Modifié le 06 mars 2018 à 10:01

La frugalité gagne du terrain et devient la star des Oscars

Le réalisateur mexicain Guillermo del Toro, grand vainqueur de la soirée avec "La forme de l'eau".
Alter Eco (vidéo) - La frugalité des Oscars La Matinale / 1 min. / le 05 mars 2018
Les révolutions ne se font pas un jour. L’adage vaut pour la 90e cérémonie des Oscars. "La Forme de l’eau", sacré meilleur film dimanche 4 mars, suit une tendance observée depuis plusieurs années: la victoire des petits budgets.

Après la consécration de "Moonlight" en 2017, production à 1,5 million de dollars (environ 1,4 million de francs suisses), l'Oscar du meilleur film 2018 attribué à "La Forme de l'eau" de Guillermo del Toro confirme la tendance "faire plus avec moins", en affichant un budget de 20 millions de dollars (environ 18,8 millions de francs suisses). En comparaison, "Dunkerque", de Christopher Nolan, chiffré à 100 millions de dollars (environ 94 millions de francs suisses), est reparti bredouille, dimanche 4 mars, du Théâtre Dolby de Los Angeles.

>> A voir: "Guillermo del Toro victorieux aux Oscars"

Guillermo del Toro victorieux aux Oscars 

Autre exemple: "Get out", Oscar du meilleur scénario, dont le budget est 25 fois inférieur à celui de Christopher Nolan pour des recettes quasiment similaires d'environ 176 millions de dollars (165 millions de francs suisses).

La fin des "Oscar Bait"

2018 sera un millésime historique. En effet, les spécialistes ont acté la fin des Oscar Bait, ces films produits dans le seul but de décrocher une nomination. Le principe est basique: sortir le long-métrage durant la saison précédant la cérémonie, être au coeur de l'actualité, et ainsi rester présent dans l’esprit de ceux qui sélectionnent les films.

Cette expression, associée aux frères Weinstein, est devenue péjorative à la suite des accusations à caractère sexuel dont souffre la société "The Weinstein Company" qui a été déclarée en faillite.

Les super-héros entrent dans la danse

Autre événement de cette édition 2018, la nomination d’un long-métrage qui met en scène des super-héros dans la catégorie du meilleur scénario adapté avec "Logan", le dernier chapitre de Wolverine réalisé par James Mangold.

Jamais un film de super-héros, hormis "Les indestructibles", sacré meilleur film d’animation en 2005, et "The Dark Knight", Oscar du meilleur acteur décerné à titre posthume à Heath Ludger pour son rôle de Joker, n’avait franchi cette étape.

Une révolution qui devrait continuer avec l’espoir d’une consécration en 2019 pour l’un des poids lourds du segment, Marvel Studios, producteurs du film "Black Panther", qui fait un carton au cinéma.

Sujet radio: Frédéric Mamaïs

Adaptation web: Jeremy Damon

Publié le 05 mars 2018 à 14:24 - Modifié le 06 mars 2018 à 10:01