Modifié le 02 juin 2017 à 08:27

Changement climatique: la vérité d'Al Gore continue de déranger

Al Gore.
Al Gore. [Jae C. Hong - AP/Keystone]
Le climato-sceptique Trump est la preuve vivante qu'il fallait une suite au documentaire d'Al Gore de 2006. "An Inconvenient Sequel" est d'une actualité tragique et aucun habitant de cette terre ne peut s'y soustraire.

Mère nature sait comment se rappeler à notre bon souvenir... Le climat fait régulièrement les gros titres. Le peuple Suisse vient de se prononcer en faveur d'une nouvelle politique énergétique et le monde a, en ce moment même, les yeux rivés sur les Etats-Unis.

Ce jeudi soir, le président américain a fait savoir que les Etats-Unis se retiraient de l'Accord de Paris sur le climat. Fin 2015 et après d'interminables discussions, 195 nations décidaient de se désinvestir totalement des énergies fossiles en faveur des ressources renouvelables d'ici 2040.

>> A voir : L'interview d'Al Gore réalisée à Cannes

Entretien avec Al Gore à Cannes pour le documentaire « An Inconvenient Sequel : Truth to power ».
Culture - Publié le 01 juin 2017

Gore VS Trump

Pour la diplomatie climatique, un retrait des Etats-Unis serait catastrophique.

Le Prix Nobel de la paix Al Gore, qui se bat depuis plus de 25 ans pour le virage énergétique, reste cependant optimiste: "L'administration Trump ne nous arrêtera pas. Nos tribunaux ont déjà bloqué plusieurs de ses décrets. Le Congrès également. De plus en plus d'entreprises passent au tout renouvelable. Il est temps de mettre un terme à la crise climatique et nous ne relâcherons pas l'effort."

Une digne suite au documentaire oscarisé

Comme son nom l'indique, "An Inconvenient Sequel" se veut une suite du travail amorcé par Al Gore en 2006 lorsqu'il enflamma les salles obscures avec son documentaire sur le monde d'avant le dérèglement climatique. "An Inconvenient Truth" avait alors décroché deux statuettes.

Si le format choisi par Al Gore pour son deuxième opus reste inchangé, le ton est aujourd'hui tout autre.

Car bien que la crise climatique se soit sévèrement aggravée au cours des onze dernières années, le message du film "An Inconvenient Sequel" se veut plein d'espoir et pour Al Gore: "Aujourd'hui, nous avons des solutions. Les coûts des énergies renouvelables ont drastiquement baissé, ce qui est une véritable aubaine. Une frange toujours plus large de la population peut y accéder. Nous avons donc toutes les cartes en mains pour mettre fin une fois pour toutes à la crise climatique qui fait rage. Reste à savoir si nous passerons des paroles aux actes."

Une réelle urgence

"An Inconvenient Sequel" pose les bonnes questions. Et il tombe à point nommé. Au travers de son sous-titre, le documentaire de 99 minutes met d'emblée les points sur les "i": "Truth to Power" – ou comment les puissants finissent toujours par être confrontés à la réalité.

Dans ce sens, "An Inconvenient Sequel: Truth to Power" est un caillou dans la chaussure de Donald Trump. Il dérange. Le président climato-sceptique devrait au moins s'agacer du fait que le documentaire profite indirectement de sa politique; sans elle, le documentaire n'aurait jamais été autant juste dans l'urgence de son propos.

Selim Petersen (SRF)/ld

>> A lire aussi: le dossier sur les moments forts du 70e Festival de Cannes: Toute l'actualité du 70e Festival de Cannes

Publié le 01 juin 2017 à 19:17 - Modifié le 02 juin 2017 à 08:27

L'interview d'Al Gore sur SRF 2

>> À écouter, l'émission de Radio SRF 2 "Kultur, Kultur Aktuell" (en allemand), du 22 mai 2017: