiquer ici ou là une décision politique, des campagnes électorales, le comportement absurde de certains ou même la société française dans son ensemble.

>> Uderzo et Goscinny évoquent leurs personnages dans une émission TV française:

Durant de longues années, ils ont immuablement travaillé selon un rythme identique. Ils trouvaient ensemble une trame et un lieu pour leurs histoires, puis ils se documentaient pour construire une base véridique. Goscinny racontait qu'il feuilletait souvent "La Guerre des Gaules" de Jules César pour s'inspirer, ainsi que d'autres ouvrages historiques, avant de "tout oublier" pour construire le scénario. Puis il soumettait son texte à Uderzo et les deux hommes le retouchaient au besoin, avant qu'Uderzo ne se lance dans le dessin.

Je suis le premier lecteur de Goscinny et je m'amuse follement (...) Son scénario est toujours extrêmement bien bâti"

Albert Uderzo

Il est capable de dessiner clairement et avec talent n'importe quoi, jusqu'à un combat de pieuvres dans la gelée de groseilles

Goscinny à propos d'Uderzo

Au final, pour beaucoup de bédéphiles, les 24 albums que Goscinny et Uderzo ont réalisés ensemble sont les seules et véritables aventures d'Astérix. Mais le décès subit de Goscinny d'une crise cardiaque en 1977 n'a pas signé l'arrêt de mort de la saga, comme le souhaitaient certains, notamment l'éditeur Dargaud. Après avoir achevé seul l'album "Astérix chez les Belges" en 1979, Uderzo a repris seul le flambeau, au dessin et au scénario.

Les tirages ont continué de grimper, poussant Uderzo à continuer, même s'il s'est attiré certaines critiques pour des scénarios jugés parfois peu aboutis. C'est notamment le cas du voyage vers l'Atlantide orchestré dans "La Galère d'Obélix" ou surtout de "Le ciel lui tombe sur la tête": l'introduction surprenante d'extra-terrestres dans le village, les références à Disney et à la BD américaine ou encore un trait de crayon qui sort de l'ordinaire ont suscité des commentaires acerbes des lecteurs, beaucoup parlant du "pire album d'Astérix".

Albert Uderzo et René Goscinny avec leur héros en 1967. Albert Uderzo et René Goscinny avec leur héros en 1967. [afp]

Après un album dédié aux 50 ans de ses deux héros en 2009, Uderzo décide de les abandonner à d'autres. Agé de 82 ans, le dessinateur commence à avoir la main qui tremble. Il envisage un temps d'arrêter la série, mais son indémodable succès le fait changer d'avis. Il continue toutefois encore aujourd'hui, à 92 ans, de donner son avis sur chacun des scénarios.

Depuis 2013, ce sont donc Jean-Yves Ferri au scénario et Didier Conrad au dessin qui ont repris le flambeau, deux bédéistes ironiquement nés en 1959, en même temps qu'Astérix. Le premier a notamment scénarisé la splendide série "Le Retour à la terre" avec Manu Larcenet, alors que le second est connu pour sa série "Les innommables" ou pour les aventures du jeune Lucky Luke.

Après "Astérix chez les Pictes", le duo Ferri-Conrad a pris le rythme d'un album tous les deux ans avec la sortie en ce mois d'octobre de la 38e histoire, "La Fille de Vercingétorix". Et de l'avis généralement partagé, les albums produits par les deux hommes, qui ont la particularité de travailler à distance, Ferri vivant en Ariège et Conrad au Texas, sont de bonne qualité.

Didier Conrad et Jean-Yves Ferri avec leur premier Astérix en commun. Didier Conrad et Jean-Yves Ferri avec leur premier Astérix en commun. [EPA/Daniel Reinhardt - Keystone]

Chapitre 03

-ix -us, -ax, -ric et les autres

Si Astérix plaît autant, aux enfants et aux adultes, c'est par ses scénarios et ses dessins, mais aussi et surtout par ses multiples références humoristiques, ses calembours à n'en plus finir, ses gags à répétition et tous ces petits moments que l'on attend avec impatience. On se réjouit de voir les pirates couler dès qu'on voit débarquer Barbe Rouge, on savoure le moment où le Romain innocent sera assommé avec des étoiles au-dessus de sa tête, on observe avec plaisir le banquet final avec Assurancetourix attaché et baillonné.

Je ne lâche une image que quand je ne peux plus mettre de gags dedans

Goscinny

On cherche aussi en tournant les pages quelle célébrité sera croquée sous les traits de l'un des personnages. On rencontre ainsi Jacques Chirac en conseiller de César dans "Obélix et compagnie", Sean Connery en espion Zérozérosix dans "L'Odyssée d'Astérix", Silvio Berlusconi en vendeur escroc dans "Astérix et la Transitalique" ou encore Johnny Hallyday et les Beatles dans des rôles de musicien dans "Astérix chez les Bretons" et "Astérix chez les Pictes". Même Arnold Schwarzenegger montre sa belle carrure dans "Le Ciel lui tombe sur la tête".

Astérix et la potion magique. Astérix et la potion magique. [Editions Albert-René]

Les références culturelles et historiques, les parodies d'oeuvres d'art ou les emprunts à des films sont également innombrables: Don Quichotte et Sancho Panza se baladent dans "Astérix en Hispanie"; "Le Plat pays" de Brel est cité dans "Astérix chez les Belges"; un chef normand reprend "Hamlet" en regardant un crâne dans "La Grande traversée"; le naufrage des pirates se mue en Radeau de la Méduse dans "Astérix légionnaire"; un druide se prend pour Napoléon dans "Le combat des chefs"; Assurancetourix entonne "Les élucubrations" d'Antoine dans "Astérix et les Normands"; Guillaume Tell et sa pomme ne manquent par le rendez-vous de "Astérix chez les Helvètes". Et tant d'autres...

Mais ce qui plaît peut-être par dessus tout, ce sont les noms dont sont affublés les personnages. Goscinny a trouvé l'idée de génie de baptiser ses protagonistes avec des jeux de mots plus ou moins approfondis. Et ces traits d'esprits sont particulièrement appréciés des lecteurs, petits et grands.

Comme Astérix est un grand voyageur, une aventure sur deux se passant hors de Gaule selon un tournus souhaité par ses auteurs, on rencontre non seulement des Gaulois, mais aussi des Romains, des Goths, des Grecs, des Egyptiens, des Bretons... Au total, quelque 400 personnages portent un nom dans les 38 tomes de la série et certains sont particulièrement savoureux.

Les deux héros avec les ados du village dans "Astérix et la fille de Vercingétorix".
Les deux héros avec les ados du village dans "Astérix et la fille de Vercingétorix". [Editions Albert-René]

Pour trouver des patronymes aux Gaulois, Goscinny et Uderzo confient que la démarche a été très simple: ils se sont inspirés du héros gaulois par excellence, Vercingétorix, et ont décidé que tous les noms de Gaulois se termineraient en -ix. "C'est venu très vite et nous nous sommes biens amusés", avouaient les deux compètres. Et ce gimmick est vite devenu aussi une manière de les interpeller: au début, on les appelait souvent Goscinnix et Uderzix.

Pour les deux héros principaux, qui allaient être utilisés fréquemment, les deux auteurs sont allés à la simplicité, ce qui n'est pas le cas de nombreux autres personnages. Pour Astérix, on fait évidemment référence à l'astérisque, alors que pour Obélix, on renvoie à l'obélisque, mais aussi à l'obèle, un signe typographique utilisé autrefois pour noter des passages douteux, un peu comme... l'astérisque. Il faut préciser que la famille de Goscinny possédait une imprimerie.

L'histoire du patronyme d'Idéfix est aussi amusante: un concours a été organisé par le magazine Pilote pour lui trouver un nom et ce sont les lecteurs qui ont choisi. La petite histoire dit qu'on a notamment échappé à Patracourcix, Papeurdurix ou Trépeutix.

Obélix et la potion magique, un éternel recommencement.
Obélix et la potion magique, un éternel recommencement. [Editions Albert-René]

Les autres Gaulois, qu'ils habitent en Gaule, en Suisse ou en Corse, sont eux affublés de noms visant à faire rire. Quelques exemples en vrac: Choucroutgarnix, Quatrédeusix, Plaintcontrix, Moralélastix, Arrierboutix, Acidcloridrix, Deboitementduménix, Madameboevarix, Monosyllabix ou Vandécosmétix. Sans oublier l'imprononçable Corse Ocatarinetabellatchitchix.

Les Gauloises ont elles pour la plupart des noms qui se terminent en -ine à l'image de Bonemine, Ielosubmarine, Praline ou Gélatine.

A part Jules César, les Romains sont infatigablement associés aux terminaison en -us, avec à la clé quelques jolies perles: Volfgangamadeus, Parterredecrocus, Alavacomgetepus, Coronavirus, Ballondebaudrus, Faipalgugus, Hotelterminus, Motussébouchecousus, Yapadebonus, Absolumentexclus, Marchéopus, Faimoiducuscus, Epinedecactus, Tomatojus ou Avantipopulus.

Les noms de Bretons se terminent en -ax: Jolitorax, Relax, Surtax, Facederax, Ipipourax. Une exception notable, le fameux Zebigbos.

Les Normand en -af: Olaf Grossbaf, Autograf, Bellegaf, Complétemenpaf, Epitaf, Epaf, Ripilaf.

Les Goths en -ic: Casseurdebric, Chiméric, Pasdfric, Passmoilcric, Téléféric, Coudetric.

Les Grecs en -os ou -as: Fécarabos, Karédas, Mixomatos, Plexiglas, Invinoveritas.

Les Egyptiens en -is: Amonbofis, Numérobis, Courdeténis, Misensplis, Kefélapolis.

Les Ibères sont en -on avec un y pour séparer un nom composé: Lachélechampignon y causon, Soupalognon y crouton.

Les Lusitaniens en -ès: Pataquès et Solilès.

Les Vikings en -en: Zoodvinsen, Kerozen, Neuillisursen.

Les Pictes en mac-: Mac Oloch, Mac Robiotik, Mac Abbeh, Mac Aye.

Les Sarmates en -ov: Ogougimov et Olyunidislov.

Les Indiens ont diverses graphies: Cékouhaçà, Kiwoàlàh, Mercikhi, Pourkoipàh

Chapitre 04

Astérix et compagnie

Les principaux protagonistes d'Astérix sont évidemment les Gaulois du village d'irréductibles qui résistent à l'envahisseur romain. Mais loin d'être uniquement de fiers guerriers, ils ne boudent pas les plaisirs de la table, les jalousies de bas étage, les colères subites et les bagarres générales. "Nos Gaulois sont gourmands, ridicules, désordonnés, souvent un peu bêtes", aimait à dire Goscinny. "Nous leur avons donné une invincibilité parce que nous ne voulons pas faire une histoire de suspense. Le lecteur ne doit pas s'inquiéter de ce qu'il va leur arriver. Nos Gaulois ne craignent qu'une chose, que le lecteur leur tombe sur la tête", ajoutait-il.

Nos Gaulois ne craignent qu'une chose, que le lecteur leur tombe sur la tête

René Goscinny

Astérix: haut noir et pantalon rouge, épée sur le côté et casque à plumes, Astérix est le héros de la série. Petit et chétif mais rusé et déterminé, il devient invincible quand il boit de la potion magique. Il délaisse généralement les armes pour se battre à mains nues et tous ses adversaires en sont quitte pour des bosses. Quand il ne se lance pas dans une mission dangereuse, il semble peu actif à part pour faire ses courses, dormir ou chasser le sanglier en forêt.

Astérix et Idéfix. Astérix et Idéfix. [Editions Albert-René]

Obélix: inséparable compagnon d'Astérix, Obélix est bien plus qu'un faire-valoir. Il mène souvent l'action, involontairement ou non, et c'est souvent lui qui fait rire. Livreur de menhirs de profession, toujours affublé don pantalon bleu et blanc, Obélix est avant tout un épicurien à l'appétit éternel. Il est capable de manger une demi-douzaine de sangliers sans sourciller et non, il l'assure, il n'est pas gros. Peut-être tout au plus un petit peu enveloppé. Et il tire sa force du fait qu'il est tombé dans la marmite de potion magique quand il était petit. Il n'a donc pas le droit d'en boire à nouveau, même s'il tente, régulièrement et en vain, divers stratagèmes pour y goûter encore.

Idéfix: le petit chien blanc n'apparaît que dans le 5e album, "Le Tour de Gaule". A un moment donné, Astérix et Obélix entrent dans une charcuterie et il y a un petit chien. Uderzo s'amuse ensuite à glisser l'animal dans les cases suivantes de l'album, sans qu'il ne participe directement à l'aventure. Et à la fin, Obélix lui souhaite bienvenue au village et l'adopte. Il est ensuite discret mais omniprésent, jouant notamment un rôle important dans "Astérix et Cléopâtre", quand il sauve les héros des méandres de la pyramide. Et il est un écologiste convaincu, puisque rien ne l'énerve davantage que de voir un arbre arraché ou coupé.

Panoramix: vieux sage par excellence, Panoramix est le druide du village. Cette figure paternelle distribue ses bons conseils aux villageois, rejetant la force comme moyen de parvenir à ses fins. Muni de sa serpe d'or et affublé d'une longue barbe blanche, Panoramix est surtout connu pour avoir inventé la recette de la fameuse potion magique qui décuple la force des Gaulois. Des petits malins se sont d'ailleurs amusés à décortiquer les albums pour reconstituer sa composition et il apparaît qu'elle contient du gui, des carottes, du céleri, du navet, du sel, des fleurs, des trèfles à quatre feuilles, du poisson et de l'huile de roche. Les fraises et le homard sont facultatifs, mais donnent du goût.

Abraracourcix et Bonemine: il est le chef du village, mais le sous-chef à la maison! Abraracourcix a beau diriger les irréductibles Gaulois, c'est Bonemine qui porte la culotte, mais tous deux s'adorent, lui l'appelle Mimine et elle Cochonnet. Hors de sa cahute, il se déplace volontiers sur un bouclier porté plus ou moins droit par deux sbires. Il tombe d'ailleurs plus souvent qu'à son tour, ce qui ne l'empêche pas de montrer sa bravoure dès qu'il le peut et dès que l'honneur du village est en jeu.

Le toujours fidèle Idéfix. Le toujours fidèle Idéfix. [Editions Albert-René] Assurancetourix: il est volontiers le souffre-douleur du reste du village, qui ne supporte pas de l'entendre chanter ou jouer d'un instrument. Il faut dire que ses envolées lyrique vont jusqu'à déclencher des orages torrentiels ou faire tourner le lait. On préfère l'attacher et le bâillonner plutôt que de l'écouter, on n'hésite pas à lui tendre des croche-pieds ou à l'assommer. Mais il ne désespère pas et tout en gardant toujours sa lyre à proximité, il continue de se montrer bon camarade.

Cétautomatix et Ordralphabétix: dès qu'il s'agit d'être au premier rang durant une bagarre de village généralisée, ces deux-là sont de la partie. Le premier est forgeron et le second vend des poissons, le premier accuse le second de vendre de la marchandise qui n'est pas fraîche et celui-ci riposte évidemment par un jet de merlans. Cétautomatix, fier gaillard au tablier de cuir portant toujours son marteau, aime aussi se battre à mains nues et ses cibles favorites sont son poissonnier de voisin et le barde Assurancetourix, dont il ne supporte pas les chansonnettes. Mais au final, Ordralphabétix et Cétautomatix ne manquent pas une occasion de festoyer ou de rire ensemble.

Agecanonix: vieillard souvent qualifié de sénile, ce vénérable nonagénaire n'en a pas mois pas perdu son verbe fort et une énergie à toute épreuve. Répétant à l'envi "Tu sais ce qu'il te dit, le vieux débris?" en brandissant sa canne, le sénior se considère toujours comme un jeune homme et seule sa femme tente de réfréner ses ardeurs. Beaucoup plus jeune que lui, celle-ci n'est jamais nommée par les auteurs d'Astérix et son principal trait de caractère est une admiration sans bornes pour son "Agecanonichou".

Falbala: parfois taxés de sexisme, Uderzo et Goscinny n'ont que peu utilisé de personnages féminins à l'exception notable des héroïnes de certaines histoires comme Cléopâtre, Rahàzade et Latraviata. Mais une femme réussit tout de même à faire chavirer le coeur de nos héros, la belle Falbala. Obélix rougit de plaisir en la voyant et même Astérix n'y résistera pas.

Une sculpture d'Astérix durant une foire du livre à Francfort cet octobre.
Une sculpture d'Astérix durant une foire du livre à Francfort cet octobre. [Daniel Roland - afp]

Jules César: personnage historique propulsé dans la fiction gauloise, Jules César est reconnaissable par le physique de statue que lui a donné Uderzo. Il se veut le méchant de l'histoire, mais il ne l'est pas vraiment, même s'il est colérique et autoritaire. Il est assidu dans sa volonté d'asservir le village gaulois, mais est régulièrement tourné en ridicule par les échecs à répétition de ses troupes ou quand il se fait dérober sa précieuse couronne de lauriers. Et il n'hésite pas à donner de sa personne, en vain, pour garder la face, notamment quand il tente de remporter la course transitalique dans l'album du même nom.

Barbe Rouge et les pirates: c'est une scène récurrente dès le premier album et que les lecteurs attendent avec impatience, même si elle se déroule presque immuablement de la même manière. Astérix et Obélix rencontrent Barbe Rouge, Baba à la vigie, le vieil unijambiste et leurs coéquipiers et ils coulent leur navire avec un plaisir non boudé. Et quand ce n'est pas le cas, ils arrivent même que les flibustiers s'autocoulent pour éviter que les Gaulois ne le fassent.

Chapitre 05

En Gaule, en Helvétie, en Hispanie

S'ils apprécient toujours de savourer un petit sanglier dans leur coin de paradis, Astérix et Obélix aiment aussi tout particulièrement partir à l'aventure. Que ce soit dans la forêt à la recherche de Romains ou au-delà des mers, les deux Gaulois et leur cabot s'aventurent souvent hors du village, souvent tous les trois ou d'autres fois avec le chef, le druide ou un autre personnage.

En toute subjectivité, certains albums sont considérés par les bédéphiles comme meilleurs que d'autres pour leur scénario drôlatique, alambiqué ou absurde.

Des albums d'Astérix dans une librairie. Des albums d'Astérix dans une librairie. [Jean-Pierre Muller - afp] Astérix le Gaulois: comment c'est le premier tome, il permet de découvrir peu à peu tout un univers. On s'immerge dans un village circulaire d'Armorique peuplé de moustachus et on apprend qu'il est cerné par quatre camps de légionnaires romains chargés de soumettre ces Gaulois, car telle est la volonté de Jules César. Et on se rend dans l'un d'eux, Petitbonum, où le centurion est fermement décidé à percer le mystère de la force surhumaine des villageois. Il envoie donc chez les irréductibles un espion déguisé en Gaulois et celui-ci découvre l'existence de la potion magique du druide. Panoramix est donc enlevé avant d'être délivré à la force du poing par Astérix. La particularité de cet album relève aussi du fait que le trait d'Uderzo n'est pas encore figé et que certains personnages n'ont pas encore l'apparence qu'ils auront par la suite.

Le Tour de Gaule d'Astérix: outre la première apparition d'Idéfix, ce cinquième tome de la série voit Astérix et Obélix s'engager dans un périple culinaire à travers la Gaule après un défi lancé par les Gaulois aux Romains: effectuer un tour de Gaule en ramenant comme preuves des spécialités gastronomiques. Et évidemment que le Romain de service, Fleuredelotus, va essayer de les en empêcher. Le lecteur est conquis, qu'il soit gourmand français ou étranger salivant devant la cuisine de l'Hexagone: jambon de Lutèce, vin pétillant de Reims, saucisson et quenelles de Lyon, salade niçoise, bouillabaisse marseillaise, pruneaux d'Agen, huîtres d'Arcachon ou Bordeaux blanc. Et évidemment qu'Obélix s'agace de se faire traiter de gros. 

Un enfant lisant "Le papyrus de César". Un enfant lisant "Le papyrus de César". [Bertrand Guay - afp] Astérix et Cléopâtre: souvent désigné comme le meilleure tome de la série, et encore popularisé par le film qui en est tiré, ce voyage en Egypte permet à nos Gaulois de frayer avec deux personnages aussi colériques qu'attachants: la belle Cléopâtre et le fier César. La reine a parié avec l'empereur qu'elle réussirait à édifier un palais en son honneur à Alexandrie en trois mois. Ce qui s'avère hasardeux pour l'architecte Numérobis, surtout que son rival Amonbofis s'attelle à mettre le projet en péril. Le seul espoir réside dans les Gaulois et leur potion. Et l'on rit à chaque page ou presque avec par exemple les allusions au nez de la souveraine et le sphinx qui perd le sien à cause d'Obélix.

Le Combat des chefs: il y a le feu au village! Alors qu'un chef rival défie Abraracourcix dans un combat des chefs, le druide Panoramix perd la mémoire et la raison à cause d'un menhir mal lancé par Obélix. Le temps presse pour soigner le seul capable de réaliser la potion magique à même de sauver le village. Avec des druides qui ont perdu la boule, un légionnaire volant et coloré, des Romains déguisés en arbre et un Obélix susceptible et bougon, cet album est sans doute l'un des plus déjantés de la série.

 

 

Astérix chez les Bretons: un pays où on boit la cervoise chaude, où on ne manque pas le rituel de l'eau chaude l'après-midi et où le sanglier est bouilli et servi avec une sauce à la menthe, voilà qui n'est pas pour plaire à Obélix dans son aventure en terres bretonnes, au sens du peuple de Grande-Bretagne. Le dépaysement est complet avec des habitudes peu faciles à comprendre (le rugby, les véhicules roulant à gauche, le gazon à ras, les mesures non décimales), un flegme et un humour tout britanniques, une météo très mouillée et surtout un langage alambiqué que Goscinny répète à l'envi (n'est-il pas, la magique potion, secouons-nous les mains). Un tas de raisons qui font de "Astérix chez les Bretons" l'un des plus drôles de la série.

Astérix en Hispanie: à l'image de "Les Ibères sont rudes", les jeux de mots tournent à plein régime dans cet album qui voit Astérix et Obélix se rendre chez le voisin espagnol. L'occasion de gentiment se moquer du voisin du sud et de ses clichés. L'occasion aussi de se rendre dans un autre village d'irréductibles résistants à la mainmise romaine, en Hispanie. Et l'occasion de rire en assistant au déferlement de Gaulois en maisons-roulantes sur les côtes espagnoles Et l'occasion surtout de rencontrer le savoureux chef ibère Soupalognon y Crouton.

Une exposition consacrée à Astérix en Belgique en 2017. Une exposition consacrée à Astérix en Belgique en 2017. [Emmanuel Dunand - afp] Astérix chez les Helvètes: ce serait le président Georges Pompidou qui aurait soufflé aux auteurs l'idée d'envoyer ses héros en Suisse. Mais, "nous ne l'avons pas fait tout de suite, on a notre dignité", se souvient Uderzo. Cet album voit se succéder certains clichés souvent associés à la Suisse comme le douanier tatillon, l'obsession de la propreté, le secret bancaire, la neutralité, le service militaire, le yodel, le cor des Alpes, l'edelweiss et la précision du coucou helvétique. Et surtout la fondue et le fameux bout de pain que l'on perd dans le caquelon, un gag récurrent dans ce tome. Quand à Obélix, il semble peu apprécier cette escapade, car on lui avait promis des montagnes et il se retrouve dans un trou ou dans l'eau. Et la fondue semble peu à son goût: "Ils ne pourraient pas faire fondre des sangliers pour changer!"

Astérix chez les Belges: dernier scénario de Goscinny, cette BD parue après sa mort voit Astérix, Obélix et Abraracourcix se rendre chez les voisins du Plat pays. Le chef gaulois fulmine, car il semblerait que les Belges soient plus braves que son peuple et font davantage peur aux Romains. Il entend prouver le contraire et lance un combat de coqs avec le chef adverse, durant lequel les camps romains sont détruits les uns après les autres. Et César, propulsé juge arbitre, ne décolère pas. Durant ce périple, on rencontre les Dupondt et un petit Manneken qui doit toujours uriner, on y invente les pommes frites et on y cite Brel. Et à la dernière planche, un lapin quitte tristement le banquet: l'hommage d'Uderzo à son compère.

La Fille de Vercingétorix: pour fêter dignement ce 60e anniversaire, le duo Ferri-Conrad a évidemment sorti un nouvel album de son escarcelle et celui-ci met en évidence la grande figure de l'histoire gauloise, Vercingétorix, ou plutôt sa fille Adrénaline, une jeune adolescente à la longue natte rousse et au caractère bien trempée. L'action se situe quelques années après la défaite d'Alésia, quand un réseau secret continue la lutte contre les Romains, et surtout quand la jeunesse tente de contester les us du village.

>> A écouter: Le nouvel album d'Astérix met en scène une adolescente dans l'air du temps

Astérix: "La fille de Vercingétorix".
Editions Albert-René
Le 12h30 - Publié le 21 octobre 2019

Chapitre 06

Des cartons au cinéma

Astérix a tellement grandi qu'une maison d'édition, les éditions Albert-René, a été fondée en 1979 par les deux auteurs emblématiques. Avalée par Hachette en 2011, elle est chargée d'éditer les albums, d'initier de nouveaux projets et de gérer les droits mondiaux du petit Gaulois et notamment l'usage, très strict, de l'image de l'univers gaulois.

La série Astérix se targue de figurer dans le Guinness des records comme étant la BD la plus traduite dans le monde, avec 111 langues et dialectes sans compter les traductions pirates. Il faut dire que, dès le début, Uderzo et Goscinny ont suivi de près les traductions de leur héros, et notamment le polyglotte Goscinny, qui tenait absolument à ce que ses noms de personnages et ses jeux de mots soient tout aussi drôle dans les autres langues.

Les 37 premiers albums d'Astérix se sont vendus à 380 millions d'exemplaires dans le monde, ce qui en fait la BD la plus vendue au monde, avec notamment 141 millions de tomes en langue française, 128 millions en allemand ou 25 millions en espagnol et en anglais. Empilés, ce volume de livres représenteraient plus de 9000 Tour Eiffel et pèseraient 13'000 tonnes

>> Un extrait du dessin animé "Astérix le Gaulois":

Dix films d'animation ont aussi vu le jour et en premier lieu "Astérix le Gaulois" en 1967. Après une avant-première à Paris durant laquelle 500 kilos de bonbons ont été offerts au public, dont des invités prestigieux comme Michel Serrault, Jean Rochefort et Jean Ferrat, il a été distribué dans 60 salles françaises. Puis Uderzo et Goscinny ont réalisé leur rêve et crééer les studios Idéfix, qui n'ont toutefois produit que "Les 12 Travaux d'Astérix" avant de fermer leurs portes.

En 2014, "Astérix et le domaine des dieux" sort dans plus de 40 pays. C'est le premier Astérix en 3D avec l'arthurien Alexandre Astier à la baguette et avec un casting de rêve allant de Roger Carel à Florence Foresti en passant par Lorant Deutsch. Ce long-métrage a réuni 3 millions de spectateurs rien qu'en France. Et c'est même un million de plus pour "Le secret de la potion magique" en 2018 avec la même équipe à la manoeuvre.

>> La bande-annonce de "Astérix: Le secret de la potion magique":

Côté cinéma, c'est pas mal non plus avec quatre films au succès phénoménal et ce qu'il se fait de mieux en matière d'acteurs français.

En 1968, Goscinny et Uderzo déclaraient que "ce serait très difficile d'incarner nos personnages en chair et en os. Imaginez Obélix: il faudrait trouver quelqu'un qui fasse 2,50m de circonférence, alors forcément il faudrait le truquer et ce ne serait pas une chose à faire". Mais Claude Zidi s'y est attelé en 1999 et a prouvé qu'Obélix pouvait exister en la personne de Gérard Depardieu. Pour Astérix, il a choisi un autre acteur de renom, Christian Clavier. Et le casting de "Astérix et Obélix contre César" est royal avec aussi Robert Benigni, Michel Galabru, Pierre Palmade, Laetitia Casta, Jean-Pierre Castaldi ou encore l'improbable couple Agecanonix composé de Sim et Arielle Dombasle. Et ce sont 23 millions de spectateurs qui se précipitent au cinéma dans le monde.

En 2002, c'est "Astérix et Obélix: Mission Cléopâtre" qui fait un tabac et dont certaines répliques sont devenues cultes, à l'image de "Tu n'avances pas du tout cannabis", "Vous connaissez Panobaménix, c'est un droïde", "Le lion ne s'associe pas avec le cafard". Avec Alain Chabat à la manoeuvre, et aussi dans le rôle de César, et toujours avec le duo Clavier-Depardieu en héros, ce film réunit un casting d'une rare qualité avec notamment Jamel Debbouze, Monica Bellucci, Gérard Darmon, Edouard Baer, Cluade Rich, Isabelle Nanty ou Chantal Lauby.

>> La bande-annonce de "Astérix et Obélix: Mission Cléopâtre":

Six ans plus tard, Clovis Cornillac reprend le rôle du guerrier gaulois dans "Astérix aux Jeux olympiques" aux côtés de Depardieu, mais aussi d'Alain Delon en César, Benoît Poelvoorde en Brutus et d'une ribambelle de sportifs (Michael Schumacher, Zinédine Zidane, Tony Parker, Amélie Mauresmo). Enfin en 2012, c'est Edouard Baer qui est le nouvel Astérix dans "Au service de sa majesté" avec Depardieu, Fabrice Lucchini, Catherine Deneuve, Jean Rochefort, Gérard Jugnot et Dany Boon.

Signe de sa popularité, plus d'une centaine de thèses universitaires ont aussi été consacrées à l'univers Astérix. Le Gaulois est également le héros de dizaines de jeux vidéos, il apparaît dans des jeux plateaux, il est disponible en figurines et en déguisements.

Et pour couronner ce culte du personnage, un parc d'attraction lui est entièrement consacré au nord de Paris. Ouvert en 1989, à Plailly, il a accueilli plus de 50 millions de visiteurs en 30 ans.

Crédits

  • Texte et réalisation web: Frédéric Boillat

  • Crédits des illustrations

    Editions Albert René, INA, Keystone, afp

  • RTS Culture

  • Octobre 2019