Modifié le 16 mars 2018 à 12:00

Le courage mis en lumière par le Festival de Films de Fribourg

Le documentaire "Makala", du réalisateur français Emmanuel Gras, trace le parcours homérique d'un jeune charbonnier congolais.
Le documentaire "Makala", du réalisateur français Emmanuel Gras, trace le parcours homérique d'un jeune charbonnier congolais. [Festival International de Films de Fribourg]
Du 16 au 24 mars prochain, des figures courageuses seront mises en lumière lors de la 32e édition du Festival International de Films de Fribourg (FIFF), ont dévoilé les organisateurs lundi.

Alors que le programme détaillé sera présenté le 1er mars, les organisateurs ont déjà précisé les différentes sections du festival. La catégorie Cinéma de genre sera consacrée aux films biographiques, dont "La Reine Christine" de Rouben Mamoulian (1933) avec Greta Garbo.

Le film d'ouverture du FIFF fera également écho à ce thème. Le réalisateur français Emmanuel Gras présentera en première suisse "Makala", un documentaire sur le parcours homérique d'un jeune charbonnier congolais.

Carte blanche aux réalisateurs

Comme chaque année, plusieurs personnalités ont carte blanche pour présenter leurs films préférés. Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, montrera une sélection de classiques, tandis que la Suisso-Turque Beki Probst guidera la section Diaspora.

Quant au réalisateur britannique Ken Loach, dont la participation a déjà été annoncée, sa venue en personne à Fribourg reste à confirmer.

En 2017, le FIFF avait enregistré plus de 42'000 entrées.

ats/mh

Publié le 29 janvier 2018 à 18:05 - Modifié le 16 mars 2018 à 12:00

De Fribourg à Friburgo

Le FIFF prend part au 200e anniversaire de la ville de Nova Friburgo au Brésil. Il diffusera des courts métrages réalisés par des aspirants cinéastes suisses partis filmer cette cité, et ceux tournés par des réalisateurs brésiliens à Fribourg.