Publié le 31 octobre 2018 à 16:20

"En liberté", l'irrésistible comédie policière de Pierre Salvadori

Adèle Haenel et Pio Marmai dans "En liberté".
Adèle Haenel et Pio Marmai dans "En liberté". [Memento Films Distribution]
C'est par une écriture d'orfèvre et une mécanique d'horloger que la comédie de Pierre Salvadori mérite bien son titre. Un grand film populaire et vrai film d'auteur.

Avec "Le grand bain" de Gilles Lellouche, "En liberté" est l'autre comédie française de l’année. Un mélange d’humour burlesque, de film policier, et de drame intimiste cuisiné aux petits oignons par Pierre Salvadori.

L’histoire suit Yvonne (Adèle Haenel), inspectrice de police niçoise, récente veuve, qui raconte les exploits extraordinaires de son époux, le capitaine Santi (Vincent Elbaz), à son fils émerveillé.

>> A écouter, deux critiques du film:

La Chronique cinéma se penche sur "Bohemian Rhapsody", "En liberté !" et "Le Grand Bal".
12h45 - Publié le 31 octobre 2018

Mais le jour où elle découvre que son mari était un ripou, et qu’il a envoyé injustement en prison un pauvre type pendant huit ans, Yvonne se met en tête de réparer les dommages causés à ce détenu pas si innocent que ça qui vient de purger sa peine.

Un film brillant

Sens imparable du burlesque, gags hilarants, écriture subtile et complexe des personnages, mise en scène élégante et maîtrisée, "En liberté" cumule les qualités et déploie un récit où l’art du mensonge venge d’une réalité impitoyable.

Un film brillant où les personnages, plus ou moins abîmés et perdus, se mettent en scène comme s’ils étaient les scénaristes de leur vie.

>> A découvrir, la bande annonce de "En liberté":

Rafael Wolf/mcm

Publié le 31 octobre 2018 à 16:20