Modifié le 17 juin 2019 à 11:30

Delémont'BD, un vent de liberté sur la capitale jurassienne

Lisa Mandel.
L'invitée: Lisa Mandel, "7 couleurs et du noir" Vertigo / 42 min. / le 13 juin 2019
Du 14 au 16 juin, la 5e édition du festival de bande dessinée de Delémont accueille les grands noms du 9e art à travers des rencontres et des expositions. Avec cette année, l'auteure marseillaise Lisa Mandel en invitée d'honneur.

A Delémont, d'étranges petits personnages souriants et joviaux peuplent les vitrines des commerces et un drapeau arc-en-ciel flotte sur le clocher de l'église Saint-Marcel. Un vent de liberté qui vient de l'univers de Lisa Mandel, invitée d’honneur de cette cinquième édition du Delémont'BD festival.

Cette auteure marseillaise engagée n'hésite pas à mettre son dessin léger et ravissant au service d'une palette de création qui mélange humour, bande dessinée documentaire, autobiographie ou fiction déjantée. Une exposition intitulée "7 couleurs et du noir" est consacrée à son œuvre à l'ARTsenal (Place de l'Etang).

Des expositions qui font la part belle à nos contrées

Onze expositions sont proposées par ce festival éclectique et la moitié d'entre elles présente le travail d'artistes de notre pays. Le Jurassien Pitch Comment apporte sa découverte comico-archéologique d'une tapisserie venue de l'antiquité, restaurée par ses soins, et qui raconte l'histoire de son canton.

Les deux frères neuchâtelois Jo et Ted présentent leur reprise des mythiques "Idées Noires" de Franquin à la galerie Paul Bovée. Le Fribourgeois Silvain Monney permet aux visiteurs de pénétrer à l'intérieur des pages de son livre augmenté "Matières Noires". Le Zurichois Noyau expose ses illustrations mordantes sur la place de la Trinidad. Et enfin, le Genevois Frederik Peeters dévoile les planches originales de son somptueux livre muet "Saccage" à la rue de l'Hôpital.

En plus de ce tour de Romandie du 9e art, on peut retrouver une reproduction géante de la croustillante "Soirée d'un faune" de Ruppert et Mulot, le travail épuré de Sophie Guerrive, Petzi, Mickey et de nombreuses expositions off, qui bourgeonnent çà et là.

Les enfants gardés au frais!

Delémont'BD n'oublie pas les plus jeunes et veut les mettre… au frigo. La rue des Granges est totalement dédiée à la jeunesse et transformée en banquise pour accueillir des leçons de dessins avec Nelson, Petzi et le Marsupilami, du fitness BD (ou comment se muscler le corps avec des livres), un atelier cosplay, un photomaton et tout un tas d'activité qui attendent les plus jeunes, de 7 à 77 ans.

Un prix pour la bande dessinée suisse

Nouveauté cette année, le festival décerne son prix Delémont'BD du meilleur album de bande dessinée. 15 albums d'auteurs suisses ou établis en Suisse ont été sélectionnés et un jury leur décerne pour la première fois cette récompense vendredi 14 juin à 19h30.

C'est juste avant que ne commence la soirée, qui s'annonce festive et animée. Bataille de DJs, performances dessinées et autres joyeusetés feront tenir les festivaliers jusqu'au bout de la nuit dans la cour du château.

Didier Charlet/aq

La 5e édition du Delémont’BD se tient du 14 au 16 juin 2019

Publié le 14 juin 2019 à 14:14 - Modifié le 17 juin 2019 à 11:30