Modifié

"Bodyguard", le thriller politique anglais qui cartonne

Une image de la série "Bodyguard". [Des Willie/BBC ]
La loi des séries / Calmos / 2 min. / le 31 octobre 2018
La série "Bodyguard" compte six épisodes d'une heure. C'est court mais intense. Et le succès public est amplement mérité pour ce thriller politique qui nous tient en haleine jusqu'à sa conclusion. A découvrir actuellement sur RTS Un.

Cela faisait 10 ans que la BBC n'avait pas connu un tel engouement. Fin 2018, les Anglais étaient 15 millions devant leur poste pour voir le dernier épisode de "Bodyguard". Entre les complots politiques, les traîtres qu'il faut démasquer et les menaces qu'il faut déjouer, les scénaristes s'amusent avec nos nerfs durant six épisodes.

La série britannique démarre sous les chapeaux de roues et s'ouvre sur une scène d'action. David Budd, vétéran de la guerre en Afghanistan devenu flic, voyage avec ses deux enfants à bord d'un train qui se dirige vers la capitale anglaise. Il constate rapidement que quelque chose de louche se trame dans les toilettes du train. Effectivement, une kamikaze se planque dans les cabinets et s'apprête à faire sauter tout le wagon avec une ceinture explosive.

>> A voir, la bande annonce de la série:

Un thriller politique haletant

David est plutôt doué en négociation et en psychologie. Il parvient à déjouer l'attentat, et se voit offrir un nouveau job: celui de bodyguard. Il ne sera pas le garde du corps de n'importe qui, puisqu'il collera aux basques de la ministre de l'Intérieur, Julia Montague.

David est un homme sombre. Séparé de sa femme depuis qu'il a ramené un stress post-traumatique de la guerre, il boit et déprime. Son nouveau job ne l'enchante guère: il n'adhère pas aux idées politiques de la ministre, qu'il juge trop conservatrice. David est aussi un homme très mystérieux, comme la plupart des personnages de la série.

Une série bien écrite et rythmée

Le créateur et scénariste Jed Mercurio parvient à nous garder sous tension pendant 6 heures, grâce à une mise en scène rythmée et intelligente qui alterne avec brio les scènes intimistes et les scènes d'action. Des scènes d'action qui peuvent être filmées en temps réel, et donc s'attarder sur chaque détail, pour nous faire ressentir ce que le personnage est en train de vivre.

La scène du train, par exemple, est une belle prouesse. Quant à l'acteur principal, c'est Richard Madden qui campe le rôle de David Budd – on le connait pour avoir joué Rob Stark dans "Game of Thrones". L'acteur écossais est très crédible dans le rôle du bodyguard dépressif et concentré.

Même si elle ne révolutionne pas le genre du thriller politico-psychologique, "Bodyguard" est une réussite. L'histoire est haletante et l'emballage s'avère brillant.

Crystel Di Marzo/ld

La première saison de "Bodyguard" (6 épisodes) et à voir actuellement sur la RTS le jeudi soir et en replay durant 7 jours sur RTSPlay

Cet article est une mise à jour d'un article publié en novembre 2018

Publié Modifié