Modifié le 16 juillet 2018 à 07:43

Le film français "Climax" couronné lors de la 18e édition du NIFFF

L'affiche de l'édition 2018 du Festival international du film fantastique de Neuchâtel.
L'affiche de l'édition 2018 du Festival international du film fantastique de Neuchâtel. [NIFFF]
La 18e édition du Festival international du film fantastique de Neuchâtel (NIFFF) s'est achevée samedi sur une affluence record de 44'000 entrées. Le prix du meilleur film est allé à la production française "Climax".

Pendant neuf jours, un public diversifié composé de cinéphiles et de professionnels passionnés ont investi les salles obscures de Neuchâtel, réaffirmant la popularité du genre fantastique.

Le réalisateur canadien David Cronenberg présidait le jury de la compétition internationale qui a dû départager seize films.

>> Lire:  Le réalisateur canadien David Cronenberg présidera le jury du NIFFF

Avec le Narcisse pour "Climax", le réalisateur Gaspar Noé empoche 10'000 francs. Le thriller raconte l'histoire d'un groupe de danseurs qui se retrouvent dans un lieu de répétition isolé en bordure d'une forêt.

>> La bande-annonce de "Climax":

Plus de 100 longs métrages présentés

La Jurassienne Pauline Jeanbourquin a brillé avec son film "Crépuscule". Elle a remporté le Narcisse du meilleur court-métrage suisse et le Méliès d'argent du meilleur court métrage fantastique européen.

Au total, le NIFFF a présenté 104 longs métrages et 60 courts issus de 41 pays différents. Sept oeuvres ont été projetées en première mondiale et 54 en première suisse. S'y sont ajoutées 61 conférences et rencontres publiques avec des artistes.

ats/jvo

Publié le 14 juillet 2018 à 21:55 - Modifié le 16 juillet 2018 à 07:43