Publié le 10 août 2018

Pourquoi Locarno déroule le tapis rouge à Netflix et Amazon

Le producteur Ted Hope à Locarno, 02.08.2018.
Le festival de Locarno accueille Netflix et Amazon, les nouveaux acteurs de la vidéo en ligne La Matinale / 2 min. / le 10 août 2018
Les plateformes de streaming Amazon et Netflix sont les bienvenus au Festival du Film de Locarno, contrairement au Festival de Cannes. Le festival ne craint pas de dérouler le tapis rouge à ces "nouveaux venus" dans le paysage cinématographique. Décryptage.

Entre Ted Hope, directeur d’Amazon, qui a reçu le Léopard du "meilleur producteur" et la présence dans le jury de Funa Maduka, en charge des acquisitions chez Netflix, Locarno n'a pas peur d'offrir une place de choix aux géants d'internet. 

Cette présence, contrairement au Festival de Cannes qui ne les a pas conviés, ne dérange pas. Locarno ne craint pas de dérouler le tapis rouge à ces "nouveaux venus" dans le monde du septième art.

Une bonne idée

Convaincu que des liens peuvent se créer entre les cinéastes et ces géants d'internet, en permanence à la recherche de nouveaux talents, Carlo Chatrian, directeur du festival. "Je pense que c’est une bonne idée", dit-il à la RTS.  "Le problème, c’est qu’il ne doit pas être resserré dans ce milieu", précise-t-il.

Carlo Chatrian quitte Locarno pour Berlin.

Netflix s’est intéressé à Locarno, parce que c’est un endroit de découvertes de nos cinéastes, de nouvelles voix. De donner la possibilité à un jeune réalisateur d’avoir une grande liberté et de profiter d’un public nombreux, c'est pas mal.

Carlo Chatrian, directeur artistique du Festival du film de Locarno

Cet enfermement dans le système des grandes plate-formes américaines est reproché par le monde du septième art à cette plateforme qui ne permet pas à ses productions de sortir en salles, contrairement à Amazon.

>> A voir: Netflix fait débat à Cannes dans le 19h30 

Festival de Cannes: sortie en salle ou pas ? Netflix fait débat
19h30 - Publié le 18 mai 2017

Amazon, mieux positionné sur le marché

Dirigé par Ted Hope, Amazon dispose aujourd’hui de beaucoup plus de moyens. "Je savoure d’avoir de l’argent à dépenser pour mes films et pour les personnes que j’admire", se délecte l'ancien producteur indépendant. "Je peux dire 'oui, nous allons le faire!'. Pour moi, qui aime vraiment l’ambition et l’originalité dans les scénarios, c’est très excitant."

Le Festival du Film de Locarno fait ainsi le pari de l’ouverture à ces géants de la vidéo en ligne. La tension reste palpable autour de la position isolationniste de Netflix. Sa représentante a refusé de s’exprimer dans les médias durant l’événement helvétique.

Sophie Iselin/jd

Publié le 10 août 2018