Modifié

Le réalisateur Wes Anderson revient au stop motion avec "L'île aux chiens"

Le film "L'Ile aux chiens" a nécessité un travail de fourmi [RTS]
Le film "L'Ile aux chiens" a nécessité un travail de fourmi / 19h30 / 2 min. / le 10 avril 2018
Wes Anderson réalise un nouveau long-métrage en stop motion, "L'île aux chiens". Ce film d’animation, qui raconte l’histoire d’une horde de chiens déportés sur une île poubelle, sort mercredi 11 avril dans les salles de cinémas romandes.

Quatre ans après "Grand Hotel Budapest", le réalisateur Wes Anderson est de retour dans les salles obscures avec "L'île aux chiens". Comme il y a huit ans et "Fantastic Mr. Fox", le cinéaste américain réalise un long-métrage avec une prise de vue image par image.

"La réalisation d'un tel film est un travail de fourmi"

Le Lausannois Elie Chapuis avait déjà participé à l’élaboration du film nommé aux Oscars dans la catégorie du meilleur film d’animation en 2010. "Dès que j’ai entendu parler du projet, je rêvais évidemment d’en faire partie, déclare-t-il à la RTS. J’avais adoré travailler sur "Fantastic Mr. Fox". Wes a un rapport avec l’artisanat qui est très particulier. Cela se voit dans ses films, tout est fait main, par des artisans. La réalisation d’un tel film est un travail de fourmi. De plus, Wes Anderson insiste pour que l’ordinateur soit utilisé le moins possible."

>> A voir: le trailer de "L'île aux chiens":

Afin de réaliser ce long-métrage, il a fallu deux ans. La journée des animateurs se calcule en seconde. "La durée quotidienne varie entre une seconde et demie et quatre de film, explique celui qui a participé à la réalisation de "Ma vie de courgette" et de "Max & Co". Travailler dans ces conditions prend du temps, mais on procède à des explosions, des scènes d’actions et le tout est fait à la main. C’est génial et hyper excitant pour un animateur."

Le film, pour lequel Wes Anderson a été récompensé par l’Ours d’Argent du meilleur réalisateur lors de la Berlinale, frappe immédiatement par le souci du détail propre au cinéaste américain. L’esthétique est grandiose, puissante et plonge le spectateur au cœur d’un récit classique qui se déroule au Japon.

Scénario moralisateur

Les héros sont des chiens qui sont envoyés, en raison d’une épidémie de grippe canine, sur une ile poubelle. Le jeune Atari, 12 ans, vole un avion et se rend sur l’ile pour rechercher son fidèle compagnon, Spots. Aidé par une bande de cinq chiens intrépides et attachants, il découvre une conspiration qui menace la ville.

A travers ce scénario d'une population mise au ban, Wes Anderson se pose en moralisateur de la société occidentale.

Sujet TV: Thomas Moisson et Pierre Jenny

Adaptation web: Jeremy Damon

Publié Modifié
En raison d’une épidémie de grippe canine, le maire de Megasaki ordonne la mise en quarantaine de tous les chiens de la ville, envoyés sur une île qui devient alors l’Ile aux Chiens.