Modifié le 26 mai 2017 à 13:11

Ovations pour le retour de "Twin Peaks" et David Lynch à Cannes

Le réalisateur américain David Lynch, l'acteur Kyle MacLachlan et son épouse, Desiree Gruber, à Cannes le 25 mai 2017.
Le réalisateur américain David Lynch, l'acteur Kyle MacLachlan et son épouse, Desiree Gruber, à Cannes le 25 mai 2017. [EKATERINA CHESNOKOVA / SPUTNIK - AFP]
David Lynch, Palme d'or pour "Sailor et Lula" en 1990, a été ovationné jeudi pour son retour à Cannes. Le cinéaste a présenté la troisième saison de "Twin Peaks", dont l'audience pour sa diffusion TV aux Etats-Unis a été faible.

A la fin de la projection des deux premiers épisodes de la série culte, le public du Grand Théâtre Lumière a offert une nouvelle ovation longue de plusieurs minutes au cinéaste américain, manifestement ému aux côtés de son acteur fétiche, Kyle MacLachlan, alias l'agent Dale Cooper. 

Deux heures plus tôt, après avoir posé en haut des marches sous les flashes des photographes, il avait également été accueilli par des applaudissements nourris et des "we love you David!".

Dès les premières notes de la musique originale créée par Angelo Badalamenti, des applaudissements chaleureux ont de nouveau salué le générique de la série, dont l'intrigue se déroule dans une bourgade aux inquiétantes étrangetés, quelque part à la frontière nord-ouest du pays, là où la brume enveloppe la forêt et ses nombreux mystères.

Un retour imprévu pour David Lynch

Parmi eux, le meurtre de Laura Palmer (Sheryl Lee), que résolvait l'agent Dale Cooper après deux saisons et un film "Twin Peaks: Fire walk with me", présenté en compétition en 1992. Il fallait alors prêter une très grande attention à une séquence de l'ultime épisode où Palmer prévenait Cooper: "Nous nous reverrons dans 25 ans".

L'oracle avait donc parlé. Mais le retour de "Twin Peaks" était-il vraiment prévu? "Dans mon inconscient peut-être, mais certainement pas de façon consciente. Dans mon esprit, j’avais mis un point final à la série. J’ai cependant toujours confié que je ne cesserais jamais de penser à "Twin Peaks", de me poser des questions sur son intrigue et d’imaginer ce qu’il pourrait bien advenir de ses personnages", explique Lynch dans une interview diffusée sur le site du Festival.

Mauvaise audience pour la diffusion TV

La projection des deux premières heures de cette troisième saison, qui en comporte 18 au total, n'était toutefois pas une exclusivité: ces deux épisodes ont déjà été diffusés sur Showtime aux Etats-Unis. Puis Canal + jeudi soir. Ainsi que l’a annoncé le New York Times le 25 mai, la diffusion sur Showtime n'a toutefois attiré qu’un demi-million de téléspectateurs. Bien loin des 35 millions qui avaient suivi le pilote de la première saison, sur ABC, le 8 avril 1990.

afp/olhor

>> A lire aussi: le dossier sur l'actualité du 70e Festival de Cannes: Toute l'actualité du 70e Festival de Cannes

Publié le 26 mai 2017 à 10:27 - Modifié le 26 mai 2017 à 13:11

Scènes angoissantes

Dès le début, comme un enchaînement évident des évènements passés, un dialogue déroutant, forcément, a lieu entre l'agent Cooper et Laura Palmer, dans la fameuse chambre rouge où tous les fantasmes et toutes les peurs naissent.

Presque deux heures durant, on voit réapparaître des personnages connus, comme la femme à la bûche, et des nouveaux venus dans l'univers lynchien comme Jennifer Jason Leigh. Ce qui perdure enfin, ce sont ces scènes angoissantes voire horrifiques.