Publié le 20 avril 2017 à 14:02

Sortie de "Noces", un film sur le poids des traditions de Stephan Streker

L’invité culturel: Stephan Streker parle de son film « Noces »
L’invité culturel: Stephan Streker parle de son film « Noces » 12h45 / 9 min. / le 20 avril 2017
"Noces", de Stephan Streker, raconte l'histoire du mariage forcé d'une jeune Pakistanaise vivant en Belgique. Un film sur le poids des traditions, sorti hier sur les écrans romands.

Le film "Noces", de Stephan Streker, est une fiction, mais s'inspire d'une histoire vraie qui a marqué la Belgique, celle de Sadia Sheikh, en 2007.

Dans son film, le réalisateur dénonce une tradition ancestrale totalement inaccessible à un raisonnement occidental. Stephan Streker s'est librement inspiré d'un fait réel survenu à Charleroi en 2007. Ce qui a fasciné le cinéaste belge, c'est l'inéluctabilité du drame qui mûrit dans une famille aimante. C'est l'itinéraire de cette jeune fille, déchirée entre deux cultures, qui est racontée dans le film.

>> Un avant-goût avec la bande-annonce:

Un film inspiré de faits réels

Des cas comme celui décrit dans le film "Noces", il en existe aussi en Suisse. Mais ils sont difficiles à chiffrer. En 2012, une étude mentionnait environ 400 cas sur deux ans. D'autres études évoquent 700 cas par an. Souvent, ces situations touchent des femmes nées ici. Des femmes qui travaillent ou qui étudient.

Le film "Noces" raconte une histoire malheureusement ordinaire, qui se suit comme un thriller, mais dans lequel il n'y a pas de méchants. L'héroïne du film de Stephan Streker est victime de la situation.

Je comprends tout le monde. Je comprends tous les membres de la famille. Et comprendre ne veut pas dire adhérer ou justifier.

Stephan Streker, réalisateur

"Noces" est le troisième long métrage de Stephan Streker. A voir dans les salles de Suisse romande dès le 19 avril 2017.

Viviane Gabriel/ld

Publié le 20 avril 2017 à 14:02

Le synopsis

Zahira, belgo-pakistanaise de dix-huit ans, est très proche de chacun des membres de sa famille jusquʹau jour où on lui impose un mariage traditionnel. Ecartelée entre les exigences de ses parents, son mode de vie occidental et ses aspirations de liberté, la jeune fille compte sur lʹaide de son grand frère et confident, Amir.