"Les Bronzés", un phénomène de société

En 1978, la fine équipe du Splendid est réunie dans un film de Patrice Leconte. Retour sur un succès qui révolutionnera la comédie française.

Scroll

Le film va révolutionner l'histoire de la comédie à la française. Il permet l'arrivée sur les écrans d'une équipe de comédiens inconnus du grand public, mais redoutablement doués et n'ayant peur de rien: la troupe du Splendid.

Leur humour potache, leur analyse sociologique de la société contemporaine et des comportements des Français moyens et leur goût de la caricature, plaisent immédiatement. Venus du café-théâtre, ils s'acoquinent avec un jeune réalisateur du nom de Patrice Leconte et un producteur au nez creux, Yves Rousset-Rouard.

Ensemble, ils créent un film culte qui deviendra un réel phénomène de société: "Les Bronzés".

>>A écouter: L'émission "Travelling" consacrée aux "Bronzés"

L'affiche du film "Les bronzés" de Patrice Leconte.
Travelling - Publié le 04 août 2017
 

 

 

La troupe du Splendid

Après la Nouvelle Vague, on se prend moins au sérieux, et on brocarde joyeusement la France de Pompidou et de Giscard. Les tournages deviennent des expériences étonnantes. On fait du cinéma avec des petits moyens et on ose tout avec un esprit frondeur et transgressif.

C'est dans ce contexte que la troupe du Splendid débarque par hasard dans le milieu du cinéma. Ses quatre membres fondateurs, Gérard Jugnot, Christian Clavier, Michel Blanc et Thierry Lhermitte, se sont rencontrés au lycée Pasteur de Neuilly. Ils ont tous le même âge et aiment les mêmes choses, principalement le théâtre. Mis à part Gérard Jugnot qui aime le cinéma, et rêve de devenir metteur en scène.

La troupe du Splendid lors du tournage du film "Les Bronzés".
La troupe du Splendid lors du tournage du film "Les Bronzés". [Trinacra Films - AFP]

Tous les quatre décident de se lancer dans une carrière théâtrale. Jugnot met alors à contribution ses amis pour monter une pièce de Michel Blanc: "La concierge est tombée dans l'escalier". Par la suite, ils fondent leur propre établissement rue des Lombards. L'équipe de base se renforce alors avec l'arrivée de Marie-Anne Chazel, Valérie Mairesse, Josiane Balasko, Dominique Lavannant et Bruno Moynot.

Le Splendid monte désormais ses propres pièces. La première, "Le pot de terre contre le pot de vin", rencontre un succès relatif, mais est suivie par deux triomphes: "Amour, coquillages et crustacés", en 1977, les futurs "Bronzés", et "Le Père Noël est une ordure", en 1979.

Cet humour nouveau, plus mordant, plus intelligent et dans l'outrance, décape et amorce les comédies des années 80.

Une scène du film "Le Père Noël est une ordure".
Une scène du film "Le Père Noël est une ordure". [Tinacra films - AFP]
 

 

 

 

 

 

.

 

 

Synopsis

En 1978, Gigi, Bernard, Jean-Claude, Jérôme et Christiane arrivent dans un village de vacances en Côte d'Ivoire. C'est un club de vacances avec des animations et des loisirs partagés, où l'on paie avec des perles que l'on porte en sautoir.

Sur place, il y a Popeye, le chef des sports, dragueur impénitent, et les animateurs Bobo et Bourseault. Entre GO, "Gentils Organisateurs" et GM, "Gentils Membres", de gentilles amitiés et des amours se nouent et se dénouent.

Ils sont beaufs, ils sont pathétiques, ils sont parfaits. Tout le monde couche avec tout le monde. Enfin presque. Et tout le monde repart à la fin des vacances. Enfin presque. C'est un film que tout le monde connaît. Ce sont "Les Bronzés".

À l'origine, ce film est une pièce basée sur du vécu. Un jour alors qu'ils travaillaient sur leur pièce, "Le pot de terre contre le pot de vin", Guy Laporte, "Gentil Animateur" et fidèle du Splendid, leur propose de séjourner gratuitement dans le village de vacances où il travaille, au Club Méditerranée, pour animer quelques soirées.

>> À voir, la bande annonce du film:

Gérard Jugnot, Michel Blanc et les autres accueillent avec enthousiasme cette proposition alléchante, sachant qu'ils pourront laisser libre cours à leur malice. Ils rapportent dans leurs bagages des idées nouvelles et des gags caustiques.

Pendant trois ans, le Club Méditerranée invite la jeune équipe du Théâtre du Splendid à Saint-Martin pour animer la saison d'été, sans se douter qu'ils sont en train d'écrire une pièce sur leurs expériences. Cette pièce montée à Paris en 1977 s'intitule "Amour, coquillages et crustacés".

Le spectacle est une suite de petites saynètes. Il va se jouer pendant un an à guichets fermés.

La troupe du Splendid sur le tournage du film "Les Bronzés".
La troupe du Splendid sur le tournage du film "Les Bronzés". [ - AFP / Trinacra Films ]
 

De la pièce au film

La mère de Christian Clavier incite alors son frère Yves Rousset-Rouard à passer les voir. Il est producteur et a comme titre de gloire d'avoir produit le film érotique soft "Emmanuelle". Quand il voit les comédiens sur scène, il sait tout de suite qu'il pourra en faire un film.

Rapidement, Patrice Leconte, tout jeune réalisateur et ami de la troupe du Splendid, se greffe au projet. Il se remet alors tout juste de son échec avec le film: "Les Vécés étaient fermés de l'intérieur".

Le réalisateur français Patrice Leconte.
Le réalisateur français Patrice Leconte. [Jean-Pierre Clatot - AFP]
 

 

 

Le tournage

Pendant le tournage, la gaîté est au rendez-vous malgré les écueils qui se multiplient.

Les chaînes de télévision n'y croient pas et refusent une co-production car les acteurs ne sont pas assez populaires. De son côté, le Club Med, qui avait accueilli les jeunes gens, ne voit pas d'un bon œil la mauvaise publicité que pourrait lui valoir un film diffusé à grande échelle.

C'est pour cette raison que "Les Bronzés" de Patrice Leconte est tourné à Assouindé, non loin d'Abidjan, dans un village de vacances concurrent du Club Med.

C'est l'été 1978. Sur le tournage, ces jeunes comédiens déjà rompus aux ambiances de plateau possèdent en prime une connaissance parfaite des personnages qu'ils ont interprétés sur scène.

C'est donc un tournage facile, heureux, euphorique même.

Une scène des "Bronzés" avec Gérard Jugnot, Michel Creton et Dominique Lavanant.
Une scène des "Bronzés" avec Gérard Jugnot, Michel Creton et Dominique Lavanant. [STUDIOCANAL]

La musique du film

La musique du film est signée Michel Bernholc, pianiste et arrangeur français. En complément, l'équipe du Splendid va associer cette musique à une chanson plus "canaille", représentative de l'esprit de libération sexuelle qui agite tous les protagonistes de l'histoire.

Ce titre qui complète musicalement le générique du film, où on voit la côte riante, la mer, les palmiers, et le village de vacances, n'est autre que celui de Serge Gainsbourg: "Sea, Sex and Sun". Il n'y avait pas mieux pour "Les Bronzés".

Serge Gainsbourg, 1980.
Serge Gainsbourg, 1980. [Ulf Andersen - AFP]

 

 

La sortie

Le film "Les Bronzés" sort le 22 novembre 1978. Pour un film à petit budget sans vedettes connues (à l'époque), il rencontre un vif succès et remplit les caisses de la production.

Le danger qui menace dorénavant les jeunes gens est de continuer à jouer, à vie, les mêmes personnages.

Les caractères sont si forts, si ancrés, et les réalisateurs ont si peu d'idées innovantes, que l'on risque fort de ne voir en Jugnot qu'un beauf agressif, en Lavanant une vielle fille maniérée et en Chazel une ravissante idiote. Mais l'équipe saura repousser la facilité.

Une scène du film "Les Bronzés" avec Thierry Lhermitte.
Une scène du film "Les Bronzés" avec Thierry Lhermitte. [STUDIOCANAL]

 

 

 

.

 

 

"Les Bronzés font du ski"

Devant ce succès, l'équipe se remet au travail et sort "Les Bronzés font du ski" en 1979.

Jérôme et Popeye sont installés dans une station de ski. Le premier comme médecin, le second comme vendeur d'équipements. Jérôme est marié à Gigi. Quant à Martine, la femme de Popeye, lassée de ses infidélités, elle a pris un amant et congédié son mari. Viennent les vacances. Bernard et Nathalie, qui ont acheté un appartement en copropriété, retrouvent Jean-Claude Duss, Christiane l'esthéticienne, et tous les autres.

>> À voir, la bande annonce du film:

 

 

 

En 1979, les amis du premier volet se retrouvent dans la station de sports d'hiver de Val-D'isère pour une séance burlesque de ski.

Comme c'était le cas pour "Les Bronzés", c'est in situ, à Val-d'Isère, que le film est tourné. L'ambiance de tournage est moins détendue et gaie que pour le premier épisode. Notamment pour d'évidentes raisons climatiques: neige, brouillard.

Malgré tout, "Les Bronzés font du ski" fait à son tour un tabac lors de sa sortie sur les écrans fin 1979.

Affiche du film "Les Bronzés font du ski".
Affiche du film "Les Bronzés font du ski". [DR - ]

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

"Les Bronzés 3"

Bien entendu, l'heureux producteur propose par la suite un "Bronzés 3". Quelques séances de travail les réunissent, quelques idées fusent, mais sages et circonspects, ils estiment que la veine est tarie et qu'il vaut mieux s'arrêter là.

Pourtant Patrice Leconte et le Splendid feront "Les Bronzés 3" en 2006.

"Les Bronzés 3, amis pour la vie" n'a pas rencontré le même succès que les précédents opus des "Bronzés".
"Les Bronzés 3, amis pour la vie" n'a pas rencontré le même succès que les précédents opus des "Bronzés". [ROISSY FILMS]

Les personnages des Bronzés sont des quinquas nantis, sauf Jérôme. Ils se rendent tous dans l'hôtel de Popeye. Bernard et Nathalie font face au coming out de leur fils. Jean-Claude a émigré aux Etats-Unis où il gère une affaire prospère et vient de payer une formidable paire de prothèses mammaires à Gigi qui va bientôt l'épouser. Quant à Christiane l'esthéticienne, défigurée par une opération de chirurgie esthétique pratiquée par Jérôme, elle se tourne vers le bouddhisme.

Le film, "Les Bronzés 3: amis pour la vie" sort à la fin de l'année 2006 à grand renfort de battage médiatique. Mais le film déçoit… La magie est cassée. Contrairement aux autres, le film ne devient pas culte. Il n'y aura donc pas de "Bronzés 4".

>> À voir, la bande annonce du film "Les Bronzés 3":

 

Crédits

Une proposition de Catherine Fattebert pour l'émission "Travelling".

Réalisation web: Lara Donnet

Août 2017

RTS Culture